Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Libertés, justice, Droits Homme > Libertés > Solidarités

Solidarités

Ecrit le 21 octobre 2015

 70 personnes

Cela fait longtemps qu’on n’avait pas vu un tel élan de solidarités. Dans la perspective d’arrivée de quelques familles de réfugiés (migrants, déplacés ou autres, quelle que soit l’appellation), à l’appel d’Amnesty International et des associations Tous Solidaires et Solimée, 70 personnes se sont réunies le 16 octobre 2015 à Châ-teaubriant.

Il y avait : Amicale Laïque, Amnesty, CCFD, Cigales, Citoyens du Monde, Croix-Rouge, Paroisse  , Relais Accueil Proximité, Rencontres  , Restau du Cœur, Secours Populaire  , St Vincent de Paul, Solimée, Tous Solidaires, Voie Citoyenne et des personnes venues individuellement.

Les questions qui se poseront : accueil, hébergement, nourriture, transports, tra-ductions, soutien scolaire, intégration. Le maire a fait dire qu’il allait voir avec Habitat 44 et avec la sous-préfecture.

« L’hiver approche, personne ne doit être à la rue » ont dit les participants en signalant des cas douloureux sur Châteaubriant, des familles logées de façon temporaire, qui arrivent avec … rien (sauf les colis que St Vincent de Paul fournit en urgence), qui commencent à s’intégrer et qui sont envoyées ailleurs … Il y a aussi un jeune homme de 17 ans, inscrit en cours de C.A.P. au Lycée Guy Môquet, logé à l’internat en semaine et qui doit se débrouiller pour le week-end et les vacances scolaires. Pour un jeune manquant de repères, cette itinérance n’arrange pas les choses. Une famille est recherchée pour l’accueillir bénévolement.

« Ces actions en direction des personnes déplacées n’empêchent pas toutes les actions que nous menons régulièrement auprès des plus démunis de notre région », disent les associations.

Une liste d’une quarantaine de personnes prêtes à faire quelque chose a été établie. Une entrevue au maire est demandée. Une prochaine réunion sera proposée.

 Soldes migratoires

Selon l’INSEE, le solde migratoire de la France s’établit à + 33 000 personnes en 2013. Il était de + 112 000 en 2006.

Les départs vers l’étranger des personnes nées en France se sont amplifiés depuis 2006, alors que leurs retours, moins nombreux, ont peu varié sur la période. Leur solde migratoire est ainsi négatif et a doublé sur la période : il est estimé à – 120 000 personnes en 2013 contre – 60 000 en 2006.

Dans le même temps, le nombre d’entrées d’immigrés a progressé, mais à un rythme plus faible que leurs sorties du territoire, si bien que le solde migratoire des personnes immigrées, estimé à + 140 000 personnes en 2013, s’inscrit en léger recul par rapport à 2006 (+ 164 000).

En 2013, 80 % des départs à l’étranger de personnes nées en France surviennent entre 18 et 29 ans, âges d’études ou de début d’activité ; un départ sur dix concerne un jeune de moins de 18 ans.

Entre 2006 et 2013, les départs d’immigrés augmentent aussi (+ 66 000). Ainsi, 95 000 immigrés ont quitté le territoire français en 2013, soit trois fois plus qu’en 2006. Dans le même temps, leurs entrées n’ont augmenté que de 42 000 personnes. Ainsi, le solde migratoire des immigrés s’est réduit : il est estimé à + 140 000 personnes en 2013 contre + 164 000 en 2006.

Au 1er janvier 2014, la France compte 65,8 millions d’habitants hors Mayotte : 11,6 % d’entre eux sont nés à l’étranger, 8,9 % sont immigrés et 6,4 % sont de nationalité étrangère.

Cette photographie de la France et de ses flux migratoires va à l’encontre des fantasmes d’invasion rebattus par la droite nationaliste et identitaire.