Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Agriculture > Agriculture : terre de liens

Agriculture : terre de liens

Ecrit le 22 décembre 2010

 Terre de liens

Terre de Liens

Relier entre elles, soutenir et accompagner les initiatives collectives d’acquisition et de gestion du foncier et du bâti agricole, particulièrement en milieu rural et péri-urbain, favorisant ainsi leur émergence et leur développement.

Une trentaine de personnes sont venues, le 16 décembre, se renseigner sur l’association « Terre de Liens ». Celle-ci achète ou reçoit des terres en donation et en assure la préservation à long terme. Elle y installe des agriculteurs en leur louant ces terres et encourage des modes de cultures favorables à la biodiversité. Terre de Liens concourt ainsi au maintien de l’activité agricole dans les territoires, à la création d’emploi et à la préservation du bien commun qu’est la terre. Maraîchage, accueil pédagogique à la ferme, élevage, apiculture, paysans boulangers, fromages, céréales, plantes aromatiques et médicinales, vente directe etc.

L’association propose aux adhérents de devenir actionnaires solidaires, à partir de 100 € avec réduction d’impôt. Le capital accumulé permet d’acquérir des terres agricoles. Actuellement, l’association compte 5200 actionnaires solidaires et a collecté 15 millions d’euros.

Journal Terre de Liens

70 fermes acquises ou en cours d’acquisition, 138 agriculteurs installés, près de 200 accompagnements personnalisés par an. Deux projets sont en cours dans la région de Châteaubriant, un à Vay et un autre à St Julien de Vouvantes. D’autres sont réalisés en Mayenne par exemple.

Contact :
Aurélie CHABEAUD
– Animatrice Terre de Liens
– 06.61.45.49.88 - pdl@terredeliens.org
– http://www.terredeliens.org

 Statistiques agricoles

Statistiques agricoles

Le revenu agricole moyen a fait une remontée de 66 % en 2010, par rapport à 2009. Mais il faut se méfier des chiffres. En effet, en prenant une base 100 en 2007 cela donne :

– 2007 : 100
– 2008 : 76,80
– 2009 : 53,45
– 2010 : 88,73

Ainsi le revenu 2010 est encore inférieur de 11 % à celui de 2007.

Selon le magazine Agreste, le revenu moyen en 2010, déduction faite de l’inflation, est à peine supérieur à celui de 1992, il est même inférieur pour les éleveurs ovins et les productions hors sol. L’agriculture n’est pas un tout homogène, les paysans vivent des situations très différentes et il est enfin temps que cessent ces amalgames entre des chiffres qui ne veulent plus rien dire.


Ecrit le 7 décembre 2011

 Donner la terre

Voici une initiative   citoyenne originale en Loire-Atlantique : des particuliers donnent leur terre pour favoriser l’installation de jeunes agriculteurs ! Avec les terres de La Bourgonnière à Mouzeil (44), Terre de Liens a reçu en août 2011 sa première donation dans la région Pays de Loire ! Une donation de 3,35 ha de terres, entre Ancenis et Nort-sur-Erdre, qui va permettre à Rodolphe de s’installer début 2012 pour concrétiser son projet en maraîchage biologique avec vente directe en circuits courts et locaux. Il prévoit de combiner production de légumes de plein champ et sous abri (2 000 m2 de tunnels) afin de proposer des produits sur une large période aux futurs adhérents de son AMAP (système d’achats de paniers de légumes par abonnement).

Témoignage des donateurs « Nous avons été éleveurs et agriculteurs pendant 10 ans et à l’heure de la retraite, nous souhaitons léguer la petite surface que nous avions en propriété. Nous voulons que ces terres puissent servir de façon durable, dans tous les sens du terme. Par ce geste, nous espérons montrer que l’on peut dépasser la notion de propriété individuelle attachée à la terre agricole. A notre échelle, modeste, nous espérons ainsi participer à l’installation de jeunes sur de petites surfaces, particulièrement en maraîchage »

Terre de Liens a été fondée en 2003 par les mouvements de l’Education populaire, de l’accompagnement à la création d’activités en milieu rural (RELIER), de la finance solidaire (La Nef) et de l’agriculture
biologique et biodynamique, pour :

  • - Contribuer au débat sur la gestion et l’accès au foncier agricole, provoquer une réflexion sur la question de la propriété foncière ;
  • - Expérimenter et innover sur l’acquisition collective et solidaire de foncier et bâti agricoles afin d’installer ou maintenir des agriculteurs bio et favoriser la création d’activité en milieu rural.

Contact : Aurélie Chabeaud - 06.61.45.49.88