Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Pays de Châteaubriant > Pays de Châteaubriant : la vulnérabilité des allocataires CAF

Pays de Châteaubriant : la vulnérabilité des allocataires CAF

Ecrit le 12 janvier 2011

La Caisse d’allocations familiales comptait 220 632 allocataires, dans le département de Loire-Atlantique, en 2007. Il y avait 135 133 familles avec enfants, dont 27 170 familles monoparentales.

Les familles avec enfants représentaient 61 %, les couples sans enfant : 4 % et les personnes seules : 35 %.

Démographie des allocataires CAF

Entre 2000 et 2007, le nombre des familles allocataires s’est accru de 13 % avec des disparités importantes :

– CCRNozay + 48 %
– CCSDerval + 32 %
– CCCastelb. + 8 %

En moyenne, 21 % des allocataires vivaient en 2007, en dessous du seuil de pauvreté. Ce pourcentage était particulièrement fort dans le nord du département :

Vulnérabilité des allocataires CAF
Vulnérabilité des allocataires CAF


– Plus de 30 % à Châteaubriant, Soulvache, Sion-les-Mines,
Treffieux et Grand-Auverné
– De 25 à 30 % : Ruffigné, Petit-Auverné
– De 20 à 25 % : Fercé, Rougé, St Aubin, St Vincent, Lusanger, Jans, Mouais, Marsac sur Don, Abbaretz, Issé, Moisdon,
La -Meilleraye, St Julien, La Chapelle Glain
– De 15 à 20 % : Villepôt, Soudan, Erbray, Juigné, Derval, Nozay, Vay
– De 10 à 15 % : Noyal sur Brutz, Saffré, Puceul, La Grigonnais
– Moins de 10 % : Louisfert,

Vulnérabilité des allocataires CAF