Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Services publics > Une belle enveloppe pour La Poste

Une belle enveloppe pour La Poste

Ecrit le 11 novembre 2009

JPEG - 14.8 ko

 Une enveloppe décorée

La Poste fait parler d’elle à la mairie de Châteaubriant. Non, non, le maire ne dit rien sur le projet de faire de la Poste une société anonyme, et sur les risques d’une privatisation. Il s’agit de quelque chose de beaucoup plus important : mardi 3 novembre, le premier adjoint Georges Garnier, et Jean Paul Simon, directeur du bureau de poste de Châteaubriant, ont présenté une enveloppe aux couleurs de la commune. « La Poste et la Mairie se sont associées pour éditer une enveloppe pré-timbrée reflétant les attraits de Châteaubriant, le visuel met à l’honneur son patrimoine architectural alliant passé et modernité, les Courses accueillies sur l’hippodrome national de la Métairie Neuve ainsi que son cadre fleuri » dit le communiqué.

[NDLR : La publicité pour les jeux d’argent devrait être interdite surtout sur des enveloppes faisant la promotion d’une ville !
Mais quand le maire est aussi président dudit hippodrome ... ]

C’est la 4e fois qu’une enveloppe est ainsi réalisée à Châteaubriant (sans compter l’enveloppe Guy Môquet, et les enveloppes Foire de Béré). Le visuel a été réalisé par le service communication de la ville. Pour JP Simon, il s’agit là d’un partenariat gagnant-gagnant qui contribue à l’animation des bureaux de Poste, « un moyen de communication qui ne passe pas inaperçu ». 4000 enveloppes ont été réalisées, dont 1000 achetées par la mairie. Le prix est de 8.00 € les 10 enveloppes timbrées (c’est cher !), 66,50 € les 100 enveloppes (c’est mieux) et un tarif inférieur encore pour 500 enveloppes.

A Rougé, 3000 enveloppes du même genre se sont enlevées en 3 semaines. Erbray, La Meilleraye et d’autres communes ont été sollicitées pour des opérations analogues. Comme quoi La Poste se soucie de sa présence dans les communes … du moins pour les opérations commerciales tout en cherchant à fermer ses bureaux ! La commune d’Erbray est en sursis pour l’instant : la mobilisation des habitants et des élus a été prise en compte et les jours d’ouverture ont été changés (avec notamment ouverture le samedi) ce qui fait que la fréquentation ne baisse plus.

 Trois ans pour rien

Rappelez-vous :il y avait plein de monde ce 29 novembre 2006 quand a été signée une convention entre la Com’Com’   du Castelbriantais et La Poste, « un protocole dans lequel les deux parties constituent un comité de pilotage qui pilotera la mise en œuvre des actions d’amélioration et d’adaptation des services offerts par La Poste ». Six élus communautaires et cinq représentants de La Poste devaient se réunir, au moins une fois par semestre, pour analyser « toute nouvelle piste permettant de développer des partenariats innovants » et proposer des choses concrètes se traduisant par « la signature de conventions territoriales définissant précisément les engagements réciproques ».

A l’époque La Mée, mauvaise langue comme d’habitude, avait dit : « Il y aura encore des séances de signature ... et un vin d’honneur ». Trois ans ont passé et … rien. Rien d’innovant, rien d’énervant, rien de rien ! La convention dort dans un tiroir. Et on n’a rien vu. Sauf des fermetures de bureaux de poste, par exemple à St Aubin des-Châteaux.

 TNS Sofres

Et pourtant, c’est vrai que La Poste s’intéresse à ses clients : une enquêtrice s’est adressée au maire d’Erbray qui a dit nettement le fond de sa pensée. Dans les dernières questions, l’enquêtrice a demandé l’appartenance politique de ce maire. « Je ne suis pas encarté » a répondu Jean Pierre Juhel. Mais l’enquêtrice a fortement insisté : « Vous vous sentez plus proche de tel parti, tel parti ? ». Et après on dira « les gens de droite pensent ceci, les gens de gauche pensent cela ».

 Imprivatisable

Christian Estrosi, au Parlement, a déclaré que la Poste serait « imprivatisable ». Manque de bol : Henri Guaino (la plume du Président) a reconnu sur i-Télé le 3 novembre qu’il « n’y a jamais rien d’éternel, ce qu’une loi fait, une loi peut le défaire ».

Rappelez-vous : Le 6 avril 2004 N. Sarkozy disait « il n’y aura pas de privatisation d’EDF-GDF » (1). Le 29 Juin 2004, l’Assemblée Nationale adoptait en première lecture la réforme du statut d’EDF-GDF. De statut d’Entreprises publiques, EDF-GDF devenaient des Sociétés Anonymes. Et maintenant EDF et GDF sont privatisées. Et voilà. Alors La Poste, c’est pour bientôt ?

(1) Voir ici : http://www.dailymotion.com/video/xgv7a_sarkozy-gdf