Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > b. Ecoles primaires > Pour une école publique à Jans

Pour une école publique à Jans

Ecrit le 3 février 2010

 Association pour l’ouverture d’une école publique à Jans

Samedi 19 décembre 2009, a eu lieu l’assemblée générale constitutive de l’association « pour une école publique à Jans ». Une douzaine de personnes se sont réunies et ont élu un bureau constitué de Julie Guérin, Marie-Line Jannault, Sigrid Menant-Camion et Iwan Tobie.

Une réunion publique aura lieu le samedi 6 février à 10h00 à la salle municipale de Jans. Contact : 06 81 70 43 97 ou
pouruneecolepublique.jans@laposte.net


Ecrit le 17 février 2010

JPEG - 25.8 ko
Ecole à

La Mairie de Jans a ouvert un registre d’inscription recueillant les noms des enfants janséens qui fréquenteraient l’école publique de la commune, si celle-ci ouvrait en septembre 2012. Afin de permettre l’ouverture d’une école de trois classes (dans un premier temps), il est nécessaire que ce registre comptabilise 54 inscriptions. Le registre est ouvert du 1er février au 31 mars 2010.

Samedi 6 février, à la salle municipale de la commune de Jans, s’est tenue la réunion publique d’information de l’association « Pour une école publique à Jans ». Plus d’une soixantaine de personnes étaient présentes. Parmi elles, des Janséens, ainsi que Monsieur Le Maire et quelques élus municipaux, Madame Julien, Inspectrice de l’Education Nationale de la circonscription, des DDEN (Délégués Départementaux de l’Education Nationale) et des représentants du CDAL (Comité Départemental d’Action Laïque), de la FAL (Fédération des Amicales Laïques) et de la FCPE   (Fédération des Conseils de Parents d’Elèves). L’intervention détaillée et argumentée de l’association a été suivie d’un riche débat auquel chacun a pu prendre part.

La situation actuelle est la suivante :

– Il y a une augmentation constante du nombre d’enfants de la commune en âge d’être scolarisés.
– Les locaux des écoles publiques de Nozay et de l’école St Michel de Jans arrivent à saturation. Il faut donc construire. Et quitte à construire, il paraît évident à l’association qu’il ne peut s’agir que d’une école publique et de proximité afin de permettre aux familles de choisir.

Les principes fondamentaux de l’école publique ont été rappelés :
– la laïcité (quelles que soient leurs origines, convictions religieuses ou philosophiques, les enfants apprennent à vivre et à travailler ensemble),
– la gratuité (contrepartie légitime de l’obligation scolaire, seule garante de la mixité sociale et de l’égalité des chances)

Selon les estimations de l’association, 166 enfants de Jans seront scolarisables à la rentrée 2012. Ce qui pourrait correspondre, soit à une seule école de 6 classes soit, en cas de répartition équitable entre public et privé, à deux écoles de 4 classes (selon les chiffres de l’Inspection Académique).

 Inquiétudes ?

Les membres de l’association ont aussi souhaité évoquer les inquiétudes des Janséens en tâchant de les dédramatiser :
La peur du regard de l’entourage et de l’école dans laquelle l’enfant est actuellement scolarisé, en cas d’inscription sur le registre :
il est vrai que c’est une démarche difficile, mais chacun est libre de ses choix et doit suivre ses convictions. Il ne faut pas oublier que nous agissons tous dans l’intérêt de l’enfant.

La peur de séparer ses enfants de leurs amis :
sait-on qui seront leurs amis dans 3 ans et où ils seront scolarisés ? Par ailleurs, les enfants de la commune continueront de se rencontrer au périscolaire, au centre de loisirs, et dans toutes leurs activités sportives et ludiques.

La crainte des classes multi-niveaux :

les classes multi-niveaux inquiètent à tort les parents d’élèves. Diverses études, menées durant les 20 dernières années, ont prouvé que cette organisation avait un impact tout à fait bénéfique sur la scolarité et la manière de travailler des enfants. Entre autre, les élèves y apprennent à être plus autonomes, plus solidaires et plus tolérants.

 Les impôts vont-ils augmenter ?

D’abord, chaque enfant de Jans, qu’il soit scolarisé à l’école privée ou à l’école publique, coûte déjà de l’argent à la commune. Ensuite, si augmentation il y avait, quelques % ne représenteraient que quelques euros par famille, ce qui est sans commune mesure avec les rétributions payées à l’OGEC ou avec les charges et contraintes qui incombent aux familles scolarisant leurs enfants hors de la commune.

Pour les habitants qui ne sont pas directement concernés par l’école, il s’agit juste d’une participation à la vie de la commune, comme tout Janséen participe aux dépenses d’investissements et d’entretien de la collectivité, au profit de tous.

De plus, dans le cadre d’une construction d’école, la commune pourra compter sur les aides financières allouées par le Conseil Général, par l’Etat, et par d’autres organismes.

En allant à la rencontre des familles, les membres de l’association ont constaté que ce projet était réalisable.

Mais chacune des familles concernées doit se mobiliser car chaque signature compte.

Il est possible de contacter l’association par téléphone au 06 81 70 43 97
ou par courriel à :

pouruneecolepublique.jans@laposte.net


Ecrit le 5 mai 2010

 Ecole publique Jans

Une bonne nouvelle : sur le registre d’inscription en mairie de Jans, il fallait 54 inscrits pour pouvoir ouvrir 3 classes. A la clôture des inscriptions il y avait 62 inscrits.

Une école publique devrait donc ouvrir en septembre 2012. Aurons-nous une subvention du Conseil Général pour a construction ? A interrogé une habitante. Réponse : « Oui, jusqu’en 2012. Après : on ne sait pas » .

Il ne faut donc pas tarder !