Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Agriculture > PMTVA : c’était pas possible ! C’est devenu possible !

PMTVA : c’était pas possible ! C’est devenu possible !

Ecrit le 9 février 2011

 Une bouffée d’oxygène pour les éleveurs

Le 2 décembre 2010 la Confédération Paysanne avait réclamé auprès du médiateur du ministère de l’agriculture le versement d’une part du solde de la PMTVA (prime au maintien du troupeau de vaches allaitantes). Le médiateur avait répondu qu’il était impossible, pour des raisons de légalité, de satisfaire cette demande.

Deux mois plus tard, un premier pas a été franchi suite aux actions de la Confédération Paysanne. Les versements de la PMTVA ont commencé le 3 février et vont arriver aux éleveurs

« Nous sommes satisfaits pour les paysans qui attendaient cette bouffée d’oxygène, mais si nous avions été entendus plus tôt, cela aurait évité des situations dramatiques de bon nombre d’exploitations et aurait empêché le drame vécu le mercredi 2 février dans l’Orne où un paysan a tenté de se pendre. Il y a une semaine, le directeur de cabinet du ministre de l’agriculture nous avait précisé que les paiements de la PMTVA étaient techniquement et réglementairement impossibles. Pourquoi le ministre Bruno Le Maire choisit-il d’annoncer cette décision au congrès de la FNB (section bovine de la Fnsea) alors qu’elle est déjà en exécution ? Rendons à César ce qui est à César ! »
(Communiqué Confédération Paysanne 44)


Ecrit le 9 février 2011

 Cruiser et Mediator : même combat ?

Lors d’une audience du 24 janvier 2011 au Conseil d’État, le Rapporteur Public a demandé l’annulation des décisions du Ministre de l’Agriculture autorisant l’insecticide d’enrobage de semences CRUISER en 2008, 2009 et 2010.

Les manquements du Ministre et de l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA), ont été énoncés par le Rapporteur public. La Confédération Paysanne rappelle avoir constaté, après lecture d’une partie du dossier d’études complémentaires demandées au sujet du Cruiser, que l’AMM (autorisation de mise sur le marché) de ce produit a été accordée suite à une falsification d’expérimentation et à des dissimulations des effets sur les abeilles.

Le Conseil d’Etat devrait suivre l’avis du Rapporteur public. Or, le Ministre de l’agriculture a, pour la quatrième année consécutive, donné une AMM au Cruiser le 08 décembre 2010 pour la campagne de semis 2011. Il faut en retenir que l’Etat n’assure plus ses missions de garante de la santé publique. Le Cruiser n’a pas fait l’objet d’une évaluation complète en termes de dangerosité, ce qui n’a pas empêché le Ministre de l’agriculture de l’autoriser à la vente afin de traiter des centaines de milliers d’hectares.

En pleine tempête autour du Médiator, le constat qui prévaut pour le médicament en santé humaine s’avère applicable au domaine agricole. La Confédération Paysanne attend du Ministre de l’agriculture qu’il revienne sur sa décision d’autoriser le Cruiser.

Urgence pour les abeilles … signez la pétition ici