Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Diverses communes > Puceul : 931 habitants et un restaurant municipal

Puceul : 931 habitants et un restaurant municipal

Ecrit le 17 février 2010

JPEG - 9.2 ko
Claire Theveniau, m

Que fait-on dans une petite commune ? Le 30 janvier avait lieu à Puceul une inauguration et des vœux, formulés par la maire, Claire Théveniau. « Comme l’année passée, j’ai sollicité les adjoints pour être à mes côtés et vous présenter notre bilan. Que nenni ! Je ne suis certainement pas suffisamment convaincante. Toutefois, je sais pouvoir compter sur eux au quotidien et en toutes circonstances et c’est bien ça le plus important. Il en est de même pour toute l’équipe qui s’investit, chacun à la hauteur de ses possibilités professionnelles et familiales. C’est aussi et surtout une équipe d’agents sur laquelle nous pouvons nous appuyer. Merci à vous tous »

2009 aura donné le jour à 25 nouveaux petits Puceulois dont 3 au sein des familles des conseillers… « Vos élus s’investissent !…Chers Puceulois, nous sommes officiellement 931 ».

 Adieu 2009

Dans son discours, Claire Théveniau explique :

« Qu’avons-nous fait l’année dernière ?

– renouvelé la convention de forfait communal dans le cadre du contrat d’association avec l’école privée St Joseph

– équipé la même école de 4 ordinateurs portables et une imprimante pour un montant de 2 302 €. Nous participons à hauteur de 50 % et l’autre moitié est prise en charge par le Conseil Général. Le matériel vient d’être livré.
– demandé le versement anticipé du fonds de compensation de la TVA
– acheté une débroussailleuse en salle des ventes avec l’aide d’un élu de Nozay (que je remercie au passage) pour la modique somme de 2 775 €, tous frais compris. Alain est heureux et nos finances aussi ! L’ancienne a été cédée pour 1 000 €
– validé le périmètre de la Zone de Développement Eolien « les 4 Seigneurs » au carrefour des communes de Nozay, Saffré, Abbaretz et Puceul. Un projet de 8 éoliennes, dont 3 sur notre territoire à l’horizon 2012.
– abattu 4 chênes au bois de la Savinais dont l’état sanitaire présentait un danger.
– organisé une réunion publique sur le projet de réouverture d’une école publique à Puceul avec la participation de Mme Julien, inspectrice de l’éducation nationale et de M. Roger, directeur de la Pierre Bleue de Nozay. »

 Ecole publique ?

Où en sommes-nous ?

JPEG - 103.9 ko
Restaurant scolaire, Puceul

L’Inspecteur d’Académie a autorisé la commune à proposer l’ouverture d’une classe maternelle de 25 élèves. Mais au 31 décembre 2009, seuls 12 élèves étaient inscrits. Il n’y aura donc pas d’école publique à la rentrée 2010. Pour autant, la question sera reposée lorsque les habitants du Clos des Maubées arriveront. Peut-être faut-il d’ores et déjà aborder cette problématique d’une autre façon ? « Les interrogations sont nombreuses et je veux dire à Mme la Maire de Nozay, toute ma détermination pour assumer nos responsabilités dans la proposition du choix d’éducation aux parents de Puceul ».

D’ailleurs, depuis deux années consécutives, le conseil municipal a décidé de participer au déficit de la cantine de Nozay, proportionnellement au nombre d’enfants de Puceul soit 2 216 € en 2009.

 Et encore ...

Et Claire Théveniau continue ...

« En 2009 nous avons installé des compteurs d’eau et d’électricité sur le parking de la salle polyvalente afin de faciliter l’accueil des forains et l’organisation des manifestations
– augmenté la redevance d’assainissement en instituant une tarification par tranche de consommation allant de 1 € à 1,10 € le m3
– engagé le Plan d’Accessibilité à la Voirie et aux Espaces publics
– vendu à la Ste Viabilis le terrain des Maubées en vue de l’aménagement d’un lotissement de 29 lots dont 19 sont déjà retenus. En partenariat avec l’aménageur, la municipalité a décidé la mise en place d’un Pass foncier. La valorisation de cette parcelle nous permettra de réaliser et surtout de financer des projets d’intérêt général sans pour autant augmenter les contributions directes, du moins, pas tout de suite
– augmenté le temps de travail de Christine Retière passant de 13 à 20 h hebdomadaires en vue de l’organisation de l’accueil périscolaire et de l’entretien de ces nouveaux bâtiments ».

 Le restaurant des enfants

JPEG - 84.7 ko
Puceul

Ces nouveaux bâtiments, imaginés sous le mandat précédent, ont été inaugurés le 30 janvier 2010. « Autant l’accueil périscolaire et le local jeunes s’imposaient, autant la question d’un restaurant municipal pouvait se poser. La Direction des Services Vétérinaires nous interpellait régulièrement sur l’incompatibilité de locations privées pour des événements divers et variés et une cantine scolaire dans la salle polyvalente. Un besoin évident de locaux et l’opportunité de les mutualiser ont été déterminants dans notre décision. »

Juste après, s’est posée la question de l’organisation de la cantine, avec ou sans école publique. De toute évidence, les enfants sont bien Puceulois eux.

« Nous étions unanimes dans la volonté d’organiser une fabrication sur place par nos soins mais les coûts aussi bien de personnel que d’investissement, la complexité de la règlementation ont eu raison de nos rêves les plus fous ! ». La cantine est donc en liaison froide, pour l’instant.

Le nouveau bâtiment, ossature et bardage bois, a été imaginé pour se confondre avec le Bois de la Savinais d’à côté, à mi chemin d’une haute qualité environnementale avec une attention soignée pour l’isolation. « Tout simplement, un projet à la hauteur de nos ambitions et de nos moyens. »

Sur un montant de travaux de 624 000 € HT  , les subventions ont représenté 79 % :
– L’Etat : 50 000 € de fonds parlementaires
– l’Etat : 96 305 € de Dotation Globale d’Equipement sur 2 ans
– La CAF, Caisse d’Allocations Familiales, pour une subvention de 99 000 € et un prêt sans intérêt de 33 000 € sur 5 ans
– enfin le Conseil Général pour une aide de près de 250 000 €. [La Maire a remercié le Président Mareschal pour la prise en compte des initiatives des petites communes, surtout quand les projets de celles ci n’entrent pas tout à fait dans le cadre conventionnel initialement prévu.]

La commune autofinance 200 000 euros.

« Tout fonctionne. Il ne nous reste plus qu’à aménager le local jeunes, jeunes que nous voulons impliquer en les laissant choisir ce qu’ils souhaitent et surtout en étant force de proposition quant au fonctionnement. Quelques chaises achetées à l’écocyclerie de la Chevallerais ouverte depuis décembre y ont déjà été disposées » (pour 24 € !)

 Puceul propre

« Je ne voudrais pas terminer mon propos sans vous parler de petites choses qui nous semblent avoir toute leur place et pour lesquelles il n’y a pas besoin d’argent, seulement un peu d’énergie et de temps à partager. A l’initiative   de l’équipe municipale, des moments « Puceul propre » ont été organisés pour nettoyer les abords de l’étangs, le p’tit bois, ramasser les déchets,… même qu’un jour Julien a trouvé un billet ! Preuve que ça paye toujours de se rendre utile sans rien en attendre en retour. Et comme nous croyons encore au Père-Noël, nous l’avons invité le dimanche d’avant Noël et il est venu prendre un vin chaud. Vous avez répondu présents et ça, c’était bien ! »

« Je vous dirai aussi qu’il faut garder l’espoir, malgré les souffrances, la peine et le chagrin, malgré les difficultés financières et malgré la terre qui tremble. Et quand l’espoir est là, le partager sans limite.

J’ai appris la semaine dernière qu’un jeune saffréen avait pour dessein de devenir producteur de riz bio à Puceul ! Et oui !…Vous voyez bien que tout n’est pas fini. L’espoir est toujours là et il n’a pas fait beaucoup de chemin pour venir jusqu’à nous. Ce n’est pas la peine d’aller loin, on a souvent tout ce qu’il faut à portée de mains et la plupart du temps sans s’en rendre compte.

Allez, promettez-moi une seule chose en 2010 : soyez heureux ! N’attendez pas l’année prochaine ».

Notes :

25 naissances en 2009 pour 931 Puceulois, cela fait un taux de 2,7 %

A Châteaubriant il y a eu 124 naissances pour 12466 habitants, Cela fait un taux de 1 %


 Quelques chiffres sur Puceul (en 2006)

Comparaisons en 2006
Critères Puceul Châteaubriant
Habitants 879 12466
Variation de la population entre 1999 et 2006 + 4.9 % +0,4 %
Nombre de logements 353 6120
Revenu net imposable moyen par foyer fiscal 16239 € 18293 €
Foyers fiscaux imposés 43,5 % 44,3 %

Sur la même période le revenu net imposable moyen par foyer fiscal était de 22 105 € en 2006 pour la Loire-Atlantique. La différence de revenu est donc de 27 % pour Puceul et de 17 % pour la commune de Châteaubriant .

On trouve ces chiffres sur le site du Pays de Châteaubriant   (http://www.pays-chateaubriant.fr/) à la rubrique « Nous connaître » - ou sur le site de l’INSEE (http://www.insee.fr/fr/) dans les « statistiques locales »