Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Texte seul |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Foire de Béré > Béré vitrine, Béré passion

Béré vitrine, Béré passion

Ecrit le 14 septembre 2016

967e foire de Béré, toujours aussi attractive, du moins pour les « autorités » bénéficiant d’invitations, qui se pressent pour l’inauguration.

Sécurité oblige : la petite place à l’entrée « est » a été barrée de gros plots de béton avec barrière à clefs, pour empêcher les intrusions, quelques plantes cependant atténuent l’austérité de la chose. A l’entrée les vigiles inspectent visuellement les sacs, palpent les fonds pour s’assurer de l’absence d’engins suspects.

Visites : Les enfants des écoles, même les tout-petits, petits sacs sur le dos, viennent visiter la foire, de même que les résidents des maisons de retraite, en fauteuil roulant. Mais cette année il n’y a pas eu de visite organisée pour les personnes à mobilité réduite : trop peu d’inscriptions. L’ORPAC   qui, habituellement, allait voir ces personnes à domicile, pour les inviter, a omis de le faire.

Vitrine : la Foire est une vitrine du Pays, des militants bretons sont présents à l’entrée, déroulant le drapeau de la Bretagne et une banderole : 44 en Bretagne.

Discours : pas de grande nouveauté. On retrouve les mots habituels : convivialité, lien social, vitalité, rayonnement international de notre pays de la Mée, label des Foires de France. Vieille « dame », institution quasi millénaire. La Foire de Béré participe à l’identité de notre territoire. Au delà des mots, il est vrai que la Foire c’est le plaisir de se rencontrer et d’échanger.

Routes, port, haut-débit, aéroport : c’est presque une ritournelle qui se répète d’année en année. Preuve que les choses n’avancent guère. Mais le contournement de Treffieux passe en phase finale et on nous promet que le Conseil Régional va améliorer la route Treffieux-Nozay, sans plus de précisions. La route vers le port de St Nazaire aurait bien besoin d’être aménagée entre Nozay et Savenay !

Orateur : on découvre le Président du Conseil Régional comme un orateur, parlant sans notes, prodigue en envolées lyriques, caressant les zones rurales dans le sens du poil. « La ruralité   c’est le rapport à l’espace, au territoire, au temps. La ruralité   c’est la patience, le long terme. La ruralité   c’est le rapport aux autres, la convivialité dont les gens ont beson », promettant l’équilibre du territoire, le développement des routes et du haut-débit, félicitant les bénévoles sans lesquels le monde rural vivrait mal. Mais des paroles aux actes, quel est l’écart ? Le Président Retailleau évoque son « Plan pour la ruralité   » où, dit-il, il a mis beaucoup d’argent. Mais qui en a vu les effets ?

Agriculture : comme d’habitude, ce secteur économique est en crise. Quand ce n’est plus le porc ou le lait, c’est la viande bovine. Les crises succèdent aux crises. Bernard Lebot, vice-président du Conseil Départemental et agriculteur lui-même, redit le soutien de cette institution aux comices agricoles, à la foire, à la mise en place des circuits courts, à la défense de revenus décents.

Saint Alain : Ah ! La la ! C’était la Saint-Alain ce 9 septembre 2016 et le Président du Conseil Régional en a profité pour envoyer des fleurs au maire de Châteaubriant dont il a célébré « la droiture, la loyauté, la vision du territoire ». Hum ! Hum ! Les êtres humains ont de multiples facettes … et la vie quotidienne peut se révéler bien décevante.

 Contrat de ruralité  

Sous-Préfète : Mme Schaaf est revenue sur le thème de la ruralité  , car elle a bien perçu qu’il y a, dans nos territoires, un sentiment de relégation lié aux fragilités, au déficit de services publics, au manque de moyens de mobilité et de haut débit. Elle a annoncé de futures maisons de services au public et de nouvelles maisons de santé, mais n’a pas dit que ce serait dans notre coin. Elle a évoqué les « contrats de ruralité   » lancés depuis juin 2016 et dont la mission est de coordonner les moyens financiers et l’ensemble des actions et des projets à conduire en matière d’accessibilité aux services et aux soins, de développement de l’attractivité, de redynamisation des bourgs-centres, de mobilité, de transition écologique ou, encore, de cohésion sociale. C’est la première fois qu’on en entend parler pour le pays de Châteaubriant  .

Et puis, comme d’habitude, la foire est l’occasion de rencontrer des gens passionnants, avant tout intéressés par les services qu’ils proposent. En voici quelques-uns.

 Cyno-passion

Il s’agit d’une petite entreprise de St-Aubin des Châteaux proposant deux choses : l’éducation des chiens (et des maîtres !) et la vente de produits alimentaires et d’accessoires.

« Les gens m’appellent, je vais les voir à domicile pour une évaluation gratuite » dit Sylvain Deloy. « Là je vois rapidement quels sont les besoins et je propose un certain nombre de séances éducatives, qu’il s’agisse de chiens adultes ou de chiots : aboiements, fugues, peurs, hyperattachement, il s’agit d’une rééducation comportementale. Je propose aussi des balades éducatives du maître et des chiens, soit en ville, soit en espace de loisirs pour apprendre au chien à ne pas se bagarrer avec d’autres chiens, et au maître d’offir à son animal des activités lui permettant de se défouler et … de rentrer bien calme à la maison .

Virginie explique : « nous proposons une alimentation sous forme de croquettes mais sans céréales car le système digestif du chien et du chat n’est absolument pas prévu pour l’absorption de céréales ». Donner des céréales c’est créer des maladies digestives et intestinales pour l’animal. « Nous sommes des professionnels du chien et du chat, avant d’être des commerçants » dit-elle encore. L’entreprise se fait connaître par internet, assure la livraison gratuite dans la région, n’hésite pas à donner des conseils et propose, en outre, des accessoires éducatifs : jeux, sellerie, toilettage, couchage et même de belles gamelles pour la boisson ou pour ralentir le rythme du repas.
site de cyno-passion :
02 40 55 17 52

 Caractères

Un nouveau venu à la Foire de Béré : le stand Caractères. C’est un magasin de Laval, bien apprécié de ses clients, qui ne propose que des chaussures de qualité, fabrication européenne. « Aucune exploitation du travail des enfants ». C’est du haut de gamme, avec des coloris originaux, tout en cuir, des chaussures belles, confortables.
site :
02-43-98-67-33

 Pain paysan

Passons à « Rencontres   à la ferme » où nous accueille le stand du Pain Paysan, celui de la Rousselière et celui de la Grée  . Du pain bio évidemment, avec ou sans graines, et du pain brioché. Saviez-vous qu’il y avait autant de variétés de blé ? Le blé rose petite barbe, le blé rouge de Bordeaux, le blé ancien noir et barbu, le blé ancien blanc, jaune et velu ?
« Le boulanger aime associer à la force des blés modernes qui font de belles boules rondes, la délicatesse et les arômes des blés autrichiens qui émoustillent joyeusement les papilles »
Fournil de la Rousselière - 06 82 25 16 87
Fournil de la Grée   - 02 40 07 82 26

Conserves de viande, patés campagnards, fromages, viandes « De la terre à l’assiette ». Tiens, pas de pommes cette année ?

 Savon au lait de chèvre

Marina Renault vend ses savons au lait de chèvre, sept chèvres qu’elle élève elle-même, recueillant le lait pour en fabriquer des savons, ajoutant des colorants naturels et des parfums (vanille, santal, pêche, jasmin, fleur de coton, musc blanc). Le savon au lait de chèvre est reconnu pour ses propriétés hydratantes et adoucissantes.
Contact : 06 77 22 37 47
Nadette Marchais (vins)
Marina Renault (savons)

A côté, trois exploitants du Loroux-Botterau et de La Chapelle BasseMer proposent des vins de pays : muscadet, gamay, cabernet et jus de raisin pétillant. Domaine de Cantreaux, Domaine des trois Coteaux, Château de l’Auberdière : des vins bio bien sûr. 02 04 33 84 20

 Décoratrice d’intérieur

Anne Roulin-Chené avait deux passions dans la vie, les livres et la décoration. Elle a travaillé à la médiathèque   pendant 25 ans et s’est formée ensuite pour être décoratrice. Pour bien exercer son métier elle a appris à dessiner en perspective et à manier un logiciel de traitement d’image, elle peut maintenant donner libre cours à ses goûts artistiques.
« Je montre différents styles. Les personnes précisent celui qui leur convient. Je vais voir sur place pour donner les idées qui me viennent puis je dresse un plan d’ensemble, je montre les élévations et le visuel final » dit-elle. Véritable architecte d’intérieur, elle définit les matériaux à acheter, et coordonne ensuite les travaux avec carreleur, électricien, peintre, couturière, etc.

Anne propose aussi des animations originales, par exemple des « ateliers-planches » : une personne invite ses amis, avec une pièce à décorer et des revues à découper et chacun construit l’environnement qui lui plaît ! « Une planche visuelle révèle ainsi leur personnalité ». Anne est intervenue de cette façon au lycée Etienne Lenoir, présentant aux jeunes la symbolique des couleurs, invitant chacun à dessiner la cuisine collective pour lui donner plus de gaieté.
site :
06.81.57.90.24

 La danse

Beau succès de l’exporama sur la danse : les animations ont été très suivies, aussi bien sous chapiteau que sur les plateaux extérieurs : les danses bretonnes de Jans bien sûr, mais aussi les danses tahitiennes de Vay et les danses des jeunes filles de la communauté turque.

À propos, savez-vous ce que sont les Derviches tourneurs ? Ils exercent leurs talents au sein d’une cérémonie appelée sema en turc, effectuant des rotations sur eux-mêmes, de plus en plus rapidement, au son d’instruments de musique traditionnels. Ils continuent de tourner jusqu’à atteindre une transe hypnotique. A partir de ce moment, les derviches tourneurs déploient la paume de leur main gauche vers le ciel, et celle de leur main droite vers le sol. La signification : volonté d’obtenir la grâce de Dieu par la main gauche et de la répandre sur la terre par la main droite.

Jeunes femmes d’origine turque

 Flash Mob


Bien ennuyée, l’association des industriels (ADIC), ne sachant comment intégrer le thème de la danse dans sa présentation des industries locales. Elle a donc choisi de mettre en valeur les parcs et jardins, tout en proposant … une danse. On a ainsi vu, en fin de soirée, des industriels généralement fort sérieux, accompagnés de la Sous-Préfète, exécuter un « flash Mob » sur le thème du jardin : on arrache de l’herbe, on cisaille les haies, on bêche, on tond la pelouse, puis on cueille une fleur et on hume son parfum.

Optimisme : selon Bruno Gorrée, parlant au nom de l’ADIC, « on sent un optimisme en matière économique pour 84 % de nos adhérents, même si cela ne se ressent pas encore dans l’emploi. Nombre de nos adhérents ont investi l’an passé et prévoient d’investir ». Même constat du côté de M. Lemoine, président de Initiative   Loire-Atlantique Nord.

L’ADIC poursuit ses « tables ouvertes » en visitant les entreprises locales et organise des formations mutualisées : cela a concerné une quinzaine d’entreprises en 2015, plus de 120 personnes. « Nous avons besoin de collaborateurs formés, BTS ou Licence, nous souhaitons que notre région propose ces formations » car, malheureusement, notre région a du mal à faire venir des diplômés.

Commissions : l’ADIC a mis sur pied des commissions : export, ressources humaines, maintenance. Cette dernière commission regroupe une dizaine d’entreprises. « Nous voulons connaître les techniques employées par les unes ou les autres, voir s’il est possible de mutualiser des matériels voire de nous dépanner les unes les autres, par exemple en matière d’éclairage, levage, manutention ».

 Parcs et jardins

Pour 2016, l’ADIC avait choisi de mettre en valeur le secteur des Parcs et Jardins :

- ESATCO, nouveau nom des Ateliers de la Mée, qui emploie 100 personnes en espaces verts, nettoyage, restauration collective, bois et bâtiment, sous-traitance.
Tél 02 40 28 09 51

- Espace Emeraude (BJC) à Châteaubriant, spécialiste de l’équipement pour le jardin et la maison. Motoculture, outillage de jardin, aménagement extérieur, matériel agricole, électroportatif, matériaux, remorque ou vêtement de travail. – Tél 02 40 81 50 85

- Naturea, paysagiste à Châteaubriant, Terrasses, accès, clôtures, bassins, piscines et plantations – Tél 02.43.06.17.73

- Bruno Gicquel, paysagiste à Erbray, entretien et aménagement des jardins et espaces verts.
Tél 02 40 55 05 43

- Lumières utiles au Grand Auverné, contrôle à distance des éclairages : la ville de Bonifacio en Corse, le château d’Amboise, le Musée d’Art Moderne de Paris, la Base sous-marine de St Nazaire, etc – Tél 09 81 87 43 93

 Synthèse

La FOIRE DE BERE-CHATEAUBRIANT a connu un beau succès. L’EXPORAMA « LA DANSE » a été très apprécié, le beau temps a permis de retrouver des chiffres de fréquentation en hausse.

37 763 visiteurs (36 783 en 2015) ont été contrôlés aux entrées, plus 9 121 billets exonérés moins de 16 ans – PMR et GROUPES (6 975 en 2015). Depuis 4 ans la gratuité a été portée de 14 à 16 ans et le réajustement des tarifs d’entrée a été minime. La vente de billets à tarif préférentiel en juillet et août à l’Office de Tourisme   Intercommunal du Castelbriantais et de Derval a très nettement progressé (688 pour 417 en 2015). Démarche à poursuivre et à améliorer.

La fréquentation du public est supérieure puisqu’il faut ajouter exposants et collaborateurs, éleveurs et restaurants associatifs. Il faut attendre le contrôle de l’Office de Justification des Statistiques des Foires de France (OJS) pour avoir le chiffre exact qui sera aux environs de 61 400. De nombreuses propositions sont faites à tarif réduit : préventes, Comité d’Entreprises, forfaits tram-train. Le Comité réfléchira aux stratégies à mettre en place pour conquérir un nouveau public. En attendant les résultats de nos enquêtes visiteurs et exposants, nous savons déjà qu’un certain nombre d’exposants ont fait de très bonnes affaires !

Le thème de l’Exporama 2017 ainsi que l’affiche ont été dévoilés : « LA MAISON CONNECTEE (R)évolution ! ». Ce thème résolument d’actualité permettra d’associer les nombreux partenaires artisans du territoire.

Au cours de la Conférence de clôture, le Président Georges GARNIER a remercié tous les partenaires et membres du Comité de la Foire qui ont contribué au succès de cette 967e édition. Il a tenu à honorer les plus anciens exposants et artisans de la Fête, industriels forains.

Foire de Béré :