Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Politique générale > Règne de Sarko Premier > Pas le moral ! Mars 2010

Pas le moral ! Mars 2010

Ecrit le 31 mars 2010

 Pas le moral !

9,7 et 0,9

Le prix du gaz sera augmenté de 9,7 % au 1er avril 2010, comme annoncé dans certains journaux (dont La Mée), avant les élections régionales. Mais personne n’y croyait.
Mais après les élections, tout est permis !

Parallèlement on apprend que les pensions de retraite vont être augmentées de 0,9 % au 1er avril, sur la prévision d’inflation de 1,2% pour 2010.

9.7 et 0.9 ya comme une erreur …

Consommation en recul

Les dépenses des ménages ont reculé de 1,2% en février, s’ajoutant à la baisse enregistrée en janvier (2,5%).
La consommation, pourtant, est le moteur de la croissance en France … Si elle est en panne ...

Moral en baisse

Selon l’INSEE (26 mars) il y a une nouvelle dégradation du moral des ménages en ce début d’année faisant suite à une fin 2009 plus optimiste. « Autant les Français avaient pris acte d’une amélioration de la situation économique en fin d’année dernière, autant désormais ils perçoivent des signaux beaucoup plus contrastés et ne croient plus dans l’hypothèse d’une reprise franche et massive de l’économie française », analyse Alexander Law, économiste chez Xerfi.

Les inquiétudes portent notamment sur l’évolution du chômage.


Ecrit le 7 avril 2010

 Popularité : baisse historique

Un « record absolu d’impopularité » de la politique économique depuis l’élection de Nicolas Sarkozy : sept Français sur dix jugent « mauvaise » cette politique économique (+7 points par rapport à février), contre 27% qui la jugent « bonne » (-5 points), selon un sondage BVA/Absoluce/Les Echos/France info publié mercredi 31 mars.

Ce sont surtout les employés et les ouvriers qui jugent le plus sévèrement cette politique (76% la qualifient de mauvaise contre 21% qui la trouvent bonne, contre 24% de satisfaits un mois plus tôt). Ils sont un peu moins nombreux chez les cadres supérieurs et professions libérales à la rejeter (69%). Seuls 28% la jugent bonne (-5 points).

Mais Sarkozy s’accroche à son bouclier fiscal