Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCC - Com Com de Châteaubriant > Enfance, jeunesse > Conservatoire : un nouveau directeur

Conservatoire : un nouveau directeur

Ecrit le 2 janvier 2011

 Yvan Revol directeur

Cela fait longtemps qu’on savait que Jacques Wojciechowski, en tant que directeur du Conservatoire   de Châteaubriant, avait cessé de plaire. Comme cela arrive souvent en notre belle ville.

Un nouveau directeur a été recruté. Le journal La voix du Nord en a fait état le 26 décembre.

Yvan Revol entrera en fonctions le 3/01.

Agé de 39 ans, joueur de violon, titulaire d’une maîtrise de Lettres Modernes, créateur d’une compagnie théâtrale, cet intermittent du spectacle a dirigé le conservatoire   de Cambrai et a pu mettre en place de nombreuses animations avec les différentes structures de la ville : la médiathèque  , le musée, les écoles primaires. Souhaitons qu’il ait les mains libres à Châteaubriant pour attirer au théâtre un public populaire qui estime que « le théâtre, c’est pas pour nous ».


Note d’octobre 2012

 Poussé à la démission ?

Yvan Revol a démissionné au cours de l’été 2012. Poussé à la démission ? Il dit lui-même

Dan sun entretien accordé à Ouest France (voir article du 12 octobre 2012, Stéphane Adnot, directeur général des services de la Com’Com’   du Castelbriantais, reconnaît qu’il prend la direction du Conservatoire   de Châteaubriant. « Le 17 juillet dernier, après 18 mois à la tête du Conservatoire  , Yvan Revol a averti par courrier de son départ. En pleine période de vacances, espérer trouver un nouveau directeur pour la rentrée de septembre, c’était « mission impossible ». Actuellement, il n’y a donc pas la volonté de recruter. En cours d’année scolaire, ce ne serait pas sérieux... » dit-il.

Son rôle sera administratif, « ce n’est pas moi qui vais juger la pédagogie d’un professeur. Je m’appuie sur le coordinateur compétent pour cela. Certaines missions ont été renforcées, les coordinateurs vont avoir davantage de travail. Mais dans tout système, il faut un pilote qui puisse s’appuyer sur des compétences reconnues ».

Comment comptez-vous mener de front votre nouvelle fonction avec celle de DGS à la communauté de communes du Castelbriantais que vous occupez depuis le 1 er mai 2004 ? ingterroge la journaliste. Réponse : « Le curseur de mes attributions va peut-être bouger. Je suis déjà épaulé par mon élu, Georges Garnier, vice-président de la communauté de communes, chargé de la culture. Je travaille beaucoup par messagerie électronique et, en fonction des besoins exprimés par le Conservatoire  , j’y organise des plages de travail hebdomadaires ».

JPEG - 116 ko
article Ouest-France-1
JPEG - 148.5 ko
article Ouest-France-2

Recueilli par Nathalie BARIL.

Quelques jours après, Yvan Revol a réagi, toujours dans Ouest-France, disant :

« Je n’ai pas démissionné de mon poste. En tant que contractuel de la fonction publique et territoriale, titulaire du Certificat d’aptitude aux fonctions de directeur de conservatoire  , j’ai été embauché pour deux contrats successifs par la Communauté de communes du Castelbriantais, le dernier se terminant le 31 août 2012.

Ceci m’a donc permis de mener à bien toute l’année scolaire et de préparer la rentrée administrative et artistique suivante. Ensuite, j’ai quitté ce bel établissement - qui connaissait déjà bien des problèmes depuis une dizaine d’années - pour des raisons indépendantes du personnel du Conservatoire   : il devenait désormais impossible de maintenir les orientations que j’avais proposées et qui répondaient aux normes des établissements d’enseignements artistiques agréés par l’État. À savoir par exemple, pas d’enseignement « à la carte » ou « sur mesure » afin de rester un pôle ressource de qualité, référent artistique d’un territoire.

Enfin, vous mentionnez qu’il était « impossible » qu’un recrutement ait lieu à la rentrée et je m’en étonne. Il suffit en effet de parcourir les annonces d’emplois publics pour se rendre compte que d’autres conservatoires n’hésitent pas à recruter en cours d’année, moi-même ayant été embauché en janvier 2011, après des entretiens en novembre 2010. »

Conservatoire   intercommunal, 6, rue Guy-Môquet 44110 Châteaubriant. Contact : 02 40 81 15 87/conservatoire  .intercommunal.castelbriantais@orange.fr