Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Personnes âgées, retraités > Retraites > Retraites : manifestation du 19 octobre 2010

Retraites : manifestation du 19 octobre 2010

Ecrit le 20 octobre 2010

Encore 2000 personnes ce 19 octobre à Châteaubriant. La mobilisation ne faiblit pas !

Ouest-France 20.10.

Lire aussi ici : http://www.democratie-socialisme.org/spip.php?article2260

19 octobre

Jouer au matamore ? Ou négocier ?

21 octobre

Lire encore : les gentils gagnent toujours à la fin : http://www.fakirpresse.info/articles/358/les-gentils-gagnent-toujours-a-la-fin.html

Une histoire drôle sur les retraites : http://www.rue89.com/print/165519

Photos et commentaires : http://www.boston.com/bigpicture/2010/10/france_on_strike.html?camp=localsearch%3Aon%3Atwit%3Artbutton

Manifesta

Ecrit le 22 octobre

 Les chrétiens des milieux populaires soutiennent le mouvement

Après le 19 octobre, deux nouveaux rendez-vous sont proposés : jeudi 28 octobre et samedi 6 novembre. Toujours pour protester contre l’injustice de la réforme des retraites.

Dans un communiqué du 22 octobre 2010, les membres de l’Action Catholique Ouvrière du pays de Châteaubriant   déclarent prendre leur part « au combat syndical unitaire pour sauver le système de retraite par répartition ». Ils sont heureux de l’ampleur de ce mouvement et œuvreront, chacun chacune à leur manière, pour lui donner la mesure qu’un tel objectif requiert.

En tant que chrétiens des milieux populaires, ils refusent la réforme que veut imposer le gouvernement. « Cette réforme, purement comptable, est porteuse de régression sociale car elle touche d’abord les travailleurs et les femmes ».

« Elle est profondément injuste car elle refuse la réforme globale d’un système économique qui, au fil des années, a accru scandaleusement les inégalités. Dans la répartition des bénéfices des entreprises la part revenant au capital s’est gonflée abusivement et celle du travail a diminué d’autant. La part revenant à la solidarité nationale a subi le même sort ».

Les membres de l’ACO n’acceptent pas « les pseudos négociations du gouvernement avec les organisations syndicales car elles ne sont que négociations en trompe-l’œil. Une réforme des retraites est un sujet qui parle de la vie de la société dans son ensemble et nécessite une vaste concertation, un débat de société. Il ne peut être réglé à la va-vite. Le mépris, la surdité à un appel, à un cri qui monte de toutes parts, sont la marque du pouvoir actuel ».

 Le combat contre les puissants

Mais ce cri exprime également un espoir de changements profonds qui dépasse la seule question des retraites. Il nous parle aussi d’un élan. « A nous, croyants, le combat actuel pour des retraites décentes nous parle de Dieu dont le Magnificat nous dit « Il renverse les puissants de leur trône, il élève les humbles, il renvoie les riches les mains vides et comble de biens les affamés. » Il nous dit : Résiste, espère, choisis la vie ! Car le combat pour les retraites, contre les puissants d’aujourd‘hui, est, finalement, un combat pour une vie digne et fraternelle. Chacun chacune est invité à y prendre part. Il-elle s’y grandira »
.
Depuis des mois un vent s’est levé. Il enfle. Regardez bien, écoutez bien : il nous parle d’une espérance. Pour se renforcer encore il nous attend tous.

Le comité de secteur ACO de Châteaubriant, Contact 02 40 28 29 28


Ecrit le 27 octobre 2010

 Soupçon de manipulation

Chambéry, 19 octobre 2010 à 18h, avenue de Boigne, Des jeunes encagoulés jettent des pierres sur un cordon de CRS ou gendarmes mobiles. Ça dure un bon moment. Puis trois de ces jeunes, l’instant d’avant les plus hardis à jeter des pierres, remontent un brassard orange sur leur manche droite, foncent sur l’un d’entre eux et l’immobilisent. Remarquable coordination car immédiatement surgit une dizaine de policiers qui protègent le groupe.

Et devant les commerçants médusés on voit trois jeunes encagoulés embarquer un de leurs potes !. Sur la photo jointe, voir un de ces « brassards oranges », sweat à cagoule gris et bandeau noir, APRÈS l’interpellation ci-dessus racontée.

Ces « casseurs », ils tombent chaque fois rudement bien pour arranger les affaires d’un gouvernement désapprouvé par 71% des Français sur ce projet des retraites, mais certainement approuvé par une majorité pour « maintenir l’ordre ».

NB : Pour sembler « maintenir l’ordre » et rassurer les citoyens, encore faut-il qu’il y ait désordre ... non ? …

Deux rendez-vous encore
Après le 19 octobre, deux nouveaux rendez-vous sont proposés : jeudi 28 octobre et samedi 6 novembre. Toujours pour protester contre l’injustice de la réforme des retraites.

Une démonstration au sujet des retraites : http://leweb2zero.tv/multipod2/booly_894cc5979ba98c0