Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > CCC - Com Com de Châteaubriant > CCC - 2010-2011 > Issé : une usine de méthanisation

Issé : une usine de méthanisation

Ecrit le 29 septembre 2010

Une usine de biogaz (méthanisation) à Issé

La société Valdis, filiale du groupe Saria Industries (Issé), est l’objet d’une enquête publique jusqu’au 6 octobre 2010. Elle a en effet le projet de construire une unité de méthanisation à partir de déchets d’origine animale ou végétale.

Le site, situé à Issé devant l’usine Saria, occupera une surface de 29 000 m2, dont 4575 m2 d’espace boisé à conserver. Il y aura un bâtiment de réception des matières premières et traitement du digestat, ainsi que plusieurs cuves et deux groupes de co-génération.

JPEG - 34.1 ko
Bi

Le processus sera le suivant, pour une capacité de 58 000 tonnes/an.

– Réception et broyage des matières organiques solides
– Stockage des matières premières liquides et solides dans des cuves puis hygiénisation de ces produits (mise sous température)
– Fermentation des produits dans des digesteurs et un post-digesteur engendrant la production de bio-gaz
– Désulfurisation du bio-gaz et combustion de celui-ci dans des groupes de cogénération permettant la valorisation sous forme d’électricité et de chaleur
– Prétraitement du digestat par une unité de séparation mécanique
– Stockage du digestat (phase liquide) dans des cuves de stockage pour épandage sur 3940 ha pendant les périodes autorisées.

Les installations fonctionneront 24 h/24 et 7 jours/semaine. La collecte des matières premières sera réalisée par la société SARIA ou par un transporteur, 6 jours par semaine.

La consommation d’eau sera de 11 400 m3/an (lavage des véhicules, des équipements de réception et des sols, arrosage du biofiltre). Les eaux de lavage et les eaux pluviales seront récupérées et traitées.

Emplois créés : 4 sur le site et 15-20 emplois induits chez le transporteur.

Circulation : 36 allers-retours par jour en période normale. Y ajouter une quarantaine d’allers-retours en période d’épandage.

Avec ses partenaires Terrena et CastelViandes, ce projet permettra le développement d’énergies renouvelables : électricité (revendue à EDF), chaleur (couvrant les besoins de l’usine de méthanisation), réduction de l’emploi de fertilisants du sol (nécessitant de l’énergie pour la fabrication) grâce à l’épandage du digestat.