Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Pays (international) > Allemagne > Au sujet du mur de Berlin et d’aileurs

Au sujet du mur de Berlin et d’aileurs

Ecrit le 18 novembre 2009

Ah, le mur de Berlin ! Ce fut une belle commémoration. La grande presse et les étranges lucarnes en ont parlé abondamment. Ca distrait !

 20 000 km de murs

Heureusement Ouest-France a publié un bon article sur les autres murs du monde, souvent construits pour éviter l’immigration, étant bien entendu que certains peuples ont le droit de mourir de faim à la porte de nations riches.

– 3360 km de murailles entre les Etats Unis et le Mexique, c’est la tortilla border. Deux milliards de dollars pour la construire. 400 personnes meurent chaque année en tentant de passer. C’est ça ou mourir de misère. Alors Obama ? Que fais-tu ?

– 1700 km entre le Turkménistan et l’Ouzbékistan

– 1420 km entre la Chine et la Corée du Nord

– 650 km entre Israël et la Palestine et 650 km entre la Malaisie et la Thaïlande

– 500 km entre Botswana et la Zimbabwe

– 120 km en Afrique du Sud pour empêcher l’immigration du Mozambique

Les USA estiment à 180 milliards de dollars le prix à payer pour faire des murs dans le monde (sans résoudre les problèmes !). Dans plusieurs villes américaines il se fait même des murs entre les quartiers riches et pauvres.

Mur … mures …

 44 milliards

44 milliards, c’est pas grand-chose finalement. C’est juste le quart de ce que coûte la construction de murs, dans le monde, pour éviter l’immigration de gens qui ont faim ! Selon le directeur général de l’Organisation de l’Onu pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), il suffirait de 44 milliards par an, pour aider les pays les plus démunis à devenir autosuffisants en matière alimentaire. Un milliard de personnes souffrent de la faim dans le monde. Une nouvelle crise alimentaire mondiale ne peut pas être exclue. 31 pays sont en situation de grave insécurité alimentaire, 20 en Afrique et 11 en Asie. Toutes les 6 secondes, un enfant meurt de faim. « Malgré tous nos appels, nous avons vu plus de disponibilité à réagir aux crises, conflits, sécheresses, etc. qu’à affronter les problèmes des producteurs de nourriture » dit le directeur de la FAO.

Une pétition mondiale est lancée par l’intermédiaire du site : http://www.1billionhungry.org/. « Chaque clic   sera un aiguillon pour que les dirigeants du monde passent de la parole aux actes »

Sarkozy dit qu’il y était ! Menteur !