Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Enseignement, formation > DAEU 2010 et 2011

DAEU 2010 et 2011

Ecrit le 22 septembre 2010

 Le DAEU se prépare à Châteaubriant

Le D.A.E.U.est le Diplôme d’accès aux études universitaires, véritable passeport qui permet : l’entrée à l’université ; l’inscription à un certain nombre de concours administratifs. C’est un outil de promotion et d’insertion professionnelle.

Cela exige une démarche volontaire de remise à niveau en français : lectures ; en anglais : révision des notions de base ; en histoire-géographie : intérêt pour le monde contemporain avec lecture des journaux, des éditoriaux.

Au cours de l’année : préparation à distance, importance du travail individuel. Un travail collectif, des directives, une mise en commun, sont proposés au cours des regroupements (10 rencontres  , entre fin octobre et fin mai). Ces rencontres   ont lieu au Lycée Etienne Lenoir. Elles permettent aux stagiaires de s’insérer dans un groupe où ils peuvent confronter leurs difficultés, s’entraider et soutenir leur motivation.

Outils de travail : manuels, tutorat téléphonique, professeurs sur place. Renseignements à Nantes : Tél. 02.51.25.07.30 – e-mail : daeu@univ-nantes.fr ou à Châteaubriant : 02.40.81.19.60.


Ecrit le 19 octobre 2011

 DAEU : j’ai vu des étudiant(e)s heureux

DAEU ... des initiales barbares !
DAEU : Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires. Un diplôme, un vrai diplôme, équivalent au baccalauréat. Evelyne Chadaigne raconte :

PNG - 256 ko
Paule Moron, Evelyne Chadaigne, Elisabeth Catala

« J’ai 46 ans. Il y a 26 ans j’ai passé le baccalauréat mais des soucis personnels m’ont conduite à l’échec. Cet échec m’a bloquée de deux façons. D’une part, parce que j’en ai conclu que j’étais incapable de faire des études, et d’autre part l’absence de ce diplôme m’a empêchée de passer les concours que j’aurais souhaités. Heureusement j’ai pu trouver du travail et, jusqu’à cette dernière année, j’avais un boulot de commerciale. Mais cela veut dire : jamais chez moi et, de plus en plus, un travail déconnecté de l’humain. J’ai eu envie de faire autre chose. Le bilan de compétences que j’ai passé m’a heureusement orientée vers le DAEU ... dont je n’avais jamais entendu parler ».

Evelyne s’est donc mise au travail, avec « appétit » : « c’est une formule magique, dit-elle, on travaille seul, chez soi, à son rythme, mais il y a dix regroupements réguliers. Nous sommes très accompagnés, soutenus dans nos efforts, nous trouvons toujours des professeurs pour nous ré-expliquer ce qui peut nous poser problème. Cette proximité privilégiée est une grande partie de la réussite ».

La préparation d’un DAEU demande de nombreuses heures de travail, 20 à 25 heures par semaine, avec des cours à comprendre et des devoirs à faire. « Mais nous avons une maturité plus grande que celle des 16-18 ans, et la »foi« des enseignants est pour nous un grand encouragement ». Les notes de l’année sont prises en compte pour 20 %, celles des évaluations en temps limité comptent pour 40 %, le reste vient de l’examen final.

Pour le DAEU littéraire, il y a deux matières obligatoires : Français et Anglais et une au choix qui peut être Histoire ou Géographie (dans ce cas le professeur est à Châteaubriant) ou bien Maths, Droit, Informatique ou Littérature (dans ce cas le professeur est à Nantes).

« L’Anglais c’est titanesque » dit Evelyne Chadaigne « mais, à force de travailler, j’ai réussi à avoir des notes convenables. Le Français c’était pour moi plus facile, et j’ai apprécié l’ouverture d’esprit que cela m’apportait ». Grâce à la formation DAEU, dit-elle encore, « j’ai retrouvé le goût de lire, de feuilleter des magazines littéraires et/ou économiques ».

Evelyne Chadaigne poursuit maintenant ses études vers un BTS « NRC » : négociation relation client. Cette formation DAEU a manifestement été, pour elle, une porte ouverte vers la liberté. « J’ai eu le sentiment de pouvoir respirer »

En 2010, treize personnes ont suivi la formation DAEU à Châteaubriant. Les sept qui ont travaillé assidûment ont été reçues. D’autres font la préparation en deux ans puisque c’est possible. « Nous avons beaucoup de plaisir quand nous rencontrons des étudiants motivés » disent les enseignantes. Le DAEU ne ressemble absolument pas à des études scolaires.

Il exige beaucoup de travail personnel, et une organisation de ce travail. Une malette est remise aux étudiants, dès le départ, avec des livres, des documents, des DVD intéressants pour leur formation.

Les enseignantes à Châteaubriant :
– Elisabet Catala - Français
– Paule Moron - Anglais
– Céline Monnier - Histoire et Géographie

« Nous sommes là pour les aider et, au bout du compte, leur permettre de prendre confiance en eux » disent les enseignantes. « Les copies qu’ils nous rendent sont toujours corrigées avec soin. Les étudiants peuvent bénéficier d’un tutorat gratuit organisé par Nantes, ils peuvent aussi nous appeler à Châteaubriant et, quand nous sentons qu’ils sont trop timides pour appeler, ou qu’ils fléchissent, c’est nous qui les appelons pour leur redonner le moral ».

Depuis 2 ou 3 ans la Région Pays de Loire a décidé que cette formation serait gratuite (sauf les frais d’inscription à l’examen). La prochaine session commence le 22 octobre, il est donc nécessaire, pour les personnes intéressées, de se manifester au plus vite au :
0 251 250 731 ou 0 251 250 732