Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > d. Lycées > Lycée Etienne Lenoir > Le lycée randonne en liberty-car

Le lycée randonne en liberty-car

Ecrit le 19 mai 2010

Liberty-car
JPEG - 107.3 ko
Liberty Car
Dessin de Moon - 06 87 32 77 47
JPEG - 39.5 ko
Liberty Car
JPEG - 78.1 ko
Lycée Lenoir
JPEG - 57.7 ko
Lycée Lenoir
Avez-vous quelquefois imaginé faire une randonnée en montagne ou sur un chemin de douanier en bordure de mer, avec un fauteuil roulant ? Impensable ! Et pourtant, il fallait y penser : une personne de Châteaubriant souhaite aider quelqu’un de sa famille désireuse de randonner avec d’autres.

La classe de Terminale ROC (réalisation d’ouvrages chaudronnés), au lycée Etienne Lenoir, s’est attaquée au problème avec les professeurs Céline Barnola pour la conception, Mme Llavori pour le calcul des dimensions et du poids, et Guillaume Bellay pour la réalisation.

Liberty-car, c’est son nom, est fait en aluminium. La dimension du siège a été calculée pour permettre un transport dans le coffre d’une voiture. Les deux montants avant et arrière du « carrosse » sont fixés sur le même principe que les mats d’une toile de tente : par emboitement avec un système de ressort plus facile à manœuvrer. Le siège repose sur une unique roue centrale, caoutchoutée, dont la suspension a été bien étudiée. Les deux montants avant sont arrondis, de façon à protéger le porteur. Un système de freinage, comme sur une bicyclette, permet de contrôler l’engin dans les descentes.

Le poids a été réduit au minimum. Le coût de fabrication est compétitif : 600 € environ. La touche de peinture finale permettra une personnalisation de l’objet selon les goûts de sa propriétaire.

Conception, découpage du métal, cintrage de tube, soudage, équilibrage, étude des forces, dessin technique … la construction a sollicité les connaissances des élèves et motivé leur travail. Maintenant le prototype est fait. Quelqu’un reprendra-t-il l’idée pour une production en petite série ?

Bravo aux élèves et à leurs enseignants.

Ecrit le 18 septembre 2013

Tour de France en joëlette

Joelette - OCH

Une équipe de marcheurs dont une soutenue en Joëlette, est passée vendredi 13 septembre 2013 à La Chapelle Glain, St Julien de Vouvantes, Juigné, Pouancé … Direction Paris. Les participants se relaient, tous les 2 à 3 jours, pour accomplir la plus grande marche solidaire jamais réalisée en faveur de l’intégration des personnes handicapées, sur un parcours de 3000 kilomètres. Cette aventure humaine, placée sous le signe de la convivialité et de la bonne humeur est ouverte à tous, que l’on se destine marcheur, parrain de l’opération ou encore animateur-saltimbanque.

« La joëlette permet d’approcher le handicap en douceur. Chacun peut trouver sa place, devant, derrière ou sur le côté et avancer, selon que l’on soit plus ou moins à l’aise avec le handicap », témoigne un participant.

La Fondation OCH (Office chrétien des Handicapés) qui organise ce tour de France, témoigne de l’importance du lien social pour les personnes handicapées. « Leur détresse est souvent amplifiée par l’isolement, le manque de compréhension à leur encontre. Avides de relation et d’amitié, elles ont besoin que les gens viennent à eux, car le handicap freine leur sociabilité, par peur d’un rejet », explique son directeur.