Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Environnement > Ne pas être dérangé au téléphone

Ne pas être dérangé au téléphone

Ecrit le 25 septembre 2011

 Pacitel : la paix au téléphone

Un nouveau système : PACITEL. C’est une liste regroupant les numéros de téléphone fixes et mobiles des consommateurs qui ne souhaitent plus être démarchés téléphoniquement par les entreprises dont ils ne sont pas clients. Avant de prospecter téléphoniquement des consommateurs, les entreprises engagées dans Pacitel adapteront leurs fichiers de prospection commerciale pour tenir compte de cette nouvelle liste.

Inscrivez-vous gratuitement. Ca fonctionne mais ça laise passer des appels importuns.


Ecrit le 29 avril 2015

 Un instant, s’il vous plaît ....

Vous êtes chez vous, un soir, un dimanche, profondément occupé ou simplement tranquille. Et le téléphone sonne. Au bout du fil une voix, que vous reconnaîtriez entre mille, qui vous demande si vous êtes bien Monsieur A ou Madame B. Vous hésitez à répondre oui, parce que cette voix est celle d’une opératrice d’une plateforme téléphonique qui veut vous vendre quelque chose, des fenêtres, des cuisines ou un contrat d’assurance. Ras-le-bol, toujours la même voix. Pas envie de répondre. Mais, pourtant, ne faut-il pas être poli en toute circonstance ? Voilà comment faire :

Trois petits mots fonctionnent parfaitement : ’’un moment s’il-vous-plaît’’. Dites ces mots, tout en déposant votre combiné de téléphone et continuez à vaquer à vos occupations. Dans ce cas l’appel de télé-marketing devient long et coûteux. « Beep-beep-beep » la personne a raccroché. Vous êtes tranquille pour quelques jours. C’est sûr, ça marche !

Mais si vous voulez vous amuser un peu, égayer la journée des pauvres télémarketteurs qui font un travail de m…. et qui passent leur temps à se faire raccrocher au nez.….. essayez ceci :

– Allo, Monsieur A ?
– Oui, oui, merci de m’appeler car quelqu’un est en train de casser ma porte, appelez la police, vite ….

– Allo ? Madame B ?
– Non, non, (avec une petite voix) : la madame elle est pas là ..

– Allo ? Madame C ?
– Oui, oui, je vous aime, je vous attendais, votre voix m’enchante … etc (parlez parlez, ou lisez un livre, sans lui laisser le temps d’en placer une, elle raccrochera !)


 La fin de PACITEL … et des appels inopportuns

La prospection commerciale téléphonique est désormais strictement encadrée par la loi relative à la consommation de 2014. Selon le décret du 19 mai 2015, un organisme doit être désigné afin de gérer une liste d’opposition au démarchage téléphonique. Un appel d’offres est en cours pour le désigner, la mise en service de la nouvelle procédure est prévue au 2e trimestre 2016. Cependant, la nouvelle réglementation ne permet plus à l’association Pacitel de gérer l’actuelle liste d’opposition. Lorsque la nouvelle liste d’opposition sera en service, les personnes inscrites au dispositif Pacitel devront donc se réinscrire.

Il sera alors interdit à un professionnel de démarcher un consommateur inscrit. Par ailleurs, lorsqu’un professionnel sera amené à recueillir auprès d’un consommateur des données téléphoniques, il devra l’informer de son droit à s’inscrire sur la liste d’opposition au démarchage téléphonique. En attendant, quand un importun téléphone, dites-lui ’’Un instant s’il vous plaît’’ et posez le téléphone à côté de vous en continuant à vaquer à vos opérations. Il se lassera et vous serez tranquille pour quelques mois .


Ecrit le 31 mai 2016

  Bloctel

Vous en avez assez du démarchage télépĥonique incessant sur les fixes et les portables ? A compter du 1er juin 2016 vous pourrez vous inscrire gratuitement sur ‘’BlocTel’’ par l’intermédiaire du site internet www.bloctel.gouv.fr . Cette inscription sera valable pour une durée de 3 ans. Vous n’avez pas internet ? Ce n’est pas grave ! Demandez un service à vos voisins.


Ecrit le 8 juin 2016

 Bloctel, oui

Bloctel … pour bloquer le téléphone, ou plutôt les appels intempestifs au téléphone !

Les consommateurs peuvent s’inscrire gratuitement sur ce registre d’opposition. Pour cela, ils doivent entrer leur(s) numéro(s) de téléphone fixe(s) et/ou portable(s) sur le site http://www.bloctel.gouv.fr Ils reçoivent alors par courriel une confirmation d’inscription sous 48 heures. Il convient de vérifier que le message est bien arrivé (si nécessaire parmi les spams). L’inscription n’est prise en compte effectivement que lorsque les consommateurs ont cliqué sur le lien hypertexte proposé dans le courriel de confirmation. Les consommateurs sont alors protégés contre la prospection téléphonique dans un délai de 30 jours après leur inscription.

Si les appels continuent, les consommateurs peuvent s’identifier sur le site
http://www.bloctel.gouv.fr et remplir un formulaire de réclamation. Les services de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes feront le nécessaire.

Bloctel sera-t-il efficace ? Pas sûr !


Ecrit le 22 février 2017

 STOP-TEL

Alors que 9 Français sur 10 se disent excédés par le démarchage téléphonique, qu’ils estiment en recrudescence, que le premier bilan du dispositif Bloctel, dont l’objectif est de limiter le démarchage téléphonique, est mitigé, il faut passer à la vitesse supérieure contre cette pression commerciale (plus de quatre appels en moyenne par semaine) subie par des millions de consommateurs.


La prospection téléphonique est d’ailleurs le seul système de démarchage où le consentement par défaut du consommateur est admis. « Nous demandons aux régulateurs (DGCCRF, ARCEP) et aux pouvoirs publics, nationaux et européens, de prendre toutes les mesures permettant une réelle limitation du démarchage téléphonique » par exemple :
– une augmentation très substantielle des sanctions financières en cas de démarchage abusif ;
– une intensification des contrôles quant à la bonne utilisation des fichiers et du respect du dispositif bloctel ;
– un système d’identification par un indicatif spécifique ( par exemple 13) des appels à des fins de prospections commerciales permettant aux consommateurs de reconnaître a priori les sollicitations commerciales.

Le mouvement de consommateurs UFC-Que Choisir a lancé une pétition à ce sujet. Vous pouvez la signer ici