Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > b. Ecoles primaires > Pas de remplaçant à l’école René Guy Cadou

Pas de remplaçant à l’école René Guy Cadou

Ecrit le 7 mars 2012

 Plus de remplaçants dans l’Education nationale

C’est officiel depuis octobre dernier : les absences de moins de 3 jours ne seront pas remplacées. Mardi 28 février vers 9 h : message de parents de l’Ecole René Guy Cadou à Châteaubriant : pas de remplaçant pour ce jour-là, en école primaire. Vingt-neuf gamins de CM1 à caser dans des classes déjà trop nombreuses (CE2 à 30 élèves) ou dans des salles trop petites. Le directeur a donc décidé de garder ces élèves et les siens, soit 54 élèves, dans … dans la cour … car il était préférable de laisser travailler sereinement trois classes au lieu de perturber les cinq. La séance de piscine pour trois classes prévue l’après-midi a été supprimée aussi.

Prévenir la presse ? Horreur ! Du coup il y a eu un remplaçant pour le jeudi (et le vendredi l’enseignant revenait) donc problème réglé en primaire. Mais pas en maternelle où un enseignant était absent aussi.

Des situations analogues se voient dans d’autres écoles, ce qui est particulièrement sensible dans les petites écoles. Le Rectorat dit qu’il n’a plus de remplaçant ! (il y a eu tant de postes supprimés par décision de N.Sarkozy !).Ou bien il envoie un remplaçant pour une demi-journée seulement. Cela s’appelle « boucher les trous » calmer la grogne un moment !


Ecrit le 3 juillet 2012

 Le gouvernement change : les fermetures restent

Le gouvernement a changé, à Paris. Mais Paris c’est loin ! Sur place les choses continuent, comme avant. A l’école maternelle René Guy Cadou, à Châteaubriant, les parents d’élèves s’inquiètent de l’éventuelle fermeture d’une des classes. 62 enfants sont actuellement scolarisés dans les trois classes que compte l’établissement, mais il en faudrait 64. Sans cela, une classe va fermer. 62 petits dans deux classes, bonjour l’ambiance !