Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Services publics > EDF : les compteurs intelligents

EDF : les compteurs intelligents

Ecrit le 15 décembre 2010

 Les compteurs électriques « intelligents » 

Ils arrivent : les compteurs électriques « intelligents ». A la différence des compteurs traditionnels, ils seront capables de transmettre de façon électronique les index de consommation à l’opérateur de réseau.

En plus de l’optimisation de la production, ces systèmes permettent de faciliter la facturation des abonnés (et de supprimer des emplois !) Ils permettent également aux distributeurs de réaliser, automatiquement, certaines opérations techniques à distance, comme la coupure ou le changement de puissance du compteur. Toutefois, ils font apparaître de nouvelles exigences de sécurité afin d’éviter qu’un tiers malveillant ne coupe l’alimentation électrique d’un particulier à distance !

 Recommandations de la CNIL

Dessin de Eliby
06 23 789 305

La Commission recommande d’être vigilant sur la sécurisation de ces infrastructures car les impacts potentiels des attaques peuvent être dramatiques - comme l’atteste l’exemple récent du virus Stuxnet en Iran qui a perturbé le fonctionnement de centrales. Cela peut même endommager physiquement des centrales de production électrique, entraînant une réaction en chaine sur le réseau électrique qui engendrerait des coupures de courant à grande échelle.

En termes de confidentialité des données, la Commission recommande que les mesures nécessaires soient prises tant au niveau du compteur (puisque les données y sont stockées deux mois) qu’au niveau des serveurs où remontent les données collectées via la télétransmission. Il s’agit d’assurer le chiffrement des données, de mettre en place un système de gestion des habilitations des personnes y ayant accès et une traçabilité des connexions au serveur pour le suivi des habitudes de consommation des personnes. Comme quoi nous sommes suivis à la trace ! Piégés, surveillés !

Les dispositifs intelligents ont fait naître une crainte importante en matière de garantie de la vie privée. En effet, les informations précises obtenues sur la consommation électrique de l’abonné permettent de déduire quelles sont ses habitudes de vie (heure de lever, heure de coucher…) ou même, dans des cas spécifiques, le type d’appareils utilisés. C’est pourquoi, la Commission recommande une adaptation du niveau de détail des données en fonction des différents usages. En effet, si des informations détaillées sont parfois nécessaires pour gérer la gestion du réseau, un relevé journalier est suffisant pour la facturation d’un abonnement standard.

 L’information des personnes

La Commission rappelle qu’une information devra être donnée par le biais du contrat d’abonnement et lors de l’installation des nouveaux compteurs. La CNIL propose que soit remise une plaquette d’information explicative détaillant les nouvelles fonctionnalités de ces compteurs (telles que la télétransmission).

Concernant les services optionnels qui seront proposés et qui nécessiteront l’utilisation d’informations précises de consommation, l’usager devra également être informé afin que son consentement soit éclairé. En effet, pour être destinataire des informations liées aux consommations d’énergie, les fournisseurs d’énergie devront impérativement obtenir l’accord des consommateurs.

 Faudra payer

D’ici à 2020, 80 % des foyers devront être équipés de ce « compteur électrique intelligent ». Et le coût supplémentaire serait supporté par l’usager en raison de 1 à 2 € par mois pendant 10 ans. Et allez donc !


Ecrit le 16 mai 2012

 Monopole …

Depuis l’ouverture à la concurrence, l’usager peut choisir son fournisseur d’électricité. S’il est facile d’en trouver un nouveau, est-il aisé de quitter EDF ?
(photo A.Borgone)