Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > d. Lycées > Lycée Guy Môquet > Le lycée nouveau est arrivé

Le lycée nouveau est arrivé

Ecrit le 23 avril 2014

Perdez vos vieilles habitudes ! À Châteaubriant la conciergerie du Lycée Guy Môquet ne se trouve plus en haut d’une volée de marches, en face du terrain de sports de la rue des Déportés Résistants. 47 ans de souvenirs qui disparaissent ! La conciergerie du Lycée Etienne Lenoir est vide aussi. Un établissement fantôme ? Non, un établissement re-struc-tu-ré avec un bâtiment neuf planté au beau milieu des deux établissements d’autrefois.

 Une restructuration de taille

Après des années de cohabitation, difficile, avec deux proviseurs différents, ou le même proviseur, avec des équipes de direction éclatées sur le site, les travaux pour réunir les deux lycées Etienne Lenoir-Guy Môquet de Châteaubriant vont permettre d’aboutir à un seul et unique établissement de formation où se croisera l’ensemble de la communauté scolaire. Cette restructuration totale du site, menée par le Conseil Régional des Pays de Loire, définie dans le cadre d’un schéma directeur, est programmée en quatre phases de travaux pour un investissement total de plus de 28 M€.

La 1re phase (17,109 M€), concerne la restructuration de l’accueil, de l’administration, du centre de documentation et d’information, la création d’une salle polyvalente, d’une Maison des Lycéens, des espaces dédiés aux enseignants, une galerie de liaison, puis d’un traitement paysager. Elle est terminée, le déménagement a eu lieu en mars 2014.

La 2e phase : (1,773 M€) concerne la construction de six logements de fonction, Elle est terminée aussi.

Photo : La verrière reliant l’entrée et le bâtiment central Le bâtiment à gauche sera démoli

La 3e phase (8,2 M€) verra la restructuration des internats (au plus tard 2017) : création d’une résidence d’hébergement d’une capacité d’accueil de 250 lits en chambres de 1, 2 et à 4 lits dotés de sanitaires. Dès sa mise en service, sera alors engagée la déconstruction du bâtiment BL pour faire place à l’aménagement du parvis d’entrée (1M€).

 Investissements

La construction du nouveau bâtiment central, démarrée en juin 2012, et de la nouvelle salle polyvalente d’une capacité d’accueil fixée à 260 places ou 180 places en gradins est mise en service depuis février 2014 (les gradins sont rétractables). Seuls sont en cours les aménagements extérieurs, dont la végétalisation du site. Et quelques aménagements : par exemple un traitement du sol, actuellement noir, pour que les pas n’y marquent point.

Une réunion de mise au point a eu lieu le 15 avril 2014, donc un mois après la rentrée, dans les nouveaux bâtiments, en présence de Matthieu Orphelin, vice-président de la Région, pour faire le point avec les représentants de l’administration, des enseignants, des élèves, des parents.

Photo : Le foyer des élèves Le foyer des élèves Au foyer des élèves

La satisfaction générale est notable !

  • - L’accueil est ouvert et ... accueillant
  • - Les personnels administratifs sont contents d’être enfin rassemblés, reliés par un même couloir.
  • - Les personnels enseignants apprécient la vaste salle des professeurs et les petites salles de travail attenantes (et informatisées)
  • - Les élèves sont satisfaits du Centre de Documentation, de leur foyer, de la salle informatique.... et du babyfoot.
  • - Il y a une salle réservée à la réception des familles.

La salle des professeurs

Les agents de service sont un peu sur la réserve. Ils trouvent par exemple que les néons seront difficiles à changer dans « la rue » : quatre grilles lourdes à déplacer à chaque fois, deux personnes ne suffiront pas pour faire ce travail. Ils réclament aussi une salle de pause pour les agents.

L’aménagement du foyer a provoqué un petit mouvement de grève d’élèves le 26 mars, mais tout est rentré dans l’ordre quand le mobilier a été installé (et notamment le fameux babyfoot). Les représentants des élèves disent eux-mêmes : « nous aurions dû attendre un peu ».

Sur le toit du bâtiment central, un espace de plein air a été aménagé avec revêtement caoutchouc sur le sol : piste de course de quelque 120 m de long, terrains de basket et/ou volley et projecteurs pour les nocturnes.

Le Lycée Môquet-Lenoir compte 1041 élèves, 135 enseignants, 75 autres personnels. Il est U.F.A. (Unité de Formation par Apprentissage) depuis la rentrée de septembre 2012 proposant, dans ce cadre, deux formations en mixage de statuts (2nde Pro sous statut scolaire, 1re et Tale Pro par apprentissage) et en mixage de publics pour les classes de 1re et Tale (capacité de 4 places). Il reçoit en outre deux apprentis en Bac Pro Technicien d’Usinage et deux autres en Bac Pro Technicien en Chaudronnerie Industrielle.

photo : Un terrain multi-sports sur le toit du bâtiment central Des terrains d esports, sur le toit

Par suite de la mobilisation des industriels de la région, dans le cadre de l’action Métalogik, les classes de Seconde des formations Technicien d’Usinage et Technicien en Chaudronnerie Industrielle ont fait le fait le plein avec chacune 12 élèves.

Le lycée propose quatre formations en C.A.P, neuf formations en Baccalauréat Professionnel, quatre séries dans les filières générales et technologique et un BTS assistant de gestion PME-PMI.

La rue, au lycée


Ecrit le 21 janvier 2015

 Un lycée en pointe

Inauguration par Christophe Clergeau

Soucieuse d’améliorer les conditions de vie et de formation des lycéens, la Région des Pays de Loire a engagé un important Plan d’investissement (567 M€ pour la période 2011/2016). Par exemple, après des années de cohabitation, les travaux dans les lycées Guy Môquet-Etienne Lenoir de Châteaubriant permettront d’aboutir à un seul et unique établissement de formation. La première phase de travaux est terminée (les locaux ont été occupés en février 2014). La seconde phase verra la construction de six logements de fonction. La troisième phase, prévue pour la rentrée 2017, offrira 250 lits d’internat en chambres doubles.

Seul lycée public à 50 km à la ronde, le lycée a compté 1120 élèves à la rentrée de septembre 2014, dont 220 internes. Il pense atteindre 1300 élèves d’ici 3 ans.

Photo : Un bel amphithéâtre de 200 places L'amphithéâtre

223 personnels y exercent : 50 pour administration-éducation-santé-social, 127 professeurs et 46 agents. Il intervient en formation initiale, apprentissage, formation continue et prépare aux C.A.P, B.E.P, B.T.S. Le GRETA   a proposé des formations à 300 stagiaires en 2014 : soudure, logistique, bureautique, petite enfance.

Salle de documentation Photo : le centre de documentation

Christophe Clergeau, au nom de la Région, a affirmé le soutien aux entreprises locales par rapport à la section professionnelle, et le rôle de l’association Métalogik. « Il est important d’avoir une ambition collective de l’éducation et permettre la mobilisation des acteurs professionnels ».


Ecrit le 25 mars 2015

 Les internes réclament la WiFi

Les élèves internes du Lycée Moquet Lenoir de Châteaubriant souhaitent pouvoir posséder la Wifi dans leur internat. Cette demande date de plus de trois ans. Après plusieurs relances auprès de la direction de l’établisse-ment, aucune disposition n’a été prise et la demande des lycéens est ignorée. Pour les élèves, le fait d’avoir la wifi est une chance supplémentaire d’obtenir leur diplôme mais surtout c’est les mettre au même niveau que leurs camarades qui eux, ne sont pas internes et disposent d’internet à la maison. « L’égalité des chances est primordiale pour nous, dans le contexte actuel où le ministère de l’éducation nationale veut donner une chance à tous les étudiants de France » disent-ils. Les élèves comprennent bien que l’internat où ils sont actuellement hébergés sera détruit lors de la dernière phase de rénovation du lycée en 2017, mais leurs besoins sont tels que leur demande ne peut être ignorée par la direction de l’établissement.