Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > c. Collèges > Suppression d’une classe au collège Robert Schuman

Suppression d’une classe au collège Robert Schuman

Ecrit le 4 avril 2012

 Collège Schuman

« Ici aussi l’Etat se désengage » dit une banderole à la porte du Collège Schuman à Châteaubriant où une classe de 3e sera supprimée à la rentrée de septembre 2012. Tout ça pour deux élèves. En effet l’effectif prévu est de 118 élèves en 3e, soit deux classes de 30 et deux classes de 29 élèves. S’il y avait eu deux élèves de plus, cela aurait permis d’avoir 5 classes. « Depuis des années, il nous arrive toujours des élèves en cours d’année » dit Mme Duclos, parent d’élève FCPE  . « S’il nous arrive 2 élèves de plus au cours de l’été … on n’ouvrira pas le 5e classe, car on ferme à moins de 30 élèves et on rouvre si la moyenne est de 31 et si c’est possible ».

« Nous ne comprenons pas ! L’inspecteur d’Académie nous dit qu’il faut favoriser les apprentissages, aider les élèves à construire eux-mêmes leurs savoirs et leur projet professionnel. Nous ne voyons pas comment on va pouvoir le faire avec des classes surchargées » dit-elle encore en soulignant l’incohérence des propos de l’Inspection Académique.

« Dans ce collège, nous avons mis en place des Ateliers de compétences. Des élèves se retrouvent par petits groupes pour travailler ensemble. L’inspection académique suit cela avec intérêt … et en même temps il nous impose des classes à 30. Nous n’avons pas envie d’avoir des classes à 30 » disent enseignants et parents.

 C’est pas la joie !

Selon la carte scolaire établie par l’Inspection Académique, le nord de la Loire-Atlantique va connaître 4 à 6 fermetures : trois à Châteaubriant [une à Nazareh (privé) et deux dans le public (Béré et Claude Monet)], une à Issé (primaire public) et deux fermetures éventuelles (Erbray et Lusanger).

Y ajouter à Châteaubriant : une classe à Robert Schuman, une ou deux classes à La Ville aux Roses et une classe de 3e transformée en « C.A.P. Cuisine » au lycée Etienne Lenoir.

 Renvoi de décoration

Un ancien Inspecteur, M. Henri Lanta, a renvoyé ses décorations à l’Elysée en rappelant : « Début 2008, vous déclariez : »l’école primaire est une priorité trop longtemps délaissée alors que son affaiblissement est la cause principale de l’échec au collège« et encore »Je prends un engagement : nous allons diviser par 3 le taux d’échec scolaire à la sortie du CM2 d’ici à la fin de la mandature". Vous en souvenez-vous ?

Il conclut en appelant de ses voeux « la fin de l’erreur-Sarkozy » le 6 mai prochain.

Déclaration de M. Henri Lanta