Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enfance, jeunesse > Jeunes travailleurs > ALJC, bilan 2012

ALJC, bilan 2012

Ecrit le 17 avril 2013

 Le logement des jeunes : une priorité

L’année 2012 a démarré fort pour l’association pour le logement des jeunes. Au cours d’une réunion, le 18 janvier 2012, les acteurs politiques ou associatifs du territoire, ainsi que les financeurs, estimaient nécessaire de réaliser une étude sur les besoins des jeunes et les offres de logement dans le pays de Châteaubriant   ; un certain enthousiasme semblait régner sur cette assemblée. En fin de réunion : les financeurs (CAF, département) promettaient de s’engager quand les décideurs locaux se seraient engagés. Résultat : le PLH (plan local de l’habitat) de la Com’Com’   du Castelbriantais a intégré cette étude dans ses priorités mais il y a b
bien d’autres priorités et, un an plus tard, rien n’est fait !
« Alors on persévère et on continue de croire que oui le logement des jeunes est une priorité : c’est une des portes d’entrée pour leur insertion professionnelle et sociale » dit Françoise Guinchard, présidente de l’ALJC (association pour le logement des jeunes).

L’ALJC est une association avec du personnel (pas assez !) et 15 administrateurs aussi professionnels que militants, et bénévoles. Militants par leur assiduité aux réunions de conseil (6 sur l’année) et de bureau (une dizaine), militants aussi par l’exigence des astreintes : une permanence des administrateurs est assurée par roulement 24h/24, sept jours sur sept. C’est un travail militant très lourd !

« C’est vrai il y a quelquefois des sueurs froides quand certains ont le sang chaud, ou quand les esprits s’échauffent parce que l’eau des douches est froide » dit F.Guinchard. Mais globalement les choses se passent très bien au Foyer et les voisins, qui viennent chaque année à la « soirée des voisins » peuvent en témoigner.

Les administrateurs du Foyer sont des acteurs engagés sur le territoire, que ce soit au niveau politique, économique, développement territorial, mais aussi culturel, sportif, éducatif, tout ce qui est indispensable pour le « bien vivre ensemble » dont chacun a besoin et peut-être encore plus les jeunes. Ces compétences se retrouvent également dans les commissions travaillant sur des thématiques ciblées (ex : lettre de mission, fiche de poste ou aménagement de bureau) ou en lien avec un ou plusieurs salariés (finances, recrutement de salariés, dispositif local d’accompagnement) ou avec les jeunes (Conseil de Vie Sociale)

Françoise Guinchard a remercié Nolween, Véronique, Ghislain, Katia, Michel qui au quotidien font preuve d’engagement dans leur métier, par la connaissance affutée qu’ils ont du territoire et des jeunes.

 Chiffres

Les 29 logements du Foyer de la Rue de la Libération à Châteaubriant ont été occupés à 96,5 % : 83 jeunes les ont occupés : 57 entrées, 53 sorties dont les trois quarts d’une durée inférieure à six mois. A l’origine, 5 jeunes venaient d’un logement autonome. A la sortie 13 jeunes ont pris un logement autonome. A l’entrée au foyer, 31 jeunes venaient de chez leurs parents et faisaient une première expérience de logement personnel ; à la sortie ils étaient 21 seulement à retourner chez leurs parents. L’un des objectifs de l’ALJC est donc atteint : l’autonomie des jeunes.

Le service logement gère 25 logements extérieurs au foyer ; Il a accompagné 26 ménages en 2012, principalement des personnes seules, de moins de 24 ans, avec des faibles ressources (inférieures à 893 €) et ayant, pour la moitié d’entre elles, des difficultés à gérer leur budget.

L’habitat temporaire chez l’habitant est proposé par 36 hébergeurs, dont 16 sur la commune de Châteaubriant et les autres sur les Com’Com’   de Châteaubriant et Derval. Soit, pour 2012, 1079 nuitées à 37 personnes venues pour des périodes de stage, ou d’intérim ou en période d’essai et qui ne prennent un logement durable que lorsqu’elles sont sûres de leur emploi.

Vie collective
Ce n’est pas facile de vivre seul, du jour au lendemain. C’est pourquoi la vie collective au Foyer joue un grand rôle : deux soirs d’animations par semaine et un petit déjeuner commun le mercredi matin. Les jeunes souhaiteraient davantage de présence adulte le soir entre 18h et 20h, pour pouvoir échanger sur leur journée.
Des structures permettent la valorisation de la parole des jeunes : le conseil des résidants se réunit une fois par mois, la commission solidarité tous les deux mois. Un Conseil de la Vie Sociale a été mis en place : c’est là en particulier que les jeunes ont exprimé le désir de réaménager la grande salle du rez de chaussée pour en faire un lieu plus moderne, plus accueillant, favorisant les rencontres  .

Projets 2013 : réaménager cette salle, faire un voyage d’une semaine à Paris, organiser des concerts, poursuivre la formation cuisine, développer davantage l’initiation physique et sportive pour tous et participer à l’opération « Art ddictions » avec l’Union Nationale de habitat jeunes.

 Témoignages

« Je suis agréablement surprise. Je craignais la solitude et, grâce aux animations, j’ai pu rencontrer d’autres jeunes » (Allyson). « Les on-dit sur les Foyers de Jeunes Travailleurs sont faux : mon séjour ici est une belle expérience » (Pauline) - « Je suis ici depuis six mois. Cette vie en collectivité permet de s’ouvrir aux autres » (Stéphanie) - « Je suis présent au Foyer depuis un an et demi. Quand je suis arrivé je n’étais personne, maintenant je suis quelqu’un »

Adresse : 30 rue de la Libération à Châteaubriant – Tél 02 40 81 46 95
site internet de l’ALJC