Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Au cul d’la tonne, chronique en gallo > Chronique en gallo : On refeuzeu les litières

Chronique en gallo : On refeuzeu les litières

Ecrit le 17 novembre 2010

 On refeuzeu les litières

 
Sa Béatitude Sarko preumieu, granwd maître du monde des richous aveu débarqueu et rembarqueu, sans le temps de mangeu à Séoul, de son nouviauw A 320 avec son G. vain dans la poche pour hein- n’anw. Y prometteu qu’y va tout réguleu et monétarizeu avec son copain du FaitMi pas affameu non pu. Pour l’instanwt, on n’a rein vu.
 
Y t’eu presseu de reuveunir pour panseu son reu-maniement comme on panse les bétes cheu maïye ; on prépareu la litiére avec des jen-naïyes[1] ou de la fougére. Qui c’éteu qui va coucheu à Mâtignon ou dans les biauws lits des minisses ou des cons ben seilleux à le Lizieu ?
 
Les Verts se pacseu avec les rop’écologies mais mon Kohn Bandit boudeut parait-y et pousseu la Eva Jolie pour les présidentielles.
 
Le choléra est installeu pour liquideu les problèmes des zhaïtiens et Le Caïdat pour tueu les chrétiens zarabes. Et v’là que la Terre Sainte aveu du peutrole sous les décombres de Gaza. Ca va core explozeu !
 
Maïye, j’éteu à St Jacut de la mer, en pays gallo, à entende kauwzeu des amitiéux de Albert Camus avec Louis Guilloux qu’éteu nés tous les deux dans la misère et saveu en parleu et en écrire mieux que mon richou de Sarko.
 

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu

 


Ecrit le 24 novembre 2010

 Commedia dell’arte ou Grosse Farce ?

 
Quel con-meudien que not’Sarko ! Y pouveu mentir sans rougir pendant des zheures, montreu qu’il est le vraïye chef quand y s’est fait imposeu tous ses reumani-reuniements ainsi que le patron de son parti. Y déclareu sans rire qu’il aimeut à la folie tous ses collabos et euteu aimeu par yeux…qu’il en renvaïyeu chez yeux pour qu’il l’aideu encore mieux (mon Berloo deveneu un preumieuminisse de l’ombre prêt à sauteu sur Filons au moindre croche-pieu).
 

C’est aussi lu qu’a libéreu la Dame Birmane, qui va em-meuneu le Nobel chinois chercheu son prix, qui va ressusciteu les français tueux à Karachi et leur donneu les reutro-commissions dépenseues par son copain Balle à dur. Y va alleu discuteu avec Peine Ladenne, benne basculante du Caïdat pour libereu nos otages, donneu des sous à l’Irlande et au Portugal en supprimant cheu nous l’ISF (lie SulFureuse qu’éteu sous le bouclieu fiche cal comme le marc au fond du beaujolais nouviauw).
 

Les français ont écouteu ce magicien qui transformeu le vil plomb en or dur épure. Tout ce qui toucheu devient argent pour les richous et pourriture pour les pauves. Après le logement opposable qui metteu à la rue, la reutraite prolongeable qui metteu au chômage, la reufonte des collectiviteux locales qui délocalizeu, gare à la dépendance qui va nous libeureu et à la reuforme fiche cal qui va nous reucaleu.
 
« En croyant prendre, souvent on euteu pris »
 

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu

 


NOTES:

(1) Le même mot français genet devient jen-naïye (ajoncs piquants) et j’neu pour faire les balaïyes.