Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Santé > 89 ans, malade un jour férié

89 ans, malade un jour férié

Ecrit le 21 mai 2014

89 ans, le bel âge

(courrier des lecteurs)

Un homme de 89 ans, M. André J., sort de l’hôpital mercredi 7 mai en soirée, il est reconduit à son domicile. Ce monsieur est veuf, pas d’enfant et sans famille proche dans les environs, il est ancien combattant.

Il fait appel, le lendemain matin, à un ami de l’association des anciens combattants, pour se procurer les médicaments qu’on lui a prescrits en sortant de l’hôpital. Mais le 8 mai c’est jour férié, il est 10 h, est ce qu’il y a une pharmacie de service à Châteaubriant ? Eh bien non, faites le 3237 pour avoir le renseignement .

On commence par vous dire que cet appel est surtaxé et la boite vocale continue en vous demandant le code postal, etc Et on apprend que la pharmacie de service est à 14 km sans vous donner le lieu d’implantation. Mais on vous demande à quelle heure vous vous y rendrez. etc

Est-il normal qu’une ville, Sous-Préfecture, équipée de cinq officines de pharmacie, ayant souvent chacune deux pharmaciens, ne soit pas en mesure d’assurer une permanence de service ?

On souhaite qu’un maximum de personnes âgées restent à leur domicile. Que fait-on pour les aider dans un cas comme celui-ci ?
On appelle les pompiers ? On va aux urgences de l’hôpital ? L’hôpital pourrait peut-être fournir les médicaments d’urgence pour deux jours, avant de laisser sortir un malade âgé et isolé...

G.C.