Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Libertés, justice, Droits Homme > Libertés > Charlie Hebdo, la liberté et la mort

Charlie Hebdo, la liberté et la mort

Ecrit le 7 janvier 2015

Deux hommes lourdement armés ont fait irruption en fin de matinée au siège de Charlie hebdo, en pleine conférence de rédaction. Ils ont froidement assassiné 12 personnes, dont les journalistes Charb, Cabu, Wolinski, Tignous et deux policiers. Plusieurs blessés sont dans un état critique.

Rassemblements le 7 janvier à 18h devant la mairie de Châteaubriant et le 8 janvier 18 h au Théâtre de Verre  

 

 

 

 

A Nantes le samedi 10 janvier à 14h30 place du Commerce (allée Brancas) derrière une banderole « Vivre ensemble libres, égaux et solidaires »

Un film pour la liberté d’expression. En hommage aux victimes, Atlantic Ciné va diffuser le film CARICATURISTES - FANTASSINS DE LA LIBERTÉ le dimanche 11 janvier à 11h, au tarif unique de 4€. La recette sera reversée au journal.

CARICATURISTES - FANTASSINS DE LA LIBERTÉ
réalisé par Stéphanie Valloatto, avec Plantu, Jeff Danziger, Rayma Suprani, ...

Synopsis : 12 fous formidables, drôles et tragiques, des quatre coins du monde, des caricaturistes qui défendent la démocratie en s’amusant, avec comme seule arme, un crayon, au risque de leurs vies. Ils sont : français, tunisiens, russes, mexicains, américains, burkinabés, chinois, algériens, ivoiriens, vénézuéliens, israéliens et palestiniens.


 Ensemble

Ensemble ! (Mouvement pour une alternative de gauche écologiste et solidaire) condamne avec horreur ce lâche attentat contre un organe de presse, déjà l’objet de menaces contre les journalistes et d’un incendie en 2011.

Toute notre solidarité va aux familles des victimes et aux journalistes de cet hebdomadaire. En s’attaquant à Charlie Hebdo, les assaillants veulent ballonner la liberté de la presse, punir et détruire un journal qui entend exercer son droit à la critique.

Pour « Ensemble ! », les libertés démocratiques, dont la liberté de la presse fait partie, sont un droit inaliénable. C’est pourquoi, « Ensemble » estime indispensable la tenue d’une large mobilisation unitaire. Ses militant-e-s seront présents ce mercredi soir à 18h Place Royale à Nantes au rassemblement appelé par le Club de la presse.

et le 8 janvier à 18 h au Théâtre de Verre   à Châteaubriant


 Communiqué de Philippe Grosvalet

Philippe Grosvalet, président du Département, rend hommage aux victimes de l’attaque abominable commise ce matin au siège de Charlie Hebdo.

« L’attaque meurtrière menée ce mercredi 7 janvier 2015 au siège du journal Charlie Hebdo nous conduit au bout de l’horreur. Horreur et stupeur tant cet attentat semble incroyable, dans le sens où l’on ne peut, et ne veut, pas y croire.

Mes premières pensées vont aux victimes de cette tuerie abominable. Je veux ainsi témoigner toute ma compassion à leurs familles et à leurs proches. Voir tant de vies humaines sacrifiées aussi lâchement me glace le sang. Bien sûr, les auteurs de cette barbarie n’ont pas choisi leur cible au hasard. En massacrant des journalistes, c’est notre République qu’ils attaquent. Plus que jamais, nous devons donc nous montrer solidaires. Nous avons besoin d’unité et de cohésion pour affronter, ensemble, cette sauvage agression. Ne laissons pas les terroristes s’imaginer qu’ils sont plus forts que la démocratie : aujourd’ nous sommes tous Charlie ! »

Philippe Grosvalet, président du Département de Loire-Atlantique


 Communiqué de Jacques Auxiette

Comme nombre de mes concitoyens, je suis bouleversé, sidéré, et indigné par l’attentat terroriste perpétré en fin de matinée dans les locaux du journal « Charlie Hebdo », au moment où se déroulait la conférence de rédaction.

Mes premières pensées vont évidemment aux victimes, à leurs familles et à leurs proches. J’apporte mon soutien à l’ensemble de la presse française, pilier et garante de la démocratie et de la liberté d’expression, qui viennent d’être frappées en plein cœur par cet acte barbare. Je pense également aux forces de l’ordre touchées elles aussi dans l’exercice de leur mission.

Face à cette violence sans nom, à cet attentat le plus meurtrier depuis au moins 40 ans, j’en appelle, comme l’ensemble de la communauté nationale, à nous mobiliser toutes et tous pour faire front et défendre sans relâche les valeurs et les principes qui font la force de notre République.

Les drapeaux du Conseil régional des Pays de la Loire sont en berne, et j’invite les élus régionaux à s’associer au rassemblement organisé par le Club de la Presse Nantes Atlantique aujourd’hui à 18h Place Royale à
Nantes. D’autres rassemblements sont également prévus dans d’autres villes de la région.
par exemple le 8 janvier à 18 h à Châteaubriant au Théâtre de Verre  .


 Ligue des Droits de l’homme

La Ligue des droits de l’Homme condamne avec la plus grande force l’assassinat de douze personnes dans les locaux de Charlie Hebdo.

Rien ne peut justifier une telle violence.

La LDH condamne avec la même fermeté la volonté d’intimider un organe de presse. C’est la liberté de la presse tout entière qui est ainsi atteinte. C’est la République qui est, elle-même, blessée.

La LDH exprime sa solidarité à la rédaction de Charlie Hebdo et aux blessés, et exprime ses condoléances aux familles des victimes.

Elle appelle au rassemblement prévu place de la République, à 17h, à Paris.

(et le 8 janvier à 18h au Théâtre de Verre   à Châteaubriant)

Face à une telle barbarie, c’est en se retrouvant autour des principes de la démocratie et de l’Etat de droit que nous pourrons y faire échec.


 Réaction de Michelle Meunier

« Difficile de trouver les mots pour décrire ce que l’on ressent après un tel drame. Difficile de ne pas rester pétrifiée devant l’horreur...C’est effroyable !

Mais impossible de ne pas réagir quand on s’attaque aux piliers de la République : la liberté et la démocratie. S’attaquer à « Charlie Hebdo », c’est s’attaquer à la France tout entière !

Rien ne saurait justifier la barbarie, le terrorisme. Rien ne peut expliquer ce qui vient de se passer. J’ai, à ce moment, une pensée émue pour les victimes et je souhaite témoigner mon soutien à leurs proches, à leurs collègues, à leurs familles.

Pour leur faire part de notre solidarité, et montrer notre résistance face à de tels actes, répondons présents à l’invitation du Club de la presse de Nantes lors du rassemblement citoyen qui aura lieu ce soir à 18 heures Place Royale à Nantes.
et le 8 janvier à 18h au Théâtre de Verre   à Châteaubriant

Michelle MEUNIER


 Soutien UDB

L’UDB apporte son soutien le plus total aux familles des personnes assassinées, blessées, lors de l’attaque de la rédaction de « Charlie Hebdo ».

La liberté d’expression, de la presse et plus largement la démocratie, a été violemment attaquée aujourd’hui. Dans ce moment difficile, tous les démocrates doivent se rassembler pour défendre ces principes qui sont le ciment d’une société libre. Ce sont des libertés qui ne se négocient pas. Elles ne sauraient être mises à mal tant par l’autoritarisme que par le terrorisme.

L’UDB appelle à la retenue et à suivre la déclaration de Jens Stoltenberg, Premier ministre norvégien, qui avait déclaré après l’attentat d’Oslo et le massacre d’Utoya : « nous allons répondre à la terreur, par plus de démocratie, plus d’ouverture et de tolérance ».

Nil Caouissin, porte-parole de l’UDB


 Amnesty

Nous sommes tous consternés par l’attentat contre Charlie Hebdo.
Nous sommes nombreux à penser qu’il faut d’urgence montrer que nous ne pouvons accepter ces attaques contre les libertés fondamentales et que nous refusons que de tels actes contribuent à accroitre encore plus les divisions entre les Français.

C’est pourquoi nous appelons, au-delà des différentes opinions politiques, religieuses et philosophiques des Français, à un rassemblement, jeudi 8 janvier à 18 heures devant le théâtre de verre  , à Châteaubriant, lieu emblématique de la liberté d’expression.


 La classe politique unanime

« Choc » face à « un attentat d’une exceptionnelle gravité » : tels ont été les mots de François Hollande à propos de l’attentat au siège du journal Charlie Hebdo mercredi, un « choc » et une « horreur » partagés par l’ensemble de la classe politique, qui a appelé à l’unité nationale.

« La France est aujourd’hui devant un choc, un choc qui est celui d’un attentat, car c’est un attentat, terroriste ça ne fait pas de doute, et par rapport à un journal qui avait été plusieurs fois menacé, qui était justement protégé », a déclaré François Hollande. Et d’en appeler à l’unité nationale : « Dans ces moments-là il faut faire également bloc, montrer que nous sommes un pays uni, que nous savons réagir comme il convient. C’est-à-dire avec fermeté, mais avec toujours le souci de l’unité nationale. »


 EELV

Fusillade à Charlie Hebdo : unité et dignité contre l’obscurantisme et la barbarie

EELV Pays de la Loire fait part de sa profonde émotion à la suite de l’attaque du siège du journal Charlie Hebdo et apporte tout son soutien aux journalistes, aux salariés du journal, aux policiers ainsi qu’à leurs familles.

Cet acte de guerre porte atteinte aux valeurs fondamentales de la démocratie et aux principes de la République, et notamment à la liberté d’expression et à la liberté de la presse incarnées ici par Charlie Hebdo. Le premier temps de recueillement doit se faire dans l’unité, la dignité et la réaffirmation des valeurs de solidarité et de tolérance, qui sont les meilleures réponses à apporter à l’obscurantisme et à la barbarie.

Les écologistes des Pays de la Loire forment le vœu qu’aucun amalgame ne soit fait avec quelque communauté que ce soit.


 Front de gauche

Face à l’attentat contre Charlie-Hebdo, une réaction démocratique et populaire s’impose !

L’attentat meurtrier contre Charlie-Hebdo nous frappe de stupeur. Plus d’une dizaine de morts dont les dessinateurs Charb, Wolinski, Cabu et Tignous ! Notre première pensée va aux familles et aux proches des victimes. Le Front de gauche leur apporte sa solidarité pleine et entière.

Cet acte barbare ne doit pas être laissé sans réaction. Il frappe un organe de presse. Quels qu’en soient les auteurs, c’est à la liberté de la presse qu’ils ont voulu s’en prendre. C’est donc à notre liberté de penser qu’ils ont voulu s’attaquer. Ce sont les libertés démocratiques qu’ils veulent mettre en cause. Ils ne réussiront pas à nous intimider.

Face à cet acte odieux, il faut une réponse qui mobilise tous les démocrates, une réponse qui montre que nos concitoyen-nes refusent d’être entrainer dans la spirale de la peur, une réponse qui affirme, face au terrorisme, que la France est riche de sa diversité, fière de la liberté d’opinion qui y règne. Face à la terreur, il faut répondre par plus de démocratie, plus de fraternité et de tolérance.

C’est pourquoi le Front de gauche appelle tous les forces démocratique à réagir. Le collectif des journalistes appelle à un rassemblement à 18h, Place Royale, à Nantes. Le Front de Gauche appelle à y être massivement présent.

(et à Châteaubriant aussi)

Mes chers compatriotes,

Aujourd’hui, la France a été attaquée en son cœur, à Paris, dans les locaux-mêmes d’un journal. Cette fusillade d’une violence extrême a tué douze personnes et en a blessé plusieurs. Des dessinateurs de grand talent, des chroniqueurs courageux sont morts. Ils avaient marqué par leur influence, par leur insolence, par leur indépendance des générations et des générations de Français. Je veux ici leur dire que ce message de la liberté, nous continuerons à le défendre en leur nom.

Ce lâche attentat a également tué deux policiers, ceux-là mêmes qui étaient chargés de protéger CHARLIE HEBDO et la rédaction de ce journal, qui était menacée depuis des années par l’obscurantisme et qui défendait la liberté d’expression.

Ces hommes, cette femme, sont morts pour l’idée qu’ils se faisaient de la France, c’est-à-dire la liberté. Je veux ici en votre nom, dire toute notre reconnaissance aux familles, aux éprouvés, aux blessés, aux proches, à tous ceux qui sont aujourd’hui meurtris dans leur chair par ce lâche assassinat. Ce sont aujourd’hui nos héros et c’est pourquoi demain sera une journée de deuil national. Je l’ai décrétée. Il y aura à douze heures un moment de recueillement dans tous les services publics et j’invite toute la population à s’y associer. Les drapeaux seront en berne trois jours.

Aujourd’hui, c’est la République toute entière qui a été agressée. La République, c’est la liberté d’expression. La République, c’est la culture, c’est la création, c’est le pluralisme, c’est la démocratie. C’est cela qui était visé par les assassins. C’est l’idéal de justice et de paix que la France porte partout sur la scène internationale et ce message de paix, de tolérance que nous défendons aussi à travers nos soldats pour lutter contre le terrorisme et le fondamentalisme.

La France a reçu des messages de solidarité et de fraternité du monde entier et nous devons en prendre toute la mesure. Nous devons répondre à la hauteur du crime qui nous frappe, d’abord en recherchant les auteurs de cette infamie et faire en sorte qu’ils puissent être arrêtés, puis ensuite jugés et punis très sévèrement. Tout sera fait pour les appréhender. Aujourd’hui, l’enquête avance sous l’autorité de la justice.

Nous devons aussi protéger tous les lieux publics et le gouvernement a mis en place ce que l’on appelle le plan Vigipirate Attentat, c’est-à-dire que des forces de sécurité vont être déployées partout, là où il peut y avoir le début d’une menace.

Enfin, nous devons être nous-mêmes conscients que notre meilleure arme, c’est notre unité, l’unité de tous nos concitoyens face à cette épreuve. Rien ne peut nous diviser, rien ne doit nous opposer, rien ne doit nous séparer. Demain, je réunirai les présidents des deux assemblées ainsi que les forces représentées au Parlement pour montrer notre commune détermination.

La France est grande quand elle est capable dans une épreuve de se mettre au meilleur niveau, c’est-à-dire à son niveau, le niveau qui a toujours fait que la France a pu surmonter des épreuves. La liberté sera toujours plus forte que la barbarie. La France a toujours vaincu ses ennemis quand elle a su justement faire bloc autour de ses valeurs. C’est ce que je vous invite à faire. Le rassemblement, le rassemblement de tous, sous toutes ses formes, voilà ce qui doit être notre réponse.

Rassemblons-nous face à cette épreuve. Nous gagnerons car nous avons toutes les capacités de croire en notre destin et rien ne pourra nous faire fléchir de la détermination qui est la nôtre.

Rassemblons-nous.

Vive la République et vive la France !


 Châteaubriant au cœur

La plume triomphera toujours de l’épée

Le drame de Charlie Hebdo est glaçant. Les élus de Châteaubriant au cœur s’associent pleinement au formidable élan de solidarité observé dans notre ville. « N’ayez pas peur » : cette citation résume la ligne de conduite à adopter. Ne jamais baisser la tête face aux extrémismes de tous bords. Ils sont les seuls à se réjouir aujourd’hui. L’esprit de résistance est une ardente nécessité.

Il faut réapprendre à aborder tous les sujets. Sans tabou. Ils sont morts pour ça. En France, on peut rire de tout. La liberté d’expression est un droit. L’honneur des religions est de ne pas faire exception à cette règle.
Nous appelons au calme, à l’apaisement. Il faut combattre les amalgames qui conduisent inévitablement aux vengeances aveugles et imbéciles.
Nous sommes tous Charlie.


 Beit Ummar

Nous, membres du Centre pour la Liberté et la Justice de Beit Ummar, condamnons l’attentat terroriste perpétré contre le siège de l’hebdomadaire français Charlie Hebdo, et qui a tué 12 personnes et blessé 11 autres. Nous tenons à exprimer notre entière solidarité aux familles des victimes. Mousa Abu Maria, représentant du Centre pour la Liberté et Justice : « Je veux dire directement aux Parisiens et à tous les Français que les Palestiniens sont debout à vos côtés. »

Signé : Mousa Abu Maria, Projects Coordinator
0598139590, www.center4freedom.org,
www.palestinesolidarityproject.org


 Les loges maçonniques

Une attaque contre les principes fondamentaux de la République

Les obédiences maçonniques signataires condamnent avec la plus extrême vigueur l’horrible attentat commis, ce jour, contre le Journal Charlie Hebdo.

Les auteurs de ces crimes lâches et barbares ont commis l’impensable contre la démocratie, contre les valeurs de la république française et contre la laïcité qui en est l’un des fondements.

Les francs-maçons et les francs-maçonnes rappellent leur indéfectible attachement et leur engagement à défendre, en toutes circonstances, la liberté d’expression, en particulier la liberté de la presse et la liberté absolue de conscience.

Nos amis de Charlie Hebdo sont morts
parce qu’ils étaient des consciences libres,
parce qu’ils croyaient en la grandeur de la conscience humaine,
parce qu’ils étaient sans peur pour défendre leurs idées.
Nous leur devons de prouver que leurs combats, pour les valeurs que nous partageons, seront poursuivis avec la même détermination.
Obédiences signataires :

Signataires : Grand Orient de France, Grande Loge de France, Fédération Française du Droit Humain, Grande Loge Féminine de France, Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra, Grande Loge Mixte de France, Grande Loge Mixte Universelle, Ordre initiatique et Traditionnel de l’Art Royal, Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité, Grande Loge de l’Alliance Maçonnique Française


 L’Union Européenne

Dans un réflexe immédiat et avec une spontanéité exceptionnelle, toutes les institutions européennes et tous les Etats membres de l’Union ont exprimé leur solidarité avec la France et les Français, durement frappés et choqués par le lâche attentat contre Charlie Hebdo.

A la légitime et la forte émotion, s’est ajoutée la conviction qu’était ainsi attaqué le principe de Liberté qui fonde nos sociétés, pour lequel la France s’est tant battue et sur lequel l’Europe s’est construite.

Cette solidarité s’est étendue au-delà des frontières européennes à l’ensemble de la communauté et des institutions internationales.


 Documents

Charia-hebdo

Rue89

Récit

Des dessins pour Charlie Hebdo

articles de Slate

Les victimes

Le témoignage de l’urgentiste

Ina : hommage aux victimes

Le poignant discours du frère de Ahmed Merabet policier tué lors de l’attentat