Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Pays de Châteaubriant > Syndicat mixte du Pays de Châteaubriant - après 2003 > Pays : réunion du 5 novembre 2009

Pays : réunion du 5 novembre 2009

Ecrit le 11 novembre 2009

Pays de Châteaubriant  , 33 communes. Le comité syndical comporte 12 élus. Il s’est réuni le 6 juillet 2009 ...et cinq mois plus tard, le 5 novembre 2009. Moins d’une heure de réunion. Il était pourtant question de répartir 4 848 000 €.

Dans la salle du Conseil à Nozay, les élus parlent tout bas, quelquefois même ils ne s’entendent pas. Tout près, les journalistes tendent l’oreille pour saisir des bribes. Réunion confidentielle sous ses allures de réunion publique !

On y parle surtout du CTU (contrat territorial unique), en préparation avec la Région Pays de Loire. Pour un total de 4 848 000 euros. Il s’agit donc de voter les 41 actions retenues, dans quatre grands chapitres :
– Economie et emploi
– Environnement, énergie, transports
– Solidarités humaines et territoriales

Culture
	Sport
	Autres

– Ingénierie

Certaines de ces actions sont dites « de Pays », les autres sont spécifiques à chaque Com’Com’   voire à chaque commune. Les Com’Com’   de Nozay et Derval ont privilégié les aménagements intercommunaux. La Com’Com’   du Castelbriantais a choisi une logique de « guichet » : à chaque commune son petit paquet de subventions et aucune réflexion commune.

Les actions « de Pays »

Pays de Châteaubr

Ce sont :

La promotion économique du territoire (voir plus loin)
Le fonds Reconversion-formation (voir autre article)
Le fonds de valorisation des métiers
Le fonds de maintien des commerces ruraux
Le fonds destiné aux manifestations culturelles structurantes
La coordination des projets de Pays
Le soutien au Conseil de Développement

 Les autres actions

En voici la présentation, par Com’Com’   :

Com’Com’   de Nozay

Aménagement de la zone d’activités de l’Oseraye
Carrière du Parc (Tourisme   et schiste)
Construction d’une Maison de Santé
Construction d’un bâtiment associatif

Com’Com’   de Derval

Aménagement de la zone d’activités des Estuaires
Espace Culturel
Espace aquatique

Com’Com’   du Castelbriantais

Aménagement de la zone de la Gare à Châteaubriant 
Aménagement de la Place de la Motte
Espace aquatique à Châteaubriant 
Aménagement de parkings à proximité des commerces à Fercé et Rougé
Voie verte Châteaubriant-Villepôt
Station d’épuration à Erbray, Grand Auverné, La Chapelle Glain, Noyal sur Brutz, Rougé, St Julien de Vouvantes
Musée Huard
Site de la Forge Neuve à Moisdon
Salles de spectacles à Issé, Ruffigné, La Chapelle Glain, La Meilleraye
Plateau sportif ou vestiaires à Issé et Moisdon
Salles intercommunales à Fercé, Juigné et St Aubin des châteaux 

François Favry s’est demandé ce que signifie l’expression « projets structurants » et en quoi les stations d’assainissement sont des projets structurants. Il a regretté un saupoudrage sur la Com’Com’   du Castelbriantais, celle-ci n’ayant pas fait le choix de réalisations plutôt intercommunales (contrairement aux Com’Com’   de Nozay et Derval).

 Conseil de Développement

Il a noté aussi que, dans le cadre du CTU, une somme de 11 200 € est affectée au Conseil de Développement (11 200 € sur 3 ans, cela fait moins de 4000 € par an). Ceci résulte d’une volonté explicite du Conseil Régional alors que la Com’Com’   du Castelbriantais souhaiterait bien se débarrasser de cette structure où tout citoyen intéressé peut participer à la réflexion sur les actions de Pays. François Favry, à ce propos, a fait référence à l’avis donné par le Conseil de Développement sur le projet de CTU. S’il n’en avait pas parlé, l’avis serait resté caché, confidentiel, dans un dossier, et non communiqué à la presse !

 L’avis du Conseil de Développement

Avis du Conseil de Développe

1) Développement économique

Le Conseil de Développement estime que le projet de CTU prend mieux en compte les composantes du développement économique (parcs d’activités intercommunaux, aménagement de centres bourgs, promotion économique du Pays)

mais s’étonne de l’abandon du projet de zone d’activités de Pays et souhaite « une spécialisation des zones d’activités de manière à ce qu’elles soient complémentaires et non concurrentes ».

[NDLR : on peut noter aussi que le développement des zones d’activité est porté par les Com’Com’   de Nozay et Derval, mais pas par celle du Castelbriantais. Celle-ci a des zones d’activités qui ne se remplissent guère (comme la Bergerie) et a choisi de saupoudrer des petites zones dans 5 ou 6 communes, sans réelle coordination, sans réflexion d’ensemble.]

2) Services à la population

En ce qui concerne les services à la population, le Conseil de Développement note que le secteur de la santé est pris en compte sur Nozay et souhaite une réflexion de Pays sur la structuration de l’offre d’hébergement pour personnes âgées.

3) Social et vie associative

Il regrette l’absence d’actions dans le domaine social, par exemple de structures d’accueils spécialisées. [ndlr : on pourrait parler aussi de crèches inter-entreprises, de co-voiturage inter-entreprises, d’actions en matière de logement d’urgence, maison-relais, aide à la mobilité, etc].

Le Conseil de Développement regrette que l’action de structuration de la vie associative n’ait pas été reconduite - et s’étonne de voir deux Com’Com’   voisines s’engager dans un espace aquatique.

4) Environnnement, transports

La préservation de l’environnement n’est que partiellement prise en compte dans le projet de CTU, En particulier pour la gestion de l’eau et des déchets. [Ndlr : sera-t-elle envisagée plus sérieusement dans la réflexion sur le SCOT  , Schéma de COhérence Territoriale ? On s’étonne d’ailleurs de voir qu’aucun cabinet d’étude n’a été mandaté pour engager la réflexion sur ce SCOT  . Mais il paraît que les 3 Présidents des Com’Com’   s’en occupent].

Enfin le Conseil de Développement souhaite une amélioration des transports en commun et une coordination du futur tramtrain et du car Châteaubriant-Nantes.

 Le Pays à la traine

De façon plus globale, le Conseil de Développement commente : « Alors qu’on aurait pu s’attendre à une montée en puissance de l’échelle Pays sur ce contrat, la part des actions Pays stagne, voire diminue. Treize des 19 communes de la Com’Com’   du Castelbriantais présentent chacune une action. Cela pose question quant à la construction d’un projet de développement à l’échelle intercommunale. Les deux autres Com’Com’   semblent avoir adopté une politique moins distributive. Néanmoins , le montant attribué au financement de l’ingénierie et à la promotion du territoire montre un intérêt des élus locaux à développer des réflexions à l’échelle Pays »

[Ndlr : le Conseil de Développement fait là une phrase finale …. diplomatique ! Surtout quand on sait que les trois Présidents des Com’Com’   s’accommoderaient bien d’une disparition du Conseil de Développement ].

[Ndlr : en somme on a le sentiment que ce CTU est une juxtaposition de projets, sans réflexion d’ensemble. Par exemple le CTU, pour la Com’Com’   du Castelbriantais répond à une logique de guichet : on ouvre un tiroir et on prend l’argent qu’il y a dedans mais on ne réfléchit pas à une utilisation dynamique des fonds attribués. C’est pas comme ça qu’on pourra avancer !]

 Autres décisions

Action 1 : promotion économique.

Le Pays de Châteaubriant   a prévu d’affecter 95 000 € à sa promotion économique (dont 75 000 € apportés par la Région) en participant au Salon des Entrepreneurs prévu à Nantes les 13-14 novembre. L’an dernier 9150 visiteurs sont passés sur le stand. Pour cette année il est prévu un stand de 15 m2, avec un film, une plaquette à distribuer dans les allées du salon, « et l’organisation d’un rafraîchissement ». Coût de ce salon : 25 000 €.

[NDLR : s’il y a un salon par an, cela fera 75 000 € dépensés sur les 95 000 prévus. Un tel salon est utile : il accompagne les entreprises existantes, il peut laisser espérer la venue d’une entreprise. Mais est-ce suffisant ? Une zone d’activités de Pays, avec des équipements communs bien pensés du genre : crèche inter-entreprises, ramassage des salariés, voire cantine inter-entreprises, pourrait être attractive. Encore faudrait-il y réfléchir. Ce n’est ni prévu, ni financé.

D’ailleurs il n’y a aucun animateur économique à la Com’Com’   du Castelbriantais : c’est révélateur ! ]

Action 8 : soutien à la formation des personnes licenciées

Le Pays de Châteaubriant   demande à la Région les 35 000 € destinés à abonder le fonds de reconversion-formation (voir autre article)

Promotion économique

Le film de promotion du Pays de Châteaubriant   coûtera 4780 € - la plaquette de promotion coûtera 1987 €

 Le site du Pays

Le Pays de Châteaubriant   a lui aussi un site très complet :
http://www.pays-chateaubriant.fr/

où l’on trouve les comptes-rendus des réunions, des informations d’actualité et des liens vers les études concernant la région, par exemple la Synthèse Diagnostic du Pays Châteaubriant établie par Conseil Général de Loire-Atlantique pour préparer le contrat territorial 2009-2014 et un diaporama 65 cartes par thèmes.

Le site renvoie aussi sur « le Journal du Pays », à savoir l’Eclaireur. Mais ne mentionne pas La Mée qui est pourtant aussi un Journal du Pays … sans doute mal-pensant ! Mais qui accueille 16 000 visiteurs uniques par mois, sur son site !