Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Entreprises > Politique économique, soutien à l’emploi > Les aides aux entreprises, 2016

Les aides aux entreprises, 2016

Article précédent - [Article suivant- ]

Écrit le 06 avril 2016

La Sous-Préfecture de Châteaubriant a réuni les chefs d’entreprise, le 1er avril, pour leur parler des aides qui leur sont destinées. Elle a parlé du CICE (Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi) en disant qu’au niveau national il a permis la création de 120 000 emplois et l’augmentation des marges des entreprises, et un coût du travail inférieur à celui de l’Allemagne. Les effets sur les impôts des entreprises et sur leurs marges sont sensibles ’’mais c’est l’emploi qui nous manque’’. La deuxième vague de ce CICE démarre début avril, elle devrait permettre de baisser les cotisations patronales sur les salaires de 2400 à 5000 €/mois « ce qui représente 90 % des salariés des entreprises » dit-elle.
[Ndlr : pas dans la région de Châteaubriant !]

Pour 2016, « le CICE devrait représenter 18,5 milliards supplémentaires pour les entreprises », a déclaré à l’AFP le ministre des Finances Michel Sapin. « Ce n’est pas une bouffée d’air éphémère, c’est une baisse du coût du travail qui est là pour durer », a-t-il ajouté, appelant les chefs d’entreprise à « se saisir pleinement du dispositif pour embaucher et investir ».

Le CICE a redonné 169 M€ aux entreprises du département dont 15 M€ dans l’arrondissement de Châteaubriant : 7 M€ en baisse d’impôt et 8 M€ en restitution. Depuis le 1er janvier 2015, l’employeur d’un salarié au Smic ne paie plus aucune cotisation de sécurité sociale.

L’amortissement supplémentaire sur les investissements industriels est prolongé d’un an, jusqu’au 1er avril 2017, il permettra aux entreprises, qui réalisent des investissements entre le 15 avril 2015 et le 14 avril 2017, un suramortissement de 40%. Les entreprises peuvent donc amortir les biens à hauteur de 140 % de leur valeur, ce qui leur apporte un double avantage en termes de trésorerie et de rendement.
Aides à l’emploi : une nouvelle aide, très simple à mettre en œuvre, existe depuis le 18 janvier 2016, elle offre 500 € par trimestre aux employeurs pendant deux ans. Une soixantaine d’embauches ont été réalisées dans ce cadre sur le territoire de Châteaubriant. Pôle-Emploi fournit une aide au développement des compétences et organise l’AIJ (Accompagnement Intensif pour les Jeunes) : 60 jeunes aidés sur Châteaubriant et Blain. La Mission Locale a mis en œuvre la Garantie Jeunes pour 72 jeunes depuis septembre 2015.
Lorsqu’une entreprise a une baisse d’activité temporaire il existe une aide financière permettant de maintenir les salariés dans l’emploi et de prévenir les licenciements économiques.
Tout ça, tout ça …bien compliqué.

On a entendu Didier Elin (Team Plastique) souhaiter que les baisses de charges se pérennisent – Arnaud Laverne (Deltacab) demander qu’il n’y ait plus de charges sur les salaires au SMIC – Gérard Thuet (FMGC) souhaiter plus de visibilité sur les aides potentielles – Véronique Viol (Castel-Viandes) estimer qu’il y a trop peu d’écart entre les salariés qui travaillent et ceux qui ne travaillent pas – Alain Malgogne (Transports) se plaindre de la concurrence des chauffeurs des Pays de l’Est et demander une harmonisation sociale au niveau de l’Europe – Bruno Gorée (Nozay) insister sur le besoin de marchés.

Tous les chefs d’entreprise s’accordent sur une chose : les annonces du gouvernement sont trop tardives et parfois à des dates surprenantes. C’est le cas de l’aide à l’embauche à partir du 18 janvier 2016… alors que quelques chefs d’entreprises ont embauché en début du mois de janvier.

La Sous-Préfecture a donné des tas de documents-papier. La Mée vous les offre sous forme électronique à télécharger ici

Article précédent - [Article suivant- ]