Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Commerce-artisanat > Une SCOP au magasin Expert

Une SCOP au magasin Expert

Ecrit le 14 juillet 2010

 Magasin Expert : Une SCOP à Châteaubriant

JPEG - 61.8 ko
SCOP-Expert

La SARL SCOP TRIELEC est créée en 1987 à Bouvron et s’implante en 1990 à Blain. Le 16 septembre 2004, un grave incendie détruit l’entreprise. Bien implantée sur son territoire, elle profite de l’aide de son voisin Super U, à Blain, ainsi que d’une autre SCOP DISPOSELEC installée à Carquefou. Le 1er avril 2006, TRIELEC redémarre dans un tout nouveau bâtiment sans avoir licencié un seul salarié et en renforçant le sociétariat (90%) et voit son chiffre d’affaires croitre fortement.

En juillet 2007, les Gérants de TRIELEC : MM Bredow et Douaud sont sollicités par une autre SCOP, COTEME, située à St-Nicolas-de-Redon. La mutualisation des achats profite aux deux entreprises et leur permet de trouver une nouvelle vitalité qui favorise leur développement commun. TRIELEC investit dans le capital de COTEME et devient sociétaire après une décision unanime des salariés de TRIELEC.

En 2008, le magasin Expert à Châteaubriant est à vendre. Ses salariés expriment la forte volonté de reprendre l’entreprise et s’adressent à MM. Bredow et Douaud. Une SCOP est alors constituée en février 2009, un apport en capital de 52 000 € est réalisé dont 40 000 € apportés par 6 salariés du magasin de Châteaubriant.

Pour M. Bredow, cette constitution en SCOP repose sur trois notions : « la solidarité, le sens du collectif et la « territorialité » c’est-à-dire l’envie de travailler au pays, de faire vivre ce territoire » . Le bilan, au bout de la première année, est satisfaisant et a permis d’améliorer les salaires (équivalent du tiers d’un treizième mois).

« Mutualiser nos achats, permettre à nos clients d’acheter comme en ville, concevoir ensemble un projet de développement de l’entreprise » : telle est la philosophie mise en avant par la SCOP du magasin Expert. « Pour nous, il est important de conserver notre personnel, bien intégré à la vie associative locale et même d’embaucher. En lui permettant de définir les orientations de l’entreprise et de bénéficier d’un salaire motivant »

Dans les projets : l’ouverture prochaine d’un magasin Expert à Derval.

 Qu’est-ce qu’une SCOP ?

JPEG - 47.3 ko
SCOP - magasin Expert

Une SCOP (Société COopérative de Production) est une société commerciale, anonyme ou à responsabilité limitée, basée sur la création d’emplois et de richesses, le partage de valeurs, et l’ancrage local.

Elle a choisi au plan social un statut juridique dans lequel les salariés sont associés majoritaires et vivent un projet commun en mutualisant équitablement les risques et les grandes décisions : désignation des dirigeants, orientations stratégiques, affectation des résultats.

 Les objectifs d’une SCOP

– Être performante économiquement, préserver et développer l’emploi,
– Développer la responsabilité individuelle pour favoriser une gestion démocratique et valoriser par la formation, un capital humain,
– Travailler ensemble et assurer la pérennité de l’entreprise,
– Partager équitablement les profits.

 Les spécificités

– La Scop est essentiellement composée de salariés-associés,
– Sa structure financière repose principalement sur les réserves impartageables provenant des bénéfices, mais aussi sur le capital social réuni par les associés.
– Le principe fondamental est celui de la gestion démocratique : Chaque associé a droit à une voix quel que soit le nombre de parts qu’il détient.

« On s’étonne de voir que ce genre de structure n’est pas plus développé » déclare Philippe Grosvalet, vice-président du Conseil Général en déplacement à Châteaubriant.

La Loire-Atlantique compte aujourd’hui 85 coopératives (150 en Pays de la Loire) et 1358 emplois (3350). Par ses subventions, le Conseil Général encourage cet essor, qui répond à sa volonté de développer l’emploi et l’activité sur tout le territoire. Le Conseil Général a également mis en place un dispositif de sensibilisation à l’entreprise coopérative auprès d’étudiants inscrits en écoles de commerce.

Pour cela, le Conseil Général s’appuie sur les savoir-faire de ses partenaires : le Fondes, l’Urscop, la CRESS.

– Fondes : Fonds territorial du Réseau France Active, financeur solidaire pour l’emploi
– Urscop : union régionale des sociétés coopératives et participatives de l’Ouest
– Crees : Chambre Régionale de l’Economie Sociale Solidaire


NOTES:

Deux jeunes lycéens font une recherche sur les SCOP et sur l’entreprise Aplilaq