Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > humour > Au cul d’la tonne, chronique en gallo > Chronique en gallo : la gloutoncratie

Chronique en gallo : la gloutoncratie

Ecrit le 2 février 2011

 Confisqueu

 
Ce qui se passeu en Tunisie et qui chercheu à se répandre dans d’auwtes endreux nous teuneu en haleinwgne et nous bouleverseu pasqueu ça nous renvaïyeu à hein-ne expeurience fondatrice. Quand on éteu keuniauw et qu’on jouisseu fièrement d’un objet trouveu ou donneu et qu’un adulte se craïyeu autorizeu à le confisqueu, à nous priveu de ce qui nous sembleu un dreut sacreu .
 
Chacun a dreut à respireu, mangeu, contempleu, profiteu de ce monde à tout le monde, de ses richesses, de sa biauwteu…et v’là que certains nous le confisqueu, que queuques z’uns se l’accapareu, le pollueu, reufuseu de le partageu. Des gloutons institueu hein-ne gloutoncratie, queuques riches, hein-ne ploutocratie, un peutit nombre hein-ne oligarchie qui draineu tous les cadeaux vers leur coffre-fort, leur Davos, leur preumieu cercle, leurs peutits copains.
 
Ca ne devreut pas dureu autanwt que les contributions fiches cales, les con-fisc-ations ! Quanwd la vie n’a pu de goût et de sens, quand le dreut à existeu, à s’exprimeu, à rêveu d’un avenir à construire, n’éteu pu là, on éteu prêt à se supprimeu, à arracheu avec les dents les biens mal acquis et mal distribueux . Et malheureusement, à se refaire confisqueu sans pitieu !
 
« Si point ne veut de blé charbonneux
Mange des crêpes à la Chandeleux »
 
 

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 9 février 2011

 Où éteu le chaos ?

 
Pendant que les jein-nes des pays arabes se batteu pour leur digniteu et leur liberteu, les meudias français s’intéresseu au sort de queuques vieux : la santeu de grand’père Chichi et les vacanwces de gran’mère MAM ; c’éteu passionnant et ça ouvreu su l’avenir.
 
La reuvolution cheu nous se fera cheu les Ceu eRre eSse ou les fon-mes de la Marre et chaussée ; c’éteu un combe ! Y a pu de logements pour les pauv’s, pu de justice pour suivre et soin-gneu les dangeureux (mais Sarko va punir les polissieux et les juges pas rempiasseux), pu de profs formeux pour enseigneux (mais on embaucheu les malades mentaux) ; pas d’assoces pour discuteu avec les zélus mais des délatous zanonymes, des kameuras à tous les coins de rue et de chamwps.
 
La nouvelle deuvise de la reupublique : soumission, compeutition, deulation, commission et reutro-commission, corruption, accumulation,…que des sions sans reudemption ou reumission ! La solution dans les zélections, c’éteu pas folichon mais c’éteu mieux que les zexécutions ou les deumissions. On prépareu les cantonales et les seunatoriales ; on aligneu les primaires, les segondaires et les tertiaires dans notre ère quaternaire et interstellaire.
 
« Qui trop convaïte (convoite) n’a ren »
 

« Mieux vaut laisseu son éfant morvou
que de lui écourteu le nez »

 

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 16 février 2011

 Vive la liberteu !

Y aveu des jours comme ça où on nageu dans la duperie et la menterie. Le vieux zautocrate, général égyptien et le jein-ne avocat d’affaires et non moins zautocrate de cheu nous ont core rouleu tout le monde dans la farine : y feuzeu croire qu’y zalleu écouteu leur populo, répondre à leurs demanwdes de digniteu, de liberteu, de justice, de gros sous, comme teurjous. Et même la CIA, le Obama, les juges, les profs, les 9 francaouis ben trieux, la Florence Cassez, au Mexique, le Alpha Blondy de la côte de Nivoire ont éteu dupeux et reudupeux..
 
Jeudi au saïye, j’écouteu à la faïye la kauwzerie du vieux et ceulle du jein-ne : y joueu tous les deux des mêmes cordes ; y raconteu avec des très mollos dans la voix qu’y zaimeut tout le monde, surtout leurs jein-nes et leurs pauv’s (et ceux qu’y zont fait tueu par leurs polissieux), qu’y compreuneu tout, qu’y feuzeut tout bien partout et tout le temps et qu’y supporteu pas que leurs sujets vouleu les faire dégageu ou que les zauwtes pays ou partis veuneu leur don-neu des conseils. C’éteu hein-ne Hhhhonte !
 
Comment tout ça va se termineu ? et quanwd ? Combein de morts faut-y et de ruines, pour que ceux qui ont le pouvaïye accepteu de le laisseu ou le partageu ?

Asteure, les dictons d’hauwtefaïye ne marcheu pu :

« Que sert-il à pot d’argile, de se heurteu contre un chauwdron ? »

Anneu, 12 féveurieu 2011, je complèteu :

« Un pot d’argile, ça casseu, mais des millions, ça renverseu le chauwdron »

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu


Ecrit le 23 février 2011

Printemps arabe, Hiver perse, Automne français
 
Les saisons éteu toutes chambouleuyes, comme le climat et les reuvolutions qui se promeuneu d’un pays à l’auwte et contamineu toute la méditerraneu.

Le printemps arabe senteu bon le jasmin, l’ibiscus, l’encens et le sab’ chauwd pien de peutrole, de peutits rois et de granwds militaires…ou de dictatous comateux.

En Iran, c’éteu l’hiver pour les manifestanwts et les opposanwts qu’on pendeu et tabasseu.

Mais cheu nous, c’éteu l’automne avançeu. Not’ dipiomatie saveu pu sur quel pieu danseu avec MAM en tutu et chapiauw pointu qui s’emberlificoteu dans ses mensonges mais chasseu les portous de pancartes « casse-toi, pauv’ con » jusque sur la piace de la liberteu au Caire. La justice qui trouveu des lampistes à punir pour faire plaisir à Sarko et chasseu le Jeudi Noir pour sauveu Ma tignon ; la Ducation qui perdeu ses palmes à Kadémic.

Dans « le doux pays de mon enfance », v’là la Karla qui le chanwteu en italien, la Saint Clair qui pousseu son DSK à sortir du euFèMI.

Le j’ai vin et peutits fours batteu son pien à Paris et va reuguleu les milliards des banques et des très doux , les spéculous des matières preumières qui affameu les crève-la-faim. On n’attendeu pu que les procès de Chirac et Berlusco qui emporteront les deurnières feuilles de l’automne européen. On tombera enfin dans un hiver ben meuriteu. Y a pu de saisons !

Le Herveu Deulouard de Conqu’reu

Voyages :voir autre page