Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Santé, questions générales > Handicap > Châteaubriant : opération handicap

Châteaubriant : opération handicap

Ecrit le 28 avril 2010

 Ville et accessibilité

Opération hand

Neuf jeunes du Conseil Municipal des jeunes de Châteaubriant, accompagnés de cinq militants de l’ORPAC   et de trois conseillers municipaux, s’en sont allés arpenter quelques rues dans la partie de la ville située au nord de la mairie. Ils étaient équipés de fauteuils roulants et de cannes anglaises pour tester concrètement les difficultés. C’est la suite d’une opération lancée par l’ORPAC   en 2002 et qui n’avait pu aboutir.

Avec tout un système de bâtons à embouts de couleur et un niveau à bulle fixé sur une barre d’un mètre cinquante de long, ils ont pu repérer la hauteur et la largeur des trottoirs, les pentes, revêtements de sols, bateaux, etc.

Conclusion : il reste du travail à faire pour adapter les trottoirs aux personnes à mobilité réduite :
– Des trous à boucher
– Des poteaux qui empiètent sur les trottoirs
– Des gravillons inopportuns venus de la propriété privée voisine
– Des poubelles encombrant le passage
– Des dévers trop importants vers la route
– Des bateaux manquants à l’extrémité des passages piétons, etc.

 Grogne

Cette opération a donné lieu à un échange vif entre Mme Havard (adjointe) et M. Garry (AFM, association française contre les myopathies). Mme Havard cherchait à récupérer cette action initiée, disait-elle, par la commission « Ville-Handicap » du Conseil Municipal. Ce à quoi M. Garry a répondu : « Je suis membre de cette commission qui ne s’est pas réunie du tout en 2008 et une seule fois en 2009 ».

[Il va se faire mal voir cet homme !]

L’arrêté du 15 janvier 2007 et les décrets 2006-1657 et 2006-1658 précisent la réglementation applicable pour rendre les villes accessibles aux personnes handicapées. En particulier, toutes les communes devaient élaborer, avant la fin de l’année 2009, un plan de mise en accessibilité de la voirie. Ce n’est pas fait à Châteaubriant

Pour connaître la réglementation, voir ici : http://www.tuttimobi.net/tuttimobi.html


Ecrit le 12 mai 2009

 Accessibilité dans le neuf ?

L’accessibilité des bâtiments NEUFS est à nouveau remise en question ! Des députés ont proposé quatre amendements introduisant des motifs de dérogation à l’accessibilité dans le cadre bâti neuf ! Et ce, à propos de l’examen du projet de loi portant engagement national sur l’environnement et discuté à l’Assemblée nationale à partir de début mai.

L’Association des Paralysés de France (APF) tient à exprimer sa vive opposition à ces dérogations, qui vont à l’encontre de la loi handicap du 11 février 2005 et du renforcement des obligations d’accessibilité sur le cadre bâti neuf.

Il y a quelques mois déjà, le Conseil d’Etat et le Conseil constitutionnel avaient rejeté tout principe de dérogation dans le neuf.

L’APF tient à rappeler qu’il ne peut exister d’impossibilités techniques en matière d’accessibilité des bâtiments neufs. Les exemples qui ont été soumis à l’association pour justifier de telles dérogations ont confirmé que les difficultés rencontrées étaient plutôt liées à un manque de connaissance des possibilités offertes par la réglementation ou des solutions techniques adaptées. La conception d’un cadre bâti neuf repose sur les compétences et savoir-faire des maîtres d’œuvre.
 
De plus, la France vient de ratifier la Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées, qui promeut l’application du principe de conception universelle pour toute construction neuve.

Contact : Typhène JEANNE-ROSE
– Tél 02.51.80.68
– http://dd44.blogs.apf.asso.fr