Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Drogues > Trop de sang dans l’alcool

Trop de sang dans l’alcool

Ecrit le 29 avril 2009

 Trop de sang dans l’alcool

Dessin Durand

C’est l’histoire d’une expérience qui s’est déroulée dans les 6 établissements secondaires de Châteaubriant, publics et privés, à la demande du CLSPD (conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance) et du Théâtre Messidor.

Les élèves volontaires ont été appelés à apporter leurs témoignages anonymes sur ce qu’ils avaient pu vivre au sujet de l’alcool. C’est alors qu’une jeune fille a écrit : « Trop de sang dans l’alcool ». Des spécialistes (médecins, sociologues, scientifiques) ont donné un avis sur ce phénomène. Puis Alexis Chevalier a écrit le texte d’une pièce, pour donner une forme artistique à ces témoignages, autour de thèmes : boire, jusqu’où aller, comment est-on perçu quand on boit, ou quand on ne boit pas, etc, en empruntant, au besoin, des textes littéraires (Raimbaud, St Ex). « Il s’agit d’un regard extérieur, dit-il, rien de moralisateur ».

Une soixantaine d’élèves joueront. Pour la plupart d’entre eux c’est la découverte du théâtre. « Nous avons travaillé aussi sur l’estime de soi, la valorisation de nos paroles, de nos actions » dit Mme Mary. Sept-cents élèves verront la pièce les 4 et 5 mai. Séance tout public : mardi 5 mai 20h30 à la Halle de Béré  


Ecrit le 21 novembre 2012

 Le dernier pour la route

L’alcoolisme est une maladie, un emprisonnement, une dépendance, une souffrance physique et morale. Tous les anciens alcooliques le disent. Sans compter les risques collatéraux : cancer du foie, affections digestives, pathologies cardio-vasculaires, troubles mentaux. Le mieux, pour en sortir, est de ne pas tomber dedans. Facile à dire quand boire est un geste social. Offrir à boire est une bonne manière dans notre région. Enfin, bonne, c’est ce qu’on croit ...

La ville de Châteaubriant organise, du 19 au 23 novembre, une campagne de 5 jours qui commence par le film « le dernier pour la route » réalisé à partir du témoignage personnel du journaliste Hervé Chabalier. Ce film, jamais moralisateur, est une initiative   heureuse et salutaire face au fatalisme, à l’ironie, au cynisme ou à la complaisance morbide généralement de mise en la matière, ce film a permis et permettra à de nombreuses personnes d’entrevoir des solutions et de retrouver de l’espoir. Mardi 20 novembre à 19h30 au ciné Atlantic à Châteaubriant avec un débat à la fin avec des associations comme « Vie Santé Libre ».

Mercredi 21 novembre : stand de prévention à Carrefour et animations au Marché Couvert   - 9-12h et 14-16h30

  • - les risques liés à l’alcool, avec les Pompiers, la police municipale et des associations d’anciens buveurs
  • - création et dégustation de cocktails sans alcool avec le Lycée Hôtelier.

Jeudi 22 novembre : stand de prévention à Intermarché - et le soir, lecture par le Biblio-Théâtre « Le plaisir du vin ».

Vendredi 23 novembre : stand de prévention chez Leclerc.


Ecrit le 28 novembre 2012

 Le plaisir du vin

Pourquoi boirions-nous de l’eau ?
Sommes-nous des grenouilles ?
Sommes-nous des grenouilles dans l’eau ?
Sommes-nous des grenouilles ?
Et pourquoi quoi ?
Et pourquoi quoi ?
Et pourquoi quoi, quoi, quoi, quoi, quoi, quoi, quoi,
Pourquoi boirions-nous de l’eau ?
Sommes-nous des grenouilles ?
 
Vous tous qui tendez l’oreille,
Retenez ce bon conseil
Ne buvez jamais de l’eau
Un bon vin ça ravigouille.
(Chanson de Josquin des Prés)

Pour sa semaine de prévention des méfaits de l’alcoolisme, la municipalité de Châteaubriant avait invité le Bibliothéâtre de St Barthélémy d’Anjou pour chanter les plaisirs du vin. Les deux comédiens, Nicolette et Hervé, (voir photo) ont d’abord célébré le temps des vendanges et le vin bourru (Texte de JC Carrière), puis le vin de Paris (Marcel Aymé) avant d’emprunter une chanson à Josquin des Prés. Et puis le voyage en gourmandise (Chantal Pelletier), s’est poursuivi avec Repas de fête (F.Bartelt in Plutôt le dimanche), l’aquaphile (Pierre Desproges, chroniques de la haine ordinaire), le connaisseur (R.Dahl, Bizzare bizzarre) et pour finir : le Paradis (JM Laclavetine, le rouge et le blanc).

Un voyage inattendu, bien gouleyant ma foi ! Et le plaisir de découvrir des textes inconnus lus avec talent !

Bibliothéâtre : 09 77 84 60 29