Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Personnes en difficulté > RSA : y avez-vous droit ?

RSA : y avez-vous droit ?

Ecrit le 20 mai 2009

 Un test pour savoir si l’on a droit au RSA  

rsa
http://www.rsa.gouv.fr

Le Revenu de solidarité active (RSA  ) est soit un revenu minimum pour les personnes sans ressources, soit un complément de ressources pour les personnes qui disposent de revenus issus du travail inférieurs à un certain montant, en tenant compte de leur situation familiale.

Principale innovation du RSA   :

Le RSA   peut être versé au-delà de la reprise d’activité. En effet, selon les ressources du foyer et la composition familiale, les travailleurs à revenus modestes peuvent en bénéficier. Le RSA   devient alors un complément aux revenus d’activité qui soutient la démarche de retour vers l’emploi. Il évite les « effets de seuil ».

Comment savoir ?

Il suffit de faire gratuitement le test en ligne, sur le site internet http://www.caf.fr, dans la rubrique « Test RSA   ».

Ou appeler le 0 800 844 044, du lundi au vendredi de 9h à 17h (numéro vert du Conseil Général de Loire-Atlantique et de la Caf) - appel gratuit - pour obtenir des renseignements généraux sur le RSA   ou faire le test RSA   avec un conseiller.

Bon à savoir 

Les bénéficiaires actuels du Rmi, de l’Api (Allocation parent isolé), n’ont aucune nouvelle démarche à faire auprès de la Caf ! Leur dossier sera automatiquement transformé en RSA   au 1er juin.

Les personnes seules ou les couples sans enfant, ayant de faibles revenus du travail, qui ne sont pas allocataires de la Caf, sont également invités à faire le test d’éligibilité sur internet www.caf.fr car elles ont peut-être droit au RSA  . Si oui, elles doivent remplir une demande de RSA   à adresser à la Caf pour mi juin 2009.

A quand le 1er paiement ?

Si les conditions sont remplies, le RSA   sera payé le 6 juillet 2009.

Renseignements : http://www.rsa.gouv.fr


Note du 2 décembre 2009

 L’amendement Canard

Une personne célibataire, ayant un contrat d’avenir, sur la base de 26 heures hebdomadaires, perçoit à ce titre 780 euros/mois, niveau de revenu lui donnant droit à la CMU et à une allocation logement de 280 euros mensuels.

Depuis la mis en place du RSA  , ça change :
– Un supplément de revenu de 100 euros par mois
– Un revenu qui dépasse le seuil pour bénéficier de la CMU… donc plus de CMU (couverture maladie universelle), et l’obligation de souscrire une mutuelle (dont la couverture est imparfaite)
– Le montant de l’allocation logement, calculé sur les revenus de l’année précédente, baisse de 140 Euros.

Résultat : une perte de 40 €/mois. Un coup de fil du Canard Enchaïné au cabinet de Martin Hirsch, haut commissaire aux solidarités actives, reçoit cette réponse : « Oui, c’est un effet direct de la réforme ». C’est fâcheux car le RSA   a pour but d’améliorer les revenus des travailleurs pauvres. Martin Hirsch l’a dit et répété : « Le RSA   c’est toujours un gain, un gain net, on ne reprend pas d’une main ce qu’on vous donne de l’autre »

Lundi 23 novembre, Martin Hirsch a annoncé une instruction aux caisses d’allocations familiales pour que les personnes qui étaient en contrat aidé avant le RSA   gardent les mêmes allocations logement. Un amendement serait en préparation à la loi de Finances.

Quelques indications chiffrées (et vérifiées)

La vérité sur la France des assistés