Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > b. Ecoles primaires > Pour une école publique à Marsac sur Don

Pour une école publique à Marsac sur Don

Ecrit le 30 mai 2012

L’école publique fait polémique à Marsac-sur-Don !

L’Association « Pour une école publique à Marsac » : réagit à l’article paru dans Ouest-France daté du 7 mai 2012 sur le compte-rendu du conseil municipal du 26 avril 2012. Elle écrit :

Lors du conseil municipal du 26 avril 2012, la Mairie de Marsac-sur-Don annonce un chiffre conséquent d’augmentation des impôts locaux imputé aux futurs travaux de construction de l’école publique de la commune.

Cette annonce nous interpelle puisque le coût de construction de cette école n’est pas encore connu, ni même le montant des subventions publiques qui seront allouées à ce projet. L’appel d’offres pour la construction vers les entreprises vient seulement d’être publié ! Comment est-il alors possible de prévoir de manière si précise le montant de l’imposition 2013 ?

Cependant, puisque la mairie semble vouloir créer une polémique en justifiant une augmentation des impôts locaux qui serait liée à la construction de l’école, nous tenons à préciser certains points :

D’une part, les travaux sur la voirie engagés en ce moment (que nous ne remettons pas en cause) coûtent plus cher que la construction d’une école et n’ont pourtant souffert d’aucune augmentation préalable des impôts. Nous rappelons par ailleurs que la commune de Marsac-sur-Don n’a pas augmenté ses impôts locaux depuis plusieurs années, tandis que le coût de la vie augmentait et que des projets étaient annoncés (le projet d’école était pressenti depuis 2005 et le terrain a été acheté par la commune en 2007 dans cette perspective).

Il ne nous semble donc pas acceptable, et beaucoup trop réducteur, d’associer une augmentation brutale des impôts locaux à la réouverture de l’école publique alors que la commune supporte régulièrement sur le plan financier des projets importants.

Il se trouve que depuis 2005, le nombre d’enfants pré-inscrits, toujours croissant, va permettre une réouverture très probable de l’école publique à trois classes dès la première année, faut-il ignorer ce fait et aller contre une loi Républicaine ?

Compte-tenu du manque de données chiffrées, cette annonce du taux d’augmentation des impôts nous semble relever plus de l’opération de communication que d’une réelle information. Opération de communication ayant comme conséquence de donner une image négative de la future école et de diviser les habitants de la commune de Marsac-sur-Don. Cette démarche est dommageable venant de la part de certains élus de la commune, qui se doivent de défendre les valeurs de la laïcité incarnées au travers de cette école. Le conseil municipal avait pourtant apporté son soutien à l’école publique de Marsac-sur-Don en votant unanimement lors du conseil municipal du 24 novembre 2011 sa réouverture pour la rentrée de septembre 2013.

Pour plus de transparence et pour que chacun puisse se faire sa propre opinion, nous souhaiterions qu’à l’avenir la municipalité explicite, sources et chiffres à l’appui, les augmentations d’impôts annoncées.

Contacts ou Tel : 06 99 57 93 92


Communiqué

Laurent David et Jean-Luc Plumelet, candidats du Front de Gauche sur la 6e circonscription, apportent leur soutien aux parents d’élèves des communes de Marsac-sur Don et Jans qui réclament depuis des années l’ouverture d’une école publique sur leur commune. 13 communes de la circonscription ne comptent toujours pas d’école publique. Le Front de Gauche demande l’application de la loi républicaine sur tout le territoire. Les services publics ont à répondre à la satisfaction des besoins des populations et à l’intérêt général, ils doivent donc être préservés de toute soumission à des intérêts privés.

Laurent David, Candidat du Front de Gauche 6e circonscription, Tél 06 60 47 44 49