Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Diverses communes > Erbray : la mixité dans l’habitat

Erbray : la mixité dans l’habitat

Ecrit le 21 avril 2010

 Logement et mixité sociale

Le 12 avril 2010 M. Jean-Pierre Juhel, maire d’Erbray, a inauguré une nouvelle tranche (10 logements) du lotissement des Chênes en présence, notamment, de représentants de Habitat 44.

« Nous avons particulièrement soigné la qualité paysagère du lieu, en préservant les grands arbres existants et en construisant les maisons à distance convenable pour ne pas endommager le système racinaire des chênes » dit Habitat 44. Une promenade ombragée sépare la voie des accès aux logements, les jardinets sont protégés du vent, l’orientation choisie permet aux espaces de vie de bénéficier de la lumière tout au long de la journée.

Lotissement des ch

Dans son discours le maire a déclaré :

« A Erbray, il fait bon vivre, même le soleil le justifie, j’en veux pour preuve la population qui ne cesse d’augmenter. Au 1er janvier 2010, elle était de 2839 habitants en global. En 2009, la commune a enregistré 37 naissances et à ce jour depuis le début de l’année nous en sommes à 18 (en trois mois). L’école publique « la Rose des Vents » accueille 244 enfants alors que 84 enfants sont scolarisés à l’école Sainte-Anne.

Ces chiffres dans l’absolu ne veulent rien dire sinon qu’ils représentent des femmes, des hommes, des enfants qui ne demandent qu’à avoir un toit. »

« Mes prédécesseurs Messieurs Raymond LEBOSSE et Jean POULAIN l’avaient bien compris puisqu’aujourd’hui, Erbray compte, au bourg, 48 logements locatifs qui vont du T2 au T4, dont 40 sont propriété d’Habitat 44 et 2 logements communaux gérés par cette même structure ».

 Un cercle

« Si je devais imager HABITAT 44, je dirais que c’est un cercle avec un point de départ et un point d’arrivée qui se confondent et qu’on pourrait appeler mixité » a poursuivi le maire..

– « Mixité des âges, car ces logements permettent aux plus âgés d’entre nous de ne pas être déracinés et de continuer à vivre dans leur commune.
– Mixité sociale par l’accueil des retraités, des actifs aux salaires permettant tout juste de vivre, des personnes seules avec ou sans enfants. C’est tout un panel de notre société que nous trouvons dans ces logements ».
Si le point d’arrivée nous permet de garder sur notre sol nos aînés, le point de départ quant à lui nous offre la possibilité d’accueillir de jeunes couples, en attendant de se fixer de façon durable sur Erbray, que l’on veut terre d’accueil, afin d’y envoyer leurs enfants à l’école, de bénéficier des services de proximité au centre bourg, de participer activement au développement de notre commune.

 Pour des jeunes

« C’est dans cet état d’esprit qu’aujour-d’hui, dans le cadre de la rénovation d’un bâtiment communal, nous aménageons deux espaces pouvant accueillir des jeunes stagiaires travaillant sur la commune ou aux alentours, gérés par l’ALJC (Association pour le Logement des Jeunes au Pays de Châteaubriant  ).

Les opérations OPAC Chêne 1 et OPAC Chêne 2, pourront je l’espère à l’avenir voir une opération HABITAT 44 Chêne 3 avec si possible un complexe qui reste à définir qui pourrait être un point de rencontre, un outil médico-social, l’avenir reste à imaginer ».

En terminant le maire a remercié toutes les personnes qui ont œuvré pour arriver à un tel résultat. « Je vous remercie de votre écoute avec une occupation savamment dosée des logements grâce au travail et au dialogue permanent de Madame CHASSANITE et son équipe avec nos services (Marie-Luce en particulier) et une mention spéciale à Patrice ETIENNE qui depuis 15 ans qu’il a en charge les bâtiments communaux n’a pas beaucoup manqué de réunions de chantier ».

Contournement d’Erbray