Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Devinette > Devinettes, février-mars 2009

Devinettes, février-mars 2009

Ecrit le 4 février 2009

 Quel est le point commun entre Sarko 1er et Huno III ?

Réponse

Ils détestent les sifflets !

Le premier a sanctionné le Préfet et le directeur de la police du département de la Manche, parce qu’il a entendu des manifestants le siffler, le 12 janvier 2009 à St Lo.

Le second n’a pas apprécié d’être sifflé le soir de son élection aux municipales de mars 2008 par des personnes se trouvant à la boulangerie de la rue Aristide Briand à Châteaubriant et en fait maintenant le reproche aux conseillers municipaux de sa minorité (… qui n’étaient pas présents à cet endroit ce soir-là !). « Je passais devant le magasin avec mes enfants » dit-il . Et alors ? Sa famille lui sert-elle de bouclier humain ?

Quand siffle-t-on la fin de la bêtise ?


Ecrit le 11 février 2009

 Pourquoi le conflit social n’est-il pas réglé en Guadeloupe ?

C’est la faute des journalistes évidemment ! S’ils avaient interrogé N.Sarkozy à ce sujet, il aurait parlé et le poids de sa parole aurait dénoué le conflit. C’est du moins ce que dit le secrétaire d’Etat Yves Jégo qui s’est rendu là-bas le 1er février alors que la grève est totale depuis le 20 janvier. Et le pauvre, il mène les négociations. Il dit même qu’il y a perdu 4 kg ! C’est donc que la crise est grave.

A propos, que veulent les Guadeloupéens ? Ils veulent des prix des produits, analogues à ceux de la métropole, en acceptant même de payer 10 % de plus pour le transport.

Ils exagèrent, n’est-ce pas ! Ils ont le soleil et ils veulent manger en plus ? Impensable !


Ecrit le 18 février 2009

 Quel est le coût du courage en politique ?

Réponse

Environ 20 000 €., si l’on sait bien compter. En effet le pauvre Eric Besson, celui qui a remplacé Brice Hortefeux au ministère de l’immigration et de l’identité nationale, a demandé 7 gardes du corps personnels ! En voilà un au moins qui s’y connaît en matière de création d’emploi ! Une idée : il devrait embaucher 7 sans-papiers, en échange de papiers : il aurait de leur part une reconnaissance éternelle !

Le même Besson veut relancer la délation (vieille recette qui a fait ses preuves !) en échange d’une carte de séjour temporaire — et les tests ADN visant les familles qui sollicitent un regroupement familial. On comprend de mieux en mieux pourquoi il a quitté le Parti Socialiste !


Ecrit le 25 février 2009

 Qu’est-ce que le streaming ?

Réponse

Ah la la ! Faut bien qu’on explique les mots qui s’utilisent ! Le streaming c’est la lecture en continu. On peut comme ça écouter une radio en direct (ou en léger différé) sur un ordinateur. C’est différent de la lecture par téléchargement qui nécessite de récupérer l’ensemble des données d’une émission ou d’un extrait vidéo avant de pouvoir l’écouter ou le regarder.

L’UMP questionne : « Peut-on continuer à tout vidéo-streamer en toute impunité ? » … mais le plus rigolo c’est que l’UMP elle-même est accusée de contrefaçon pour avoir utilisé frauduleusement une chanson du groupe MGMT, en guise d’illustration sonore à deux meetings et à plusieurs vidéos, dont une diffusée sur Dailymotion. Comme quoi ceux qui préconisent la chasse aux internautes ne sont pas les plus respectueux du droit des artistes


Ecrit le 4 mars 2009

 Qu’est-ce que le gras ?

Réponse

La Caisse d’Epargne affiche une perte de 2 015 000 000 euros en 2008 et la Banque Populaire a une perte de 470 000 000 € (selon les uns) ou de 800 000 000 € selon d’autres. Bien difficile de savoir la vérité. Mais tout ça n’est rien. On a entendu un financier nous expliquer que c’était pas grave, que ces banques avaient juste perdu « du gras ». Et que les clients ne perdraient rien et que le mariage (forcé) des deux banques produirait de beaux enfants.

Alors, si tout va bien, pourquoi l’Etat met-il environ 5 milliards dans la corbeille de noce ? On n’y comprend rien. On n’a jamais rien compris à leurs petites histoires. Sauf qu’à la fin ça fait une grosse crise, que les responsables n’en pâtiront pas et que seuls seront lourdés les salariés, par milliers, par millions.


Ecrit le 11 mars 2009

 Qu’est-ce que la loi Hadopi ?

Réponse

La loi HADOPI sera une réforme française, créant la HADŒPI (Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet).

Le vrai nom de la loi HADOPI est : Projet de loi favorisant la diffusion et la protection de la création sur Internet. Son rôle relève du CPI ( Code de la propriété intellectuelle).

Mais non ! La loi HADOPI n’est pas destinée à vous priver d’internet. C’est la CPD (Commission de Protection des Droits), qui maniera la pince coupe-cable éthernet. Zavez cor rien compris ?

Vous en faites pas ! La CPD vous enverra des lettres si vous avez effectué des opérations de téléchargement ou de visionnage portant atteinte aux droits d’auteur ! Et zou, dormez bien !

Source : http://www.maitre-eolas.fr/2009/03/04/1333-hadopi-mon-amie-qui-es-tu

Voir aussi : http://chateaubriant.homelinux.org/gulll/spip.php?article31


Ecrit le 18 mars 2009

 Où est-il le doudou du petit ?

Réponse

« idDOO » est un nouveau gadget de puériculture promettant aux parents de ne plus se poser cette sempiternelle question. Le « retrouve-doudou » se compose de deux petits boîtiers en plastique. L’un se « clipe » sur le bord de la peluche ou du morceau de tissu fétiche et l’autre se fixe à un trousseau de clés. Le doudou est perdu ? Appuyez sur le boîtier et il émettra des bips ainsi qu’un signal lumineux pour indiquer si l’objet est dans un périmètre de plus ou moins huit mètres. Reste à savoir si l’enfant acceptera que son doudou chéri soit affublé de technologie... Chaque « idDOO » a un identifiant que les parents peuvent enregistrer sur le site du fabricant. Ainsi, si quelqu’un trouve dans la rue un doudou muni d’un « retrouve-doudou » il pourra entrer en relation avec la famille via Internet. Comment donc faisaient nos mères et nos grands-mères sans cet idDOO ?


Ecrit le 4 février 2009

 Qu’est-ce qu’une mauvaise action ?

Réponse

M. Sarkozy n’est pas content : les stock-options accordées aux hauts dirigeants de la Société Générale font provocation. La ministre de l’Économie, Christine Lagarde, a demandé dès le 19 mars, aux dirigeants de la banque de ne pas exercer (vendre) leurs stock-options tant que l’État la « soutiendra ». Une exigence à laquelle la Société Générale s’est pliée sans sourciller ! Sauf que VENDRE n’est pas rendre !

Car ….les hauts dirigeants de la « SG » pourront conserver leurs stock-options et les revendre plus tard … en engrangeant des gains importants si le cours de Bourse de leur société a grimpé et sans perdre d’argent s’il a reculé.

Sachant que le cours de l’action avoisine 28 €, s’il monte à 30 €, celui qui a reçu 150 000 actions empochera : 150 000 x (30-28) soit 300 000 euros. Et si elle remonte à 67 e comme il y un an, cela fera : 150 000 x (67 - 28) soit 5 850 000 €. Vous, les gens de base, taisez-vous !