Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Chômage, emploi > Crise 2008 à 2015 > Chômage : chiffres de mai 2010

Chômage : chiffres de mai 2010

 France : chiffres de mai 2010

Le chômage a fortement augmenté en France en mai 2010 selon l’étude mensuelle publiée par la Dares : hausse de 0, 8 % par rapport à avril 2010. Sur un an, ce taux a augmenté de 7,1 %.

Le nombre de chômeurs de catégorie A (aucun travail dans le mois) est aujourd’hui de 2, 699 millions et celui des catégories A, B et C (activité réduite) est de 3,942 millions. La barre des 4 millions de chômeurs a été franchie (4,182 millions) en incluant les statistiques des départements d’outre-mer.

L’augmentation du chômage a touché toutes les catégories de la population. Mais les plus de cinquante ans ont été particulièrement visés. +1,3 % en un mois (+18,9 % sur un an). Le principe « travailler jusqu’à 62 ans » se heurte aux réalités.

En Pays de Loire, s’agissant de la catégorie A, le nombre de demandeurs d’emploi varie en mai 2010 par rapport à fin avril entre + 1 % (Loire-Atlantique) et + 2,7 % (Mayenne).

S’agissant des catégories A, B, C, entre avril et mai, le nombre de demandeurs d’emploi varie entre + 0,7 % (Loire-Atlantique) et + 2,3 % (Mayenne).

En mai, 16 899 offres d’emploi ont été collectées dans les Pays de Loire :
– 5433 emplois pour plus de 6 mois
– 7530 pour 1-6 mois
– 3996 pour moins d’un mois
Cela fait donc 68 % d’emplois très précaires !

Nous reviendrons, quand nous les aurons, sur les chiffres de la zone d’emploi de Châteaubriant

A Châteaubriant la manifestation du 24 juin a rassemblé plus de 1000 personnes. Pour F.Fillon, les manifestations ne peuvent rien changer à la démographie. Mais les difficultés des caisses de retraite ne sont pas liées à la démographie, mais plutôt au chômage massif, des jeunes en particulier.


Ecrit le 14 juillet 2010

 Pays de Loire : chiffres de mai 2010

L’emploi : il faut bien qu’on vous en parle. En effet, selon un sondage réalisé pour La Croix, début juillet, 74% des Français se disent toujours préoccupés par le chômage et l’emploi, et 58% par le financement des retraites. Ces deux thèmes arrivent loin devant les questions de santé et la qualité des soins (48%) et l’évolution du pouvoir d’achat (43%), ou encore l’école et la qualité de l’enseignement (42%).*

Les chiffres de mai 2010, détaillés pour la Loire-Atlantique, sont parus le 8 juillet seulement, on peut les trouver ici :
http://www.drtefp-paysdelaloire.travail.gouv.fr/
dans la rubrique « Publications et Statistiques)

Voici les chiffres concernant les demandeurs d’emploi, en fin de mois de mai 2010 (DEFM : demandeurs d’emploi en fin de mois)

Chômage, chiffres de mai
Catégorie A Nombre de DEFM Evolution en une année
Loire-Atlantique 51 133 + 9,3 %
Pays de la Loire 133 803 + 4,7 %
France 2 699 600 + 7,1 %
Zone Châteaubriant 3 342 + 11,5 %
Chômage, chiffres de mai
Catégories ABC Nombre de DEFM Evolution en une année
Loire-Atlantique 84 994 + 12,0 %
Pays de la Loire 224 650 + 10,5 %
France 3 942 200 + 9,4 %
Zone Châteaubriant 5 966 + 16,2 %

On voit ainsi que l’évolution du chômage est très forte dans la zone de Châteaubriant
– Châteaubriant est 2e sur 16 pour la catégorie A
(derrière St Nazaire qui est à + 13,8 %)
– et 2e sur 16 pour l’ensemble des catégories ABC

  • St Nazaire + 16,5 % en un an
  • Châteaubriant + 16,2 % en un an

 Pas la préoccupation des élus de la Com’Com’   du Castelbriantais

Dans son bilan de l’année 2009, la Com’Com’   du Castelbriantais ne se soucie guère de l’emploi ! Elle écrit en effet ceci : « La Communauté de Communes a mis en œuvre des mesures en faveur du retour à l’emploi des demandeurs d’emploi de longue durée et des bénéficiaires de minima sociaux : elle a ainsi employé 3 personnes en contrats aidés »

Trois personnes ! Tout ça ! Alors même qu’un contrat aidé ne coûte quasiment rien aux Com’Com’   puisque l’Etat prend en charge jusqu’à 90 % du salaire.

Quant aux implantations d’entreprises, la Com’Com’   en fait une présentation « optimiste », sans jamais indiquer le nombre d’emplois créés. Par exemple :

La Com’Com’   dit qu’elle a fourni un terrain de 500 m2 à M. Dollé « qui a créé une activité de transport en montgolfière de passagers ». Transport, c’est beaucoup dire ! Ce sont seulement des sorties de loisirs de temps en temps.

La Com’Com’   dit qu’une cellule du bâtiment « UFM-Marie » « a fait l’objet d’une location à la société France Pare-Brise » - C’est vrai …. mais ça n’a pas duré longtemps, la dite société est partie un peu plus loin.

La Com’Com’   dit que la société Focast a fait connaître son projet de développer son activité et a entrepris des travaux. C’est vrai, mais ces travaux ont été vite arrêtés et Focast s’est vendue au groupe luxembourgeois OGEPAR.

Mais à quoi bon s’étonner ? Chacun sait que tout va pour le mieux à la Com’Com’   du Castelbriantais et que celle-ci, comme l’a dit son Président, nous protège de la crise. Alors qu’en serait-il si elle ne nous en protégeait pas ?

 Com’Com’   de Nozay

Le rapport d’activité de la Com’Com’   de Nozay (CCRN  ) ne cache pas la réalité des chiffres de l’emploi sur les 7 communes de son territoire :

Emploi sur la CCRN  
Sur la CCRN   Mars 2007 Mars 2008 Mars 2009 Evolution 2009/2007
Catégorie A 313 409 485 + 55 %
Catégories ABC 579 660 808 + 40 %

On note ainsi une importante aggravation de la situation de l’emploi sur le territoire de la Com’Com’   de Nozay (+ 55 % en deux ans).

Des chiffres comparables ne sont pas fournis sur les deux Com’Com’   de Châteaubriant et Derval.


NOTES:

(1) mais ça va changer : en trois ans, l’enveloppe de contrats aidés va être réduite de moitié. Leur nombre sera ramené de 400.000 cette année à 340.000 l’an prochain, mais surtout 200.000 en 2013. La part salariale prise en charge par l’Etat passe de 90 % à 80 % dès cette année.