Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Chômage, emploi > Crise 2008 à 2015 > Plus d’apéros pour les « Grands »

Plus d’apéros pour les « Grands »

Ecrit le 7 juillet 2010

 Vu d’en haut

La France d’en haut, c’est la France des privilèges, salaires, primes, décorations, réceptions, passe-droits ...Il faut une situation de crise pour que les Français commencent à les découvrir. Iront-ils jusqu’à les supprimer ?.

 Primes

Un préfet touche en moyenne 8.000€ par mois, tandis que le traitement d’un sous-préfet est fixé à 3.600€ en début de carrière pour atteindre 7.000€ en fin de carrière. Et un logement de fonction. C’est pas trop mal.

Et voilà qu’on apprend qu’il y a, en plus, des primes pouvant aller de 15 000 à 60 000 euros. C’est pas nouveau paraît-il. Ce qui est nouveau c’est que ces primes sont attribuées au mérite : sécurité publique, sécurité routière, nombre de contrats aidés signés, etc.

A supposer qu’il soit reconnu méritant, il vaudrait mieux donner au sous-préfet de Châteaubriant une vraie sous-préfecture, accessible aux handicapés et aux autres usagers. Avec des horaires d’ouverture commodes. Avec un accès permanent à tous les services. Avec un accueil téléphonique. Par la même occasion on pourrait le loger ailleurs que dans une demeure historique dont l’accès est interdit au public même pendant les journées du patrimoine !

 Légion d’honneur

L’héritier des Peugeot a été cambriolé. On lui a volé des lingots d’or pour 500 000 euros. Mais le préjudice retenu n’a été que de 150 000 € (sur lequel son assurance lui a remboursé 82 000 €). Pourquoi cette baisse subite ? Parce que les 500 000 € auraient pu alerter le fisc et occasionner des questions gênantes à l’heureux propriétaire…On préfère dire que les 500 000 € étaient une erreur de calcul de la police. Ca arrive, vous savez bien ! On voit ça à chaque fois qu’il y a une manif. La police se trompe à chaque fois sur le nombre de manifestants.

Ah, une consolation : Robert Peugeot a reçu la Légion d’honneur début juin 2010, des mains d’Eric Woerth

Mais qui peut citer le nom d’un ouvrier, ou même d’un petit patron, décoré de la Légion d’Honneur pour travail acharné … et moins bien rémunéré ? Il faut revaloriser le travail manuel, dit-on. A coups de sucettes ?

 Apéros homéo-sympathiques

La garden party du 14 juillet 2009 avait coûté 732 826 euros pour 7500 invités. Le concert gratuit du 14 juillet 2009, donné par Johnny Hallyday sous la Tour Eiffel avait coûté 3 110 000 euros selon le ministère de la Culture qui a pris en charge tous les frais. (Merci pour l’exilé fiscal !).

Cette année, plus de garden-party (panique chez les traiteurs), plus de concert, les préfets sont priés d’annuler aussi leurs réceptions réunissant traditionnellement plusieurs centaines de personnes : élus, chefs d’entreprise, représentants d’associations.

Et, comble de l’économie, quand Sarkozy se déplace sur les avions ne la République, il paie lui-même les menus frais. C’est Frédéric Lefèvre, himself, qui le dit : « Sarkozy paie lui même son dentifrice » ! Ben ça alors, quel sacrifice !


– Il serait temps de cesser de fêter le 14 juillet et pas seulement parce que la garden party de l’élysée n’aura pas lieu.
Mais par les temps que nous connaissons, l’urgence, de toute évidence, est de commémorer la nuit du 4 août 1789. Vous savez « l’abolition des privilèges »....

– L’affaire Bettencourt c’est comme la mafia. Beaucoup d’omerta et quelques « dons ».

A.Borgone