Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Personnes âgées, retraités > ADMR : dégradation des conditions de travail et de salaire

ADMR : dégradation des conditions de travail et de salaire

Ecrit le 14 décembre 2011

 ADMR : grève les 13 et 15 décembre 2011

Les organisations syndicales SUD Santé Sociaux, CFTC Santé Sociaux, CGT Santé des associations ADMR 44, appellent avec leurs syndicats départementaux, tous les salariés de la branche associative à but non lucratif du secteur social et médico-social, plus particulièrement les salariés du secteur de l’aide, de l’accompagnement, des soins et des services à domicile, à participer à deux journées d’action et de mobilisation les 13 et 15 décembre 2011, pour protester contre leur nouvelle convention.

"Comment les salariés peuvent- ils accepter, une fois de plus une baisse de leur rémunération par la remise en cause et la perte de leurs acquis conventionnels :

  • - perte de 40% sur les frais kilométriques.
  • - perte de congés d’ancienneté, congés exceptionnels, de congé dans le cadre d’un arrêt maladie et congé sans solde.
  • - Absences non prises en compte dans le calcul de l’ancienneté
  • - réduction des prestations de prévoyance avec une hausse de la cotisation.
  • - Augmentation de l’amplitude de travail (13 h)
  • - mutuelle défavorable aux salarié(e)s ayant déjà une mutuelle familiale
  • - salaires non réévalués depuis 2009.
  • - Les grilles de salaires datent de dix ans : en conséquence, beaucoup de salarié(e)s travaillent en dessous du SMIC.

Comment l’Etat peut-il tenir un discours de lutte sur la dépendance dans notre pays, sans tenir compte des salarié(e)s du secteur qui voient leurs conditions de travail se dégrader, accentuées par cette nouvelle convention ? « Les salariés exigent, également, de vivre et de travailler décemment, afin de garantir partout et pour toutes les personnes accueillies et usagers, un accueil de qualité. Ils demandent le soutien des usagers et des familles, »car nous sommes tous concernés par la casse de notre système de santé".


Ecrit le 3 juillet 2012

 L’ADMR … en a marre !

L’ADMR 44 (Aide à Domicile en Milieu Rural) applique depuis 6 mois une nouvelle convention collective, ce qui ne satisfait pas le personnel. Celui-ci déclare . « Nous constatons :

  • - La dégradation des conditions d’exercice de notre travail,
  • - La perte de 100 à 150 € par mois pour les aides à domicile,
  • - La perte de 300 € environ par mois pour les Techniciennes de l’Intervention Sociale et Familiale »

Un mouvement social, le 28 juin, a permis de poser des revendications :

  • - La prise en charge totale des km parcourus. Et la revalorisation du prix du km à 0,45 €,
  • - La prise en compte des frais professionnels (essence, entretien, assurance, tickets de bus, portable, etc…),
  • - L’augmentation de la valeur du point (bloquée depuis 2008 à 5.302 €) afin de la porter à 6 €,
  • - une formation diplômante respectant vie professionnelle/ vie privée,
  • - La reprise des acquis en ce qui concerne les jours de congés d’ancienneté,
  • - Le respect du droit du travail dans le cadre des jours de repos.
  • - L’abolition de l’aberration « du 1 minute » pour 1 km afin de coller aux kilomètres réellement effectués,