Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Transports, routes, SNCF > La route Châteaubriant-Ancenis

La route Châteaubriant-Ancenis

Ecrit le 14 avril 2010

 Déviations de La Touche d’Erbray, St Julien et La Chapelle Glain

JPEG - 87.2 ko
Route Châteaubriant-Anc

L’itinéraire Châteaubriant-Ancenis se développe sur un linéaire de 44 kilomètres. Le tracé actuel traverse plusieurs bourgs ou hameaux : la Touche d’Erbray, Saint-Julien-de-Vouvantes, La Chapelle Glain, etc. Pour assurer la complémentarité avec le réseau routier interdépartemental existant et en projet, le Conseil Général souhaite l’aménager sur place tout en créant les déviations nécessaires.

Depuis le 8 mars 2010 et jusqu’au mois de juin, une exposition publique présente les principes de fuseaux à l’étude. Elle est visible dans les mairies et au centre technique municipal de Châteaubriant. Des registres sont à disposition du public pour recueillir les remarques et observations.

Après cette phase de concertation, le Conseil Général analysera les remarques et devra, en lien avec les communes concernées, arrêter un principe d’aménagement de l’itinéraire. Il restera ensuite un long chemin à parcourir avant les premiers travaux. L’aménagement de certaines sections pourra éventuellement être effectué en priorité tout en veillant à la conformité au principe d’aménagement général de l’itinéraire. L’aménagement global sera peut-être réalisé en 2018.

 Caractéristiques du territoire

– un territoire au paysage faiblement vallonné ponctuellement marqué par des cours d’eau. Des mares et étangs nombreux sur l’ensemble de la zone d’étude,
– un paysage bocager omniprésent témoignant d’une activité agricole structurée

– la circulation est plus importante aux approches des agglomérations d’Ancenis et de Châteaubriant que sur le reste de l’itinéraire (3 500 véhicules par jour au sud de Saint-Mars-la-Jaille et 4 600 véhicules par jour sur la commune d’Erbray),
– le trafic de poids-lourds apporte des nuisances dans les bourgs avec plus de 500 camions traversant chaque jour Saint-Julien-de-Vouvantes et La Chapelle-Glain (trafic enregistré en 2007),
– la multiplicité des carrefours et parfois la faible visibilité due à la géométrie de la route, occasionnent des accidents.

 Les objectifs du projet

– améliorer les conditions de desserte des agglomérations de Châteaubriant et d’Ancenis depuis l’autoroute A 11,
– améliorer la sécurité des usagers et conférer à la voie des caractéristiques homogènes afin de rendre l’itinéraire plus lisible,
– favoriser les échanges économiques entre le Pays de Châteaubriant  , le Pays d’Ancenis et le sud Loire,
– réduire ou supprimer les nuisances ressenties par les riverains du tracé actuel en évitant de générer d’autres zones de nuisances.

 Caractéristiques du projet

Le projet sera réalisé à 2x1 voies, avec :
– des carrefours à niveau aménagés (giratoires ou avec des ilots),
– des ouvrages de rétablissement des voiries secondaires permettant les communications locales,
– des accès directs interdits,
– des voies de désenclavement permettant d’accéder aux parcelles bâties ou agricoles,
– des créneaux de dépassement.

A partir du recensement des différents enjeux, des contraintes et de la délimitation des zones bâties sur l’ensemble de la zone d’étude, des hypothèses de tracés ont été déterminées. Au cours des années 2008 et 2009, celles-ci ont fait l’objet de discussions avec les élus locaux. Certaines ont été écartées car ne permettant pas de répondre aux objectifs d’aménagement de l’itinéraire. Un aménagement réutilisant au maximum la route actuelle a été privilégié. Ainsi, les propositions de tracés résultant des premières concertations et des analyses font l’objet de la présente exposition publique.

Des panneaux détaillés présentent les deux ou trois tracés envisagés avec les passages supérieurs, les passages inférieurs, les voies de désenclavement, les carrefours giratoires ou en croix (avec ou sans voie de tourne à gauche) et les accès supprimés.

Chaque tracé a été ensuite étudié selon divers critères :
– 1) Dimension : Vie sociale et économique
– 2) Dimension : Aménagement de l’espace
– 3) Dimension : Homme et Terre

JPEG - 109.8 ko
La Touche d’Er

Par exemple, la variante 1 au nord-est de la Touche, serait la plus intéressante et aurait l’avantage de desservir la zone de Hochepie, tandis que la variante 2, contournant Erbray par l’ouest et le sud, nécessiterait de franchir trois cours d’eau et aurait un impact important sur le bâti.

JPEG - 92.4 ko
St Julien de Vouva

Le contournement nord de St Julien, longe le bourg par le Nord-Est et paraît globalement plus favorable que le contournement sud. En effet, ce dernier, par sa longueur consommerait plus de terrain et nécessiterait plus d’ouvrages d’art pour le rétablissement des voies coupées.

JPEG - 63.5 ko
la Chapelle G

Sur le territoire de la Chapelle-Glain, la variante 1, par son éloignement des habitations, paraît plus favorable. Son impact sur l’agriculture serait plus fort que celui de la variante 2, mais moins fort sur les habitations.

Choix difficile...