Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Personnes âgées, retraités > Adaptation au vieillissement

Adaptation au vieillissement

Ecrit le 17 septembre 2014

Vieillissement

(communiqué du député Yves Daniel) :
Le projet de loi « Adaptation de la société au vieillissement » est le premier texte de la rentrée parlementaire. Fruit de longues concertations, impulsées par Jean-Marc AYRAULT quand il était Premier Ministre, il témoigne de la volonté du gouvernement de porter un regard nouveau sur la prise en charge de nos aînés.

En effet, avec un Français sur quatre âgé de plus de 60 ans en 2020 et un sur trois en 2060, ce n’est pas à la vieillesse de s’adapter à la société mais bien l’inverse.
Et c’est toute l’ambition de ce texte qui affirme, dès la première ligne, que « l’adaptation de la société au vieillissement est un impératif national et une priorité de l’ensemble des politiques publiques de la Nation ».

Au cours de mon intervention dans l’hémicycle, mardi 9 septembre, j’ai, à mon tour, rappelé que la vieillesse devait être remise à la place qui est la sienne, c’est-à-dire au cœur de la société. La vieillesse fait partie de notre parcours de vie : elle doit donc également faire partie de nos projets de vie. Pour réaliser des projets, encore faut-il avoir les moyens de les mener à bien. Et c’est ce que permettra ce projet de loi.

Parmi ces moyens, il y a la question de la mobilité des personnes âgées, surtout en milieu rural. J’ai donc déposé un amendement - largement adopté après avoir reçu un avis favorable du gouvernement et de la commission des affaires sociales - demandant qu’une étude soit réalisée sur les centrales de mobilité, qui peuvent être une solution intéressante pour lever les obstacles à celle-ci.

Alphonse KARR (romancier et journaliste français du 19e siècle) disait « Ne pas honorer la vieillesse, c’est démolir la maison où l’on doit coucher le soir ». Avec ce texte au contraire, nous en renforçons les fondations. (fin du communiqué)

La FGRFP (Fédération Générale des Retraités de la Fonction Publique) se réjouit de la mise en discussion, à l’Assemblée Nationale, du projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement. Ce projet vise à faire changer le regard de la société sur les personnes âgées en perte d’autonomie, en réaffirmant leur statut de citoyen à part entière et leur droit de choisir leur mode de vie (maintien à domicile ou établissement). Il contient des avancées importantes : revalorisation de l’APA à domicile, transparence dans les tarifs des EHPAD (maisons de retraite), politique de prévention de la perte d’autonomie, mise en place d’un droit au répit pour les aidants.

Cependant le budget de 645 millions d’euros qui y est consacré est insuffisant au regard des besoins. En particulier la question du reste à charge, a été abandonnée.

La FGRFP sera aussi particulièrement attentive aux questions liées à la gouvernance et à la représentation des retraités.