Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Services publics > ERDF : un nouveau poste-source

ERDF : un nouveau poste-source

Ecrit le 17 octobre 2012

Les producteurs sont multiples : centrales électriques, barrages, éoliennes, etc.

Les fournisseurs aux clients sont multiples : GDF, Poweo, Direct Energie, etc.

Entre les producteurs et les fournisseurs il y a deux grosses sociétés : RTE (Réseau Transport Electricité, à qui l’on doit les gros pylônes électriques à tête de chat) et ERDF (Électricité Réseau Distribution France) qui gère le réseau de distribution d’électricité sur 95 % du territoire métropolitain continental, en garantissant notamment la qualité et la sécurité. Les entreprises locales de distribution gèrent les 5 % restants sur leurs zones de desserte exclusive.

RTE transporte l’électricité à 400 000 volts, 225 000 volts, 90 000 volts ou 63 000 volts. Par exemple c’est du 90 000 volts qui arrive au « poste-source » situé route des Fougerays à Châteaubriant.

Ce courant à 90 000 Volts arrive par trois pylônes, qui sont reliés à deux transformateurs, en passant par un jeu de disjoncteurs et de sectionneurs. Les transformateurs (qui appartiennent à ERDF) transforment le 90 000 volts en du 20 000 volts. Faut pas se promener par là, sinon on risque de se faire clouer au sol par un arc électrique !

JPEG - 25.8 ko
Transfo

Selon Patrick Javanaud, ERDF envoie, dans des réseaux aériens ou en sous-terrains, ce courant 20 000 volts aux postes des petites communes ou aux postes des quartiers de Châteaubriant. Le départ de chaque réseau s’effectue à partir d’une grande « armoire » et dessert environ 1250 clients. Chaque armoire contient un disjoncteur, des mécanismes de protection contre les défauts et une télécommande reliée à l’Agence de Conduite Régionale du Réseau, située à Nantes. Mais ces armoires sont dans le bâtiment de RTE et, de plus, elles sont anciennes et le fabricant n’en fabrique plus. Et le matériel ancien est difficile à entretenir et à réparer en cas de panne.

M. Noullez devant des 'armoires' Pour toutes ces raisons, et parce qu’il faut moderniser le réseau en anticipant sur les évolutions futures, ERDF va abandonner le bâtiment RTE et ses « armoires » et est en train de tout transférer dans six caissons pré-équipés. Chaque caisson fait 200 tonnes. Dépense totale : 3 millions d’euros. Le choix de la technique de préfabrication en usine, permet de sécuriser la phase de travaux et de réduire le temps d’indisponibilité du poste pendant la phase active de renouvellement du matériel. « Tout a été conçu, en outre, pour améliorer la sécurité des agents ERDF chargés du suivi du réseau » explique M. Noullez


Poste source

Le poste-source est un ouvrage électrique permettant de ­relier le réseau public de transport d’électricité assuré par RTE (Réseau de transport d’électricité) au réseau public de distribution géré par ERDF (Électricité Réseau Distribution France).

Les 38 postes-sources dédiés à la Loire Atlantique transforment l’électricité acheminée en Très Haute Tension (225 000/ 90 000 / 63 000 Volts) par les réseaux inter-régionaux de transport gérés par RTE vers les réseaux de distribution (20 000 Volts) gérés par ERDF.

Ensuite, les 14 600 postes de distribution publique prennent le relais pour desservir les foyers de consommation du département.

Le Nord-Est de la Loire-Atlantique est alimenté en électricité à partir des postes source de Châteaubriant, Riaillé, Issé et Freigné.

JPEG - 16.7 ko
Schéma des installations

Les travaux entrepris (qui ne gêneront nullement le consommateur) permettent la mise en place de matériels modernes à la pointe de la technologie, en améliorant la qualité de fourniture d’électricité et en renforçant la fiabilité de cette alimentation, pour se conformer aux évolutions des normes environnementales (bacs de réception d’huile) et en minimisant les émissions sonores grâce aux enceintes acoustiques.

La gestion repose énormément sur l’informatique. Mais en cas de « guerre numérique » ? « Nous avons des boucles de sécurité et des systèmes de secours de secours de secours ». L’ouvrage dispose d’équipements de surveillance, de protections, de comptages, de ­systèmes automatiques de délestage et de télécommandes.... Le poste-source est contrôlé à distance 24 heures sur 24 par l’Agence de conduite régionale.

Télécharger le document : Le poste-source de Châteaubriant , format pdf de 279.4 kilo octets