Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Personnes en difficulté > Promo sur les contrats aidés

Promo sur les contrats aidés

Ecrit le 11 janvier 2012

Promo sur les Contrats aidés

A Châteaubriant le taux de chômage est en baisse très sensible (- 8,2 % en catégorie A à la fin du mois d’octobre 2011, un record dans les Pays de Loire où à la même époque l’augmentation est de 2,1 %), baisse record aussi pour les chômeurs des catégories B et C. C’est donc que tout va bien à Châteaubriant ? Ce n’est pas les échos que nous avons. L’explication est ailleurs : d’un côté le départ de familles (ce qui explique la stagnation des effectifs dans les écoles) et des jeunes — d’un autre côté : le découragement de personnes qui, n’ayant rien à attendre de Pôle Emploi, ne s’inscrivent pas.

Au niveau national la progression du chômage inquiète le gouvernement, à cinq mois des élections présidentielles auxquelles le Président n’est pas encore candidat ! On entend alors dire qu’il va y avoir une augmentation des « contrats aidés » . Il est loin le temps où le gouvernement pensait pouvoir s’en passer. En attendant le sommet de l’emploi du 18 janvier, une circulaire du délégué général à l’Emploi et à la Formation professionnelle (DGEFP) datée du 19 décembre appelle à mobiliser les contrats uniques d’insertion (CUI  ) « de manière volontariste » au premier semestre 2012. Les communes sont particulièrement sollicitées par lettre du Sous-Préfet.

Deux cibles sont privilégiées : les chômeurs de longue durée, notamment les seniors et les jeunes en difficulté avec l’appui des missions locales, et les travailleurs handicapés à travers les Cap Emploi régionaux. Un vrai cadeau de noël ... qui sera périmé dans 6 mois.

Dans la circulaire du 19 décembre 2011 (Circulaire DGEFP n°2011-28 du 19 décembre 2011), la DGEFP a fixé à 270 000 le nombre de contrats uniques d’insertion (CUI  ) programmés pour le 1er semestre 2012 (contre 390 000 en 2011) et précise que, dans le secteur non-marchand, la durée moyenne devra être de 7 mois (contre 8.58 mois pour 2011).

Dans la convention signée entre l’Etat et Pôle Emploi pour 2012-2014, il est question de rationalisation et de redéploiement des ressources vers l’accompagnement des demandeurs d’emploi. Le suivi mensuel prévu avec chaque demandeur d’emploi est supprimé. Il est désormais réservé aux chômeurs les plus en difficulté, mais il est très peu question des allocataires du revenu de solidarité active (RSA  ). Par ailleurs le temps que les agents consacreront à prospecter les entreprises en vue de recueillir leurs offres d’emploi devrait baisser, de même que celui dédié à la mise en relation des entreprises avec les demandeurs d’emploi.

Chiffres du chômage - novembre 2011

Territoire de précarité

150 000 chômeurs de plus en 2011

Conseils à François Hollande