Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > a. Rentrées scolaires > Rentrée scolaire 2013

Rentrée scolaire 2013

Ecrit le 11 septembre 2013

L’an dernier, à même époque, les écoles maternelles René Guy Cadou et Marcel Viaud avaient réussi, en dernière limite, à sauver chacune une classe. Cette année la rentrée est plus sereine, les deux écoles ayant bien progressé. Ce serait un signe encourageant s’il n’y avait pas une baisse dans d’autres écoles.

Effectifs des écoles maternelles à Châteaubriant
Maternelles200320122013
Béré 88 74 83
Cl.Monet 109 81 66
M.Viaud 75 66 74
RG Cadou 75 70 77
Nazareth (privé) 143 107 111
Trinité (privé) 62 67 59
Total 552 465 470

La progression est minime : 1 % entre 2012 et 2013.

Effectifs des écoles élémentaires à Châteaubriant
Elémentaires200320122013
Béré 171 117 118
RG Cadou 116 134 128
Terrasses 123 67 77
Cl. Monet 148 140 152
Nazareth (privé) 317 272 267
Trinité (privé) 90 104 108
Total 965 834 850

La progression est de 2 % entre 2012 et 2013.

Au total il y a, en 2013, une vingtaine d’enfants de plus qu’en 2012. Cela signifie-t-il que la baisse de population est enrayée ? On est encore loin des chiffres de l’année 2003 et des années précédentes.

Du côté des collèges, il y a stabilisation aussi entre 2012 et 2013.

Effectifs des collèges à Châteaubriant
Collèges200320122013
Schuman 429 507 533
Ville aux Roses 528 554 577
St Joseph (privé) 775 831 784
Total 1732 1892 1894

Au total la progression est de 9,3 % par rapport à 2003. Les collèges bénéficient de la hausse de population des communes voisines.

En ce qui concerne les lycées, la situation est très contrastée : baisse dans les lycées classiques, augmentation dans les lycées professionnels et Maison Familiale. Les jeunes se désintéressent-ils des études longues ?

Effectifs des lycées classiques à Châteaubriant
Lycées classiques200320122013
Guy Môquet 513 475 458
St Joseph (privé) 440 445 401
Total 953 920 859

La baisse est sensible !

Effectifs des lycées professionnels à Châteaubriant
Lycées professionnels200320122013
Lycée Lenoir 492 546 593
Nazareth (privé) 248 227 280
Maison Familiale Rurale 91 140 161
Total 831 913 1034

La progression est de 13,3 % en un an et de 24,4 % depuis 2003. Peut-être faut-il s’en réjouir en pensant à la main d’œuvre destinée aux entreprises locales. Mais peut-être faut-il aussi s’en inquiéter car le manque de formation supérieure entraîne une perte de qualifications pour la région (et de moindres salaires pour ces jeunes).

Au total, dans les écoles (y compris la Maison Familiale Rurale)

  • 2003 : 5033 élèves
  • 2011 : 5058 élèves
  • 2012 : 5024 élèves
  • 2013 : 5107 élèves.

A ces chiffres il faut ajouter l’institut de formation en soins infirmiers (168 élèves en 2012 – et 180 en 2013) et l’école de beauté-coiffure (35 élèves en 2012 et 45 en 2013).

 Ouais, il y a des buts !

Plaisir des enfants de l’école élémentaire de la Ville aux Roses : dans la cour de récréation, il y a des buts dans l’aire de jeux sportifs !

Globalement, 105 690 € ont été consacrés aux travaux et équipements (l’an dernier c’était 240 468 € ).

Dans les écoles maternelles :

Ecole de Béré : achèvement des travaux de rénovation de façade, peinture du portail, aménagements divers (rideaux, pose sol souple...) dans certaines salles...

Ecole Claude Monet : abaissement de plafond dans la bibliothèque, peinture d’une classe, réfection des sanitaires, extension de l’alarme incendie...

Ecole Marcel Viaud : peinture du portail, installation d’étagères dans le couloir, panneau d’affichage dans une classe...

Ecole René-Guy Cadou : réfection des réseaux du vide sanitaire, abaissement du plafond dans une salle, pose d’un sol souple dans la salle des maîtres...
Dans les écoles élémentaires :

Ecole de Béré : peinture de la cantine et pose de rideaux, peinture d’une classe, traçage de jeux dans la cour, remplacement de l’horloge sonnerie dans la cour de récréation...

Ecole Claude Monet : pose d’un sol PVC et peinture d’une classe, modification de pose des rideaux dans 4 classes, création d’une porte entre la salle de bibliothèque et une salle attenante, création d’une aire de jeux sportifs sur la cour de récréation...

Ecole des Terrasses : abaissement de plafond dans une salle de classe, modification de l’installation de l’alarme sécurité....

Ecole René-Guy Cadou : pose de rideaux dans la salle de musique, peinture dans la cantine, installation de panneaux d’affichage en liège...


Ecrit le 11 septembre 2013

 Crédits et repas

La commune fournit livres, cahiers, crayons et divers, aux enfants des écoles primaires. Des bons d’achat de 26,25 € sont distribués à 780 élèves des collèges et lycées ayant moins de 16 ans.

Crédits bibliothèque, crédits arbre de noël, crédits « classes de découverte », crédits de direction, crédits affranchissements …

Les élèves des écoles primaires, publiques et privées, peuvent bénéficier d’un service de restauration. Pour 2013-2014, le repas coûte 6,58 €, il est facturé 2,90 € aux familles domiciliées à Châteaubriant et 4,05 € pour les autres familles.

Les repas dans les collèges

Depuis 2004, le Conseil Général est responsable de la restauration dans les collèges publics. En Loire-Atlantique, il a délégué cette responsabilité aux 67 collèges publics disposant d’un service de restauration. En 2013, le tarif moyen d’un repas a été de 2,97 €, mais les tarifs réels s’échelonnent entre 2,70 € et 3,23 €. Pour un forfait annuel (environ 140 repas), le Conseil Général évalue le tarif à 420 € soit 140 € par trimestre.

Comparaisons pour 2013 :

Pour La Ville aux Roses à Châteaubriant

  • forfait trimestriel : 140 €
  • un repas occasionnel : 4 €

Pour le collège Schuman à Châteaubriant

  • forfait trimestriel : 138 €
  • un repas occasionnel : 3,35 €

A Nazareth (collège privé) Châteaubriant

  • forfait trimestriel : néant
  • prix du repas : 5,10 €

Le Conseil Général demande de ne pas dépasser 3 € par repas pour 2014 – il demande aussi que les personnels des collèges, qui payaient en moyenne 2,61 €/repas, aient un tarif au moins égal à celui des élèves.