Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Police > Sarko t’es foutu, ta police est dans la rue

Sarko t’es foutu, ta police est dans la rue

Ecrit le 9 février 2011

 Le gouvernement met les CRS … à la rue !

Grèves de la faim, arrêts maladie collectifs… on n’a jamais vu les CRS aussi en colère… Comme ils n’ont pas le droit de grève, ils ont trouvé d’autres moyens de se faire entendre. Une rébellion inédite dans les 61 compagnies de policiers CRS (14 000 fonctionnaires au total). Vite, une loi pour interdire cela !

La raison de ce courroux : Brice Hortefeux, a annoncé que des études étaient « en cours » sur la fermeture de deux compagnies de CRS, à Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône) et à Marseille et peut-être de six compagnies supplémentaires. Pour faire des économies budgétaires. Finalement, suite à cette situation de crise, le gouvernement a reculé.

C’est qu’il a grand besoin d’eux : plus un gouvernement se veut autoritaire ou sécuritaire, plus il a besoin de la police. Un régime lâché par sa police est un régime condamné, on vient de le voir encore en Tunisie... (1)

 Les femmes de gendarmes … à la rue !

Et voilà maintenant que le gouvernement veut supprimer 15 escadrons de gendarmerie mobile, dont Nantes et Rennes. L’annonce en a été faite à Rennes avec délicatesse : « Ce n’est qu’au retour d’Afghanistan du dernier gendarme de l’escadron que la nouvelle nous a été signifiée », lance une épouse. « La décision était prise depuis longtemps mais on voulait sans doute la taire pour qu’ils partent là-bas l’esprit tranquille ».

Fâchées, les femmes de gendarmes sont descendues dans la rue, parfois avec leurs enfants. Lamentable ! Yaka leur envoyer des gaz lacrymogènes ! C’est à la mode maintenant, comme à Anduze (voir plus loin : grappillages)

 Les policiers … sous tente

A Libourne, une trentaine de policiers, pancartes à l’appui, se sont rassemblés devant la préfecture pour protester contre la fermeture, programmée, du commissariat. « Comment 30 gendarmes pourront-ils faire le même travail que 69 policiers ? » demande un responsable du syndicat Alliance, syndicat soutenant, jusqu’à présent, le Président de la République.

A Montbrison (Loire), des policiers ont ainsi passé la nuit du 2 au 3 février sous des tentes en signe de mécontentement. Où allons-nous si des policiers manifestent comme de vulgaires SDF ?

« on ne pense pas aux épouses qui vont devoir démissionner, aux problèmes de scolarité des enfants... » . Où allons-nous si les policiers, maintenant, commencent à protester contre la destruction des familles, et la précarisation ?

 Les policiers … émus

Dans l’affaire « Laetitia », le Syndicat national des officiers de police (Snop) « ne peut admettre que des lampistes » servent « de boucs émissaires à ceux qui détiennent le pouvoir et refusent d’assumer les conséquences de son exercice lorsqu’elles ne sont pas à son avantage »

De son côté, Unité Police SGP-FO dénonce, dans un communiqué cette « mode qui consiste à rechercher à l’occasion d’événements médiatisés, pour satisfaire l’opinion publique, la responsabilité des serviteurs de l’État »


Note du 8 février 2011

 Communiqué de l’intersyndicale

NON A LA FERMETURE DU COMMISSARIAT DE POLICE DE LIBOURNE

Pour faire suite aux déclarations de Monsieur le Préfet de la Région AQUITAINE, dans le journal de TV7 BORDEAUX en date du 07 février 2011. (Lien : http://www.tv7.com/)

L’INTERSYNDICALE note avec stupéfaction que le Préfet de REGION s’offusque de la position des POLICIERS DE LIBOURNE qui, selon ses propres paroles sont EN GREVE, et de LA MAIRIE DE LIBOURNE qui est dans L’OPPOSITION de principe.

L’INTERSYNDICALE rappelle que les Fonctionnaires de Police ne sont pas en grève !

Monsieur SCHMITT a rappelé que « LA POLICE D’AGLO » EST un PROJET qui a RECU UN ACCORD DE PRINCIPE du MINISTERE DE L’INTERIEUR.

L’INTERSYNDICALE se permet de rappeler son OPPOSITION DETERMINEE à la fermeture du COMMISSARIAT DE LIBOURNE, sans pour autant remettre en cause le projet de modification des compétences territoriales de la Police de BORDEAUX.

L’INTERSYNDICALE appelle à une forte mobilisation demain à compter de 17h00 devant le Commissariat de Police sis 80 cours TOURNY à LIBOURNE

http://www.sudouest.fr/2011/02/07/fideles-au-poste-311616-652.php

Contacts PRESSE : (Pour l’ensemble de l’intersyndicale)

Olivier HOURCAU (Alliance Police Nationale) 06-82-93-79-92
Aymed KORBOSLI (Unité – SGP – FO) 06-16-10-38-12
Lionel LAFFARGUE (Syndicat National des Officiers de Police) 06-76-29-26-03
Jack Allais Secrétaire de zone Aquitaine Poitou Charentes 06.50.39.8513
Martine NAUD (SNAPATSI) 06-31-84-92-16
Valérie BOUCLON (SNIPAT) 05-56-81-07-78


NOTES:

(1) Sur la suppression des compagnies de CRS, Hortefeux s’est repris de justesse