Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > b. Ecoles primaires > Il était une fois ... une petite école

Il était une fois ... une petite école

Ecrit le 10 juin 2009

 La Touche d’Erbray

Er

La Touche d’Erbray : avant 1868 existait une école dirigée par Mlle Péan. Mais en 1878, selon le bulletin n°43 de l’Instruction Primaire, le Conseil Municipal d’Erbray décide « la création d’une école mixte de hameau à la Touche, section de la commune d’Erbray ». Le bulletin n°45 porte, sur sa page 1, la nomination à ce poste, à la date du 29 juillet 1878, de Mlle Bourgeas.

L’école de la Touche d’Erbray commence donc à fonctionner à la rentrée 1878, route de Soudan, dans une maison appartenant à Monsieur Jean-Marie Leneil.

En 1881, Mlle Aoustin remplace Mlle Bourgeas. En 1884, nomination de Mlle Guichet, puis en 1909 de Mlle Guillebot. En 1912, Mme Poulmarch, institutrice à La Touche, prend sa retraite.

 1914-2006

Er

En 1914, une classe neuve, avec logement pour les maîtres, est construite route de St Julien, le bâtiment existe toujours.

En 1959, le potager est supprimé pour agrandir la cour de récréation. En 1964 une première classe mobile est installée. En 1975 un poste « maternelle » est créé et, en 1977, une classe maternelle est construite.

26 octobre 1979, une quatrième classe voit le jour. En 1980, deux classes mobiles sont implantées, route d’Erbray.

A partir de 2002 la municipalité d’Erbray envisage de supprimer cette école et de regrouper tous les enfants dans une construction neuve, dans le bourg. Malgré l’opposition des parents l’école ferme en juin 2006.

 Un lieu associatif ?

Après la fermeture, plusieurs courriers sont adressés au maire d’ERBRAY et à son conseil municipal ; une réunion consultative a lieu en mairie en avril 2007, puis une pétition circule au village et recueille presque une centaine de signatures : tout cela pour que cet ancien bâtiment de l’Ecole Publique de la Touche d’ERBRAY soit gardé comme lieu associatif et de convivialité pour les habitants de la commune.

Malgré toutes ces démarches, le Conseil Municipal d’Erbray en sa séance du 30 mai 2007 décide, par 10 voix sur 16 exprimées, la vente de l’ensemble des bâtiments scolaires. Mais il faut attendre la parution du bulletin municipal début juillet 2007 pour apprendre la nouvelle.... Anciens élèves et actuels habitants du village, signataires de la pétition, sont très déçus.

Un ancien élève écrit à Monsieur le Maire, dès août 2006, en ces termes ... « Monsieur le Maire, s’il vous plaît ne vendez pas l’ancienne école publique du hameau de la Touche d’ERBRAY, du moins la partie ancienne. Cette école fait partie du patrimoine de la commune ; elle est la marque de l’élan républicain de la IIIe République pour une école obligatoire, gratuite et laïque pour tous et toutes.... ». Mais il n’est pas entendu. L’école est vendue

Er

Alors pour perpétuer le souvenir de cette école, un groupe d’anciens élèves a eu l’idée de proposer la pose d’une plaque commémorative, et ce en accord avec les propriétaires des lieux, gravée comme suit « ANCIENNE ECOLE PUBLIQUE DE LA TOUCHE D’ERBRAY 1914-2006 ».

Plus de cent personnes sont venues rendre un dernier hommage à leur école publique et aux enseignants qui y sont passés, présents pour la plupart à cette cérémonie.

Après l’allocution de bienvenue de Guy LEBRIS, (instituteur pendant 25 ans au village, avec son épouse elle aussi institutrice), la plaque commémorative a été dévoilée par l’un des doyens des élèves : Monsieur Francis SAULNIER, toujours habitant du village, qui se souvient notamment de la longue règle du maître !
Puis un ancien élève, Claude COTTINEAU, a lu un texte d’Alphonse DAUDET « la dernière classe ». « M. Hamel se mit à nous parler de la langue française, disant que c’était la plus belle langue du monde, la plus claire, la plus solide : qu’il fallait la garder entre nous et ne jamais l’oublier, parce que, quand un peuple tombe esclave, tant qu’il tient sa langue, c’est comme s’il tenait la clef de sa prison... »

Après avoir remercié Claudia Nunge et Patrice Rouyer, tous les participants se sont retrouvés autour du verre de la fraternité servi devant l’ancienne école avant de fêter ces joyeuses retrouvailles sur l’ancien terrain de la kermesse. Chacun avait son pique-nique.

 Quelques enseignants :

Directeurs : Mlle Moquet (nommée en 1938), M. et Mme Jean Naudin (avant 1953), M. et Mme Gauffriau (1953-1957) - MM Jean Gouret et Roger Durandière (1957-1959) - M. et Mme Guy Lebris (1959-1984). Puis Mmes Soreau, Barré, Drouet, Catherine Mérel (celle-ci, nommée en 1993, sera la dernière directrice de La Touche).

Adjoint-e-s : Françoise Morisseau, Jacqueline Verger, Claude Catreux, Catherine Bonnier, Martine Renaud, Bernard Monet, M. Beaussenot, etc …

L’école désormais continuera à vivre dans tous les cœurs.