Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Châteaubriant > Associations > Rencontres > Rencontres : plus de 40 bénévoles

Rencontres : plus de 40 bénévoles

Ecrit le 7 mars 2012

L’association Rencontres   est née en 1986, c’est une association d’éducation populaire qui travaille avec de tout petits moyens : trois animateurs salariés Clotilde, Janice et Régis représentant moins de deux équivalents-temps-plein. (61,50 h/semaine)

Elle réunit heureusement un conseil d’administration de 10 membres et 48 bénévoles ! « Nous n’avons pas besoin de chercher des bénévoles, ils viennent vers nous » dit le Président Fernando Riesenberger !

L’association intervient dans les écoles maternelles et primaires, dans les collèges et lycées publics et privés, en partenariat avec l’ASAMLA (association Santé Migrants de Loire-Atlantique) et avec l’Education Nationale dans le cadre de « Ouvrir l’école aux parents » et avec les associations locales.

Rencontres   favorise l’expression des cultures, la prise d’initiative   ainsi que la participation des adhérents aux instances de décision. On l’a bien vu lors de l’assemblée générale du 24 février 2012 où ce sont les participants qui ont présenté les bilans et les projets.

 L’aide aux devoirs

Cette activité se situe le soir à 17 h et/ou le mercredi, en alternance avec des ateliers culturels. Elle a concerné 103 enfants de 7 à 17 ans (55 pour l’aide aux devoirs et 48 pour les ateliers) avec 21 accompagnateurs bénévoles qui répondent à la demande pour les devoirs, aident à s’organiser dans le travail et à surmonter les difficultés. Les séances se déroulent dans les écoles pour le primaire et dans les locaux de l’association pour les collégiens et lycéens. Et quand le travail scolaire est terminé, les accompagnateurs proposent des jeux de mathématiques et de logique, des jeux d’écriture et de lecture, acquisition de vocabulaire, développement de l’imagination, etc. C’est la seule association qui fait cela à Châteaubriant.

Les accompagnateurs ont bénéficié de formations spécifiques, de temps de bilan, d’échanges et de concertation avec d’autres bénévoles, avec les familles et avec les enseignants des enfants concernés.

 Les ateliers culturels

JPEG

Il y a trois sortes d’ateliers : le Rap  , les Arts Plastiques et le collectage d’histoires de vie. La réalisation d’une chanson de rap   exige trois étapes : d’abord définir un thème à développer, et une liste de mots-clefs donnant une première ébauche de textes. Puis le groupe prend connaissance des textes de chacun et, sous la direction de l’animateur, cherche à enrichir l’argumentaire et le vocabulaire. Il y a enfin répétition des textes sur l’instrumentation choisie. Cela se fait le mercredi au local de Rencontres  , en utilisant une cabine insonorisée avec les moyens du bord.

L’atelier d’arts plastiques a lieu dans les écoles René Guy Cadou et Claude Monet en abordant diverses techniques : peinture, fusain, collages, écriture, dessin. A chaque sujet, l’animatrice apporte des éléments concernant l’histoire des arts et des artistes.

Le collectage commence par une interprétation en photo et peinture des lieux que les enfants fréquentent pour jouer. Puis il y a recueil de témoignages auprès des habitants et réalisation d’une fresque résumant les déplacements et les lieux de jeux.

 La fresque « potager »

JPEG - 54.9 ko

Tout cela a débouché sur une exposition et sur une soirée-spectacle avec les familles et les riverains. Et tout ça dans le local de l’association, plutôt exigu, où il faut sans cesse faire des prodiges d’organisation pour laisser place aux diverses activités.

 Ateliers de création

Les mercredis et pendant les vacances, les enfants abordent différents sujets : création de fresques et de marionnettes servant de décors à la lecture de livre, montage vidéo, création d’un livre de poésies, création d’un Abécédaire et atelier de création de vêtements. Le groupe a participé à un concours d’illustrations lancé par la médiathèque   et a pu, à cette occasion, rencontrer six illustrateurs jeunesse.

 Studio musical

Une vingtaine de jeunes se voient proposer des ateliers d’initiation à la musique (sans inscription). Et, toutes les semaines, les mercredis, samedis et vacances scolaires, 15 jeunes suivent un atelier de composition musicale : musique assistée par ordinateur et écriture collective des textes. Le studio aménagé dans le local de Rencontres   offre une console et une cabine d’enregistrement : deux CD sont en cours de réalisation et sortiront courant mars.

Une initiation à la mise en scène prépare les jeunes au « face à face » avec un public. Deux concerts ont eu lieu en 2011 : à Chalonnes sur Loire lors du festival No Man’s and et au Chabada à Angers lors du festival Buzz Booster.

 Lire et faire lire

JPEG

Trois écoles maternelles sont concernées, avec 177 enfants pris en charge par 9 lectrices bénévoles. A travers la lecture « plaisir » c’est une rencontre intergénérationnelle au cours de laquelle les enfants acquièrent le goût de lire et des outils d’apprentissage qui les aident dans leur scolarité. Les neuf lectrices ont participé à une formation : pourquoi perdre son temps à raconter des histoires, techniques de lecture à voix haute, comment lier livres et jeux.

 La Bibli’

JPEG

Depuis de nombreuses années Rencontres   propose des animations autour du livre. En 2011, grâce à la subvention du Conseil Général « Une idée pour plus de solidarité », un espace dédié aux livres a été aménagé avec un tapis « roulant » (qu’il faut rouler quand l’activité est terminée … ) et des sièges-coffres. Tous les mardis les enfants viennent écouter des histoires. Le mercredi, ils viennent découvrir les albums à travers des jeux et réaliser eux-mêmes leurs propres livres en s’inspirant du travail de certains des auteurs. Et puis ils peuvent emprunter deux livres par semaine.

 Expos

L’association expose les œuvres des enfants : « vue sur la cour » (visions d’enfants sur leur cour de jeux) - « C’est moi le plus fort » (fresques décors à l’encre et en tissu) - « Les enfants nous donnent à voir » (avec des textes accompagnant les tableaux). Les enfants ont participé à l’exposition 2011 d’Ar Muse – et ont organisé un spectacle de fin d’année réunissant 60 personnes avec danses et musiques … et buffet préparé par les parents.

 Bijoux

Mais Rencontres  , ce n’est pas seulement pour les enfants. Quinze femmes participent à un atelier de fabrication de bijoux, mosaïques et vêtements. « Nous sommes fières de nous, nous avons montré nos réalisations à la maison, nous avons gagné de la confiance en nous » disent ces femmes. Cet atelier accueille aussi des femmes turques. « Nous travaillons ainsi notre français, car nous devrons échanger en français » disent-elles.

 Français

Quatre heures et demi de cours par semaine : 12 femmes se retrouvent pour « apprendre du vocabulaire, les nombres, les verbes et la conjugaison, le féminin et le masculin, les pronoms personnels etc ». On n’y apprend pas seulement la langue, on apprend la culture française, on découvre le sapin de Noël et la galette des Rois et autres traditions qui ne sont pas seulement religieuses. « Maintenant, nous arrivons à lire des livres en français à nos enfants » disent-elles.

 Collectage

Dernière activité : le collectage. Après l’histoire du quartier (légende urbaine), après les livrets « C’était comment ? », après l’étude des Portugais et des Turcs de 1969 à 1974 (réalisés il y a quelques années, avec l’aide d’une sociologue), voici que s’écrit « le voyage migratoire », histoire collective des Castelbriantais arrivés de divers horizons, parfois lointains, parfois proches, se réunissant pour raconter, lors d’entretiens individuels ou collectifs.

Un nouvel atelier d’écriture ouvrira courant mars. Des lectures publiques sont prévues et la revue « d’ailleurs et d’ici » qui vient de paraître, permettra de découvrir des extraits de témoignages :

« Des rêves, des souffrances, du départ au retour, le voyage est un va-et-vient du passé au présent vers demain. Dans la valise, pas grand chose de valeur mais tout est important. C’est un peu de soi-même qui voyage. Des vêtements, des objets, des photos comme si la vie, on pouvait la mettre dans un sac ... »

 Jardins familiaux

Mais ce n’est pas tout ! Rencontres   a obtenu un terrain de 2 hectares, attribué par la municipalité, où 25 parcelles ont été dessinées, de 80 ou 160 m2. Les familles intéressées (il y a même des familles de gendarmes !) choisissent une parcelle moyennant une contribution de 35 ou 45 €/an. La municipalité a installé des cabanons individuels sur certaines parcelles et des cabanons collectifs, une haie bocagère, un préau et le drainage du terrain. Des bénévoles ont aménagé des toilettes sèches, participé au montage du préau, organisé les labourages collectifs, l’entretien du site, etc.

Les jardins ont trois raisons d’être : une raison sociale, une raison économique et une raison éducative. Des interventions sur le jardinage (bio !) ont lieu régulièrement, ainsi qu’un pique-nique annuel. Encore des temps de partage avec les voisins !

 Des projets

Et voilà, c’est fini ? Non car Rencontres   a toujours de nouvelles idées et de l’enthousiasme à partager.

En projets :

  • -1. une exposition artistique avec Ar Muse sur le thème de l’eau
  • -2. la création d’une mallette pédagogique présentant des contes et des jeux autour de ces récits.
  • -3. Et les activités actuelles à continuer, à enrichir

En résumé :

  • - une association très dynamique
  • - ancrée dans différents quartiers et écoles de la ville
  • - pratiquant de nombreuses et variées activités culturelles
  • - favorisant la prise de responsabilité des jeunes
  • - et le travail avec les adultes

et malgré cela, de très fortes inquiétudes car les subventions ont baissé dans de fortes proportions. Le Conseil Général qui donnait 16 000 € est tombé à 12 100 €. La Caisse d’allocations familiales qui donnait 29 000 euros, est tombée à 18 700 €. Malgré tous les efforts financiers réalisés, la perte de l’année 2011 se chiffre à 12 000 €uros. Il reste un peu d’argent en caisse. Pour tenir un an ? Deux ans ?

La subvention municipale se monte à 560,34 € pour 2012, soit 11 € de plus qu’en 2011. Et pourtant l’association Rencontres   joue un rôle considérable, s’étendant sur toute l’année, touchant 400 enfants, une trentaine de familles avec une cinquantaine de bénévoles. Un véritable « Centre social » comme il n’en existe pas à Châteaubriant.

Laissons la parole à des habitants de La Ville aux Roses : « On a choisi de venir ici [au local de l’association], parce que c’est près de chez nous et c’est un lieu libre et souple. C’est un lieu fréquenté par nos enfants et qu’on connaît depuis longtemps. C’est un lieu de confiance. Ici il y a beaucoup de choses pour nos enfants. Et comme on aime ce local, nos enfants s’habituent à venir régulièrement. Nous sommes très contents et nous voudrions que ça dure »

Dans ce quartier, l’association Rencontres   est le seul lieu ouvert à tous, tout le temps. Et si le quartier est calme, convivial, c’est bien parce que l’association existe. Si, faute de financement, l’association venait à disparaître, on pourrait rapidement craindre des troubles liés au désœuvrement des enfants et des familles.

La ville s’enorgueillit d’être devenue « ville amie des enfants ». Il ne faudrait pas qu’elle délaisse une partie de ceux-ci.

Coordonnées : 02 40 81 16 50
Site de l’association Rencontres


 Aide aux devoirs

Ecrit le 5 décembre 2012

Aide aux devoirs Depuis plus 20 ans, l’association Rencontres   propose aux élèves de collège, lycée et lycée-pro une aide pour les devoirs, les préparations de contrôles ou d’exposés. Les séances se déroulent tous les mercredis des périodes scolaires de 16 h à 18 h au local de l’association, au 3 allée Messager à Châteaubriant et sont encadrées par une équipe de sept professeurs à la retraite (mathématiques, français, histoire géographie, technologie, anglais, espagnol et enseignement professionnel tertiaire). Rens 02 40 28 68 61


Ecrit le 12 décembre 2012

 Rencontres   a besoin de vos dons

L’association Rencontres   est désormais reconnue comme d’intérêt général, ce qu’il fait qu’elle peut recevoir des dons et que ceux-ci peuvent entraîner une réduction d’impôts. Quarante-quatre bénévoles, et trois animateurs à temps partiel font vivre cette association socio-culturelle touchant près de 300 personnes. Adressez vos dons à : Association Rencontres  , 3 allée Messager, BP133, 44144 Châteaubriant.