Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Services publics > Hausse du prix du gaz en 2011

Hausse du prix du gaz en 2011

Ecrit le 14 décembre 2011

 Le gaz va exploser

C’est le Canard Enchaïné du 7 décembre 2011 qui le révèle : depuis des années GDF-Suez a la main lourde sur les tarifs. Le récent rapport (septembre 2011) de la Commission de régulation de l’énergie, indique que les prix de GDF sont établis à partir des contrats à long terme signés avec ses fournisseurs (Algérie, Norvège, Russie, etc) et indexés sur le prix du pétrole, mais GDF Suez peut « s’approvisionner sur les marchés internationaux du gaz à des prix inférieurs à ceux des contrats long terme, et le gain qui en résulte ne bénéficie pas toujours au consommateur final » (rapport page 17), ce qui veut dire que le calcul est biaisé et que le prix public est surévalué !

PDF - 731.5 ko
Rapport GDF-Suez

Le prix du gaz hors taxes payé par les ménages en France figure dans le haut de fourchette des pays européens. Cela relativise les jérémiades de GDF malgré ses 4,6 milliards de bénef en 2010.

Craignant la mauvaise humeur électorale des quelque 11 millions d’abonnés qui ont dû supporter une hausse de 21 % en un an, le Premier Ministre avait décrété un gel, « pour l’année à venir » (traduction : jusqu’aux Présidentielles). Illégal, a dit le Conseil d’Etat, en expliquant que le gouvernement n’a pas le droit de « suspendre la formule tarifaire » en vigueur. Du coup une nouvelle hausse d’un peu plus de 4 % est prévue pour janvier 2012 alors que GDF demandait le double !

Du coup les techniciens phosphorent pour mettre en place une nouvelle formule magique, prenant davantage en compte les coûts réels d’approvisionnement. La Commission de régulation de l’énergie demande que soit engagée « ’une réflexion sur l’évolution des dispositifs sociaux face à la problématique du coût de fourniture d’énergie. Ces dispositifs permettraient, le cas échéant, de venir en aide aux ménages les plus modestes et devraient s’accompagner par ailleurs d’un effort de pédagogie conduit par les associations de consommateurs et les pouvoirs publics ».

 Le coussin de gaz

La fameuse « bulle de gaz », c’est l’excédent de l’offre par rapport à la demande. Cet excédent d’environ 30 Gm3, prendra fin plus tôt que prévu, probablement en 2013 et peut-être même dès l’hiver 2012. L’arrêt des exportations libyennes de gaz, à travers le gazoduc trans-méditerranéen Greenstream, a retiré 8 Gm3 du marché. L’impact du tsunami au Japon peut être évalué à environ 12 Gm3 qui ne seront plus disponibles en Europe. (rapport page 19). Alors, si l’hiver est rigoureux ...

Pourquoi le prix du gaz augmente

L’avis de la revue Que Choisir