Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > Politique économique, soutien à l’emploi > PCI - Pays de Châteaubriant-Initiative > PCI : la création, c’est reparti

PCI : la création, c’est reparti

Ecrit le 28 avril 2010

La création d’entreprise est repartie sur le Pays de Châteaubriant  , voilà une bonne nouvelle … avec quelques nuances.

PCI   (Pays-de-Châteaubriant-Initiative  ) est la principale structure qui, par chez nous, soutient efficacement la reprise ou la création d’entreprise, tout en mobilisant une équipe professionnelle et un important réseau de bénévoles. Les chiffres sont éloquents :

2006 : 38 créations-reprises + 75 salariés
2007 : 69 créations-reprises + 78 salariés
2008 : 83 créations-reprises + 53 salariés
2009 : 59 créations-reprises + 26 salariés

L’année 2008 n’a pas été trop affectée par la crise économique mondiale démarrée au cours de l’été. En revanche les effets ont été nets en 2009 avec moins de créations-reprises et beaucoup moins de salariés. « Nous avons pu constater un arrêt brutal des entreprises du bâtiment à partir du 2e semestre 2009 » dit le Président Jean-Paul Yvrenogeau, « et des projets de moindre importance avec peu de salariés ». De plus le statut d’auto-entrepreneur a pu jouer.

Heureusement, pour 2010, les choses vont mieux : 19 créations-reprises en 4 mois (c’est bon !) - mais une seule création d’un poste de salariés (c’est moins bon !)

 Fléchissement en 2009

En 2009, les 59 créations-reprises ont bénéficié de 351 800 € de prêts à taux zéro, générant 2 578 036 € de travaux (soit un effet levier de 1 à 7).

Les implantations par Com’Com’   :

JPEG - 17.9 ko
Répartition par Com’

A noter que 49 % des porteurs de projets en 2009 étaient chômeurs, 49 % salariés et 2 % sans activité.

 P’tit dèj

90 créateurs d’entreprise ont participé en 2009 aux « P’tit dèj » proposés par PCI   sur des thèmes variés : gérer sa trésorerie, établir des relations avec les banques, répondre aux marchés publics, mettre en place un tableau de bord, calculer les prix et établir un devis, prévention des risques professionnels, communication de l’entreprise etc.

A noter que la Maison de l’emploi a fait trois interventions sur : découvrir l’environnement informatique, savoir effectuer des recherches sur internet et utiliser la messagerie Outlook. On peut regretter que la Maison de l’Emploi ne s’intéresse pas aux logiciels libres, aussi performants que les logiciels propriétaires sinon plus), et gratuits, ce qui ne pourrait qu’intéresser les créateurs d’entreprise !

Pour 2010, PCI   envisage de travailler sur les chèques-formation, le suivi de son site internet, le stand collectif de la Foire et un journal-papier trimestriel interne. Le Président actuel, Jean-Paul Yvrenogeau, après sept ans d’exercice, a décidé de passer la main : la future présidente sera sans doute l’avocate Wanda Bataille.

A noter pour juillet 2010 : une semaine de la création d’entreprise sur le Pays de Châteaubriant  .

 La place des Plateformes d’initiative   locale dans la France de demain

Jean Pierre Lucas, Président régional, a révélé qu’il y a, en France, 245 plateformes d’initiative   locale. Il s’est interrogé sur l’économie de demain en notant que la France ne représente que 1 % de la population mondiale et 3 % de la richesse planétaire. « Actuellement l’économie financière est prépondérante à 90 % alors que l’économie réelle ne représente que 10 % » . Que va faire la France ? Qu’est-ce qui va nous différencier du reste du monde ? « Vendre davantage de services ? Se lancer dans l’éco-industrie ? Se placer dans une logique d’innovation ? Soutenir les « gazelles » (c’est-à-dire les petites entreprises qui souhaitent courir !) »

Pour lui « le contexte est assez favorable »
– Montée des valeurs d’autonomie
– Levage des blocages culturels à l’entrepreneuriat
– Alternative à l’emploi salarié
– Orientations des politiques publiques vers les femmes, les jeunes, les zones rurales, les projets innovants, le service à la personne, le développement durable

Selon Jean Pierre Lucas, « les petites entreprises sont l’avenir de notre territoire, la grande cause de France Initiative   c’est de faire naître des entreprises et de les aider à réussir en s’appuyant sur un « système vertueux » : la confiance autour d’un prêt d’honneur — et la solidarité avec l’accompagnement et le partenariat »

 Prêts de croissance

France Initiative   se veut au service des créateurs, au service d’un territoire, au service du développement économique, de l’innovation, de l’emploi et de la cohésion sociale « La création d’entreprise est un facteur de revitalisation-redynamisation des territoires en déclin démographique » à partir d’un micro-crédit professionnel : un prêt à 0 % … tant que c’est possible puisque, d’après M. Lucas, il y a un risque de suppression de cette possibilité, de la part de l’Etat !

L’avenir ? le réseau France Initiative   veut aller plus loin et mettre en place de nouveaux prêts d’honneur de croissance, toujours modestes, toujours dans les limites du microcrédit, pour faciliter le développement des très petites entreprises qui veulent aller plus loin.


Ecrit le 26 mai 2010

 Une présidente : Wanda Bataille

JPEG - 94.6 ko
PCI - bureau mai
Wanda Bataille est la 5e en partant de la gauche.

Après 7 années de présidence, Jean-Paul Yvrenogeau ne souhaitait pas se représenter à la tête de l’association PCI  . C’est donc Mme Wanda Bataille qui a été élue et se trouve être la première présidente d’une plateforme d’initiative   locale en Pays de Loire. Autres membres du bureau : Jean Paul Yvrenogeau, Robert Ducloux et Georges Garnier (vice-présidents) - Valérie Véron et Jean-Pierre David (trésoriers) - Nathalie Daniel et Philippe Jacmin secrétaires.