Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Foire de Béré > Passation de pouvoirs à la Foire de Béré

Passation de pouvoirs à la Foire de Béré

Ecrit le 4 novembre 2009

De Jacques Bouet à André Ribéra

JPEG - 13 ko
Foire de
Châteaubriant

25 ans de Foire : Jacques Bouet a quitté ses fonctions de Commissaire Général de la Foire de Béré, le 15 octobre dernier. Il a su être un élément clé dans la pérennité et dans la réussite de cette manifestation annuelle. « Son sens commercial, sa ténacité, l’esprit consensuel avec lequel il a su animer l’équipe, ont fait merveille. La labellisation « Foire de France » lui est due » a dit Célestin Deroche.

Jacques Bouet a rappelé quelques souvenirs : « En 1984, Alexandre Ménard était Président de la Foire et patron de la SCT, Président des Concessionnaires Renault et du Syndicat d’initiative  . C’était donc un Président souvent absent. L’unique secrétaire était à mi-temps à l’Office de Tourisme  , le bureau se situait rue du Château, dans la cave de l’Office de Tourisme  . La comptable, elle aussi à mi-temps, travaillait à la SCT.

Les deux vice-présidents Edmond Tachet et Célestin Deroche étaient eux aussi en activité, tout comme le géomètre Marcel Auffray. La fête foraine était coordonnée par Marcel Brébion et Guy Defay. Le responsable des commerçants de marché était Abel Guisnel, toute la partie technique relevait de André Aubin et Jacques Bouet. La partie « animaux » était organisée par Philippe Duchêne. Les devis se faisaient à la main : il n’y avait pas encore d’informatique.

« A cette époque les exposants étaient 200. En 2009, ils sont plus de 400 … qui se déclarent satisfaits. La fête foraine comptait 40-45 métiers, il y en a maintenant plus de 80 dans un espace plus conséquent. Le nombre de commerçants de marché n’a guère bougé mais, là où ils avaient des stands de 4-5 mètres, ils ont maintenant 12 voire 16 mètres »

« En 25 ans, nous avons bien travaillé, mais ce n’était pas difficile parce que l’amitié était là » a conclu Jacques Bouet en passant symboliquement les clés au nouveau commissaire général : A.Ribéra.
André Ribéra, juriste, après avoir été secrétaire général de la ville de Châteaubriant puis de la Com’Com’   est parti quelques temps dans une commune lointaine où on l’appelait « le pilote de course » voire « le bulldozer ». « Mais rassurez-vous je n’ai jamais écrasé personne » a-t-il dit en ajoutant : « Perchiste, je ne fixe que des objectifs réalisables