Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Intercommunalité et diverses communes > Diverses communes > Saint Vincent : un lotissement et une école publique

Saint Vincent : un lotissement et une école publique

Ecrit le 29 septembre 2010

 Lotissement

Sur les derniers 3000 m2 qui lui restaient, la commune de St Vincent a lancé un lotissement communal de six lots de 500 à 800 m2. Le prix en a été fixé le 6 juillet 2010, à 30 € le mètre carré. Au 24 septembre 2010, les six lots ont une option.

« Nous avons fixé le prix en tenant compte seulement des frais de viabilisation » dit le maire Alain Rabu. « Nous allons boiser le terrain et installer des jeux pour les enfants mais maintenant il va nous falloir trouver d’autres terrains pour de futurs lotissements ». La commune est en train de modifier son POS (plan d’occupation des sols) pour en faire un PLU   (plan local d’urbanisme).

Pour les futurs lotissements, la commune réfléchira peut-être aux notions d’éco-hameaux et à la conception de « hameaux » moins gourmands en espace que les maisons individuelles, favorisant à la fois le chacun chez soi et les liens sociaux avec les voisins. « Oui, peut-être, si nous le pouvons. Car le travail d’élu, et en particulier de maire, est très prenant et nous prive du temps de la réflexion » dit-il encore.

 Une école, de 4 à 7

JPEG - 97.4 ko
Future école

La commune de St Vincent a une école privée de 3 classes et une école publique de 4 classes, mais celle-ci est implantée dans deux quartiers de la commune. Les maternelles-CP et CE derrière la mairie, les CM plus loin. « Ce n’est pas pratique et nous n’avons pas la possibilité d’acheter du terrain pour agrandir l’école publique » dit le maire.

De plus la commune n’a qu’une bibliothèque riquiqui ; sa halte-garderie se trouve à l’étage d’un bâtiment ; sa batterie-fanfare est logée à l’Espace Campagn’Arts  , empêchant ainsi la résidence de compagnies théâtrales ; Et puis diverses associations ont besoin de locaux. Sans compter la mairie où la secrétaire générale est reléguée dans un bureau de 5 m2. « Nous avons donc décidé de construire une école neuve, en prenant en compte l’évolution future de la population. Les locaux actuels seront sans doute réutilisés mais nous ne savons pas encore comment ». La priorité, bien sûr, c’est la construction de l‘école

« Nous avons choisi le cabinet d’architecture Vignaux-Faure. : il a tenu ses promesses en venant souvent sur le terrain pour rencontrer les deux commissions que nous avons constituées : celle des élus et celle des parents-et-enseignants. Le résultat : c’est NOTRE école, elle répond à nos attentes, nous en sommes fiers ».

JPEG - 25 ko
Alain Rabu

La nouvelle école aura 5 classes, des ateliers (un pour deux classes), une salle de repos pour les maternelles et une partie administration. Bâtiment à ossature bois, chauffage électrique et bonne isolation, bardage extérieur métallique ondulé.

Une extension à 7 classes est prévue.

Le permis de construire a été délivré le 24 septembre 2010. Les terrassements sont déjà faits. Les travaux de maçonnerie vont commencer dans la foulée. Ouverture en septembre 2011.

Au départ, le prix estimé était 1 547 000 €. Après les appels d’offres, il n’est que de 1 280 000 €. « Cette baisse de prix, due à la conjoncture actuelle, est notre meilleure « subvention » : 267 000 € » dit le maire avec humour. Autres subventions attendues :
– Le Conseil Général : 191 000 €
– Réserve parlementaire : 20 000 €
– Etat (DGE) : 65 000 €

Le reste, 1 004 000 € sera couvert par auto-financement et emprunt. « Heureusement la commune a été bien gérée par le maire précédent, Jean Luc Colin : la situation financière est saine et nous avons très peu d’endettement. Pour autant, nous n’avons pas de folies à faire ».

 Co-voiturage

Dans un autre domaine, la commune de St Vincent est satisfaite des transports Lila et va rencontrer prochainement le Conseil Général pour aménager un espace de co-voiturage destiné à ceux qui prennent le car et à ceux qui se donnent rendez-vous à St Vincent avant d’aller au travail ou à l’école à Nantes.


Ecrit le 29 mai 2013

 Batterie fanfare : grand prix national

Lire plus loin