Accès rapide : Aller au contenu de l'article |  Aller au menu |  Liste complète des articles  |  Aide  |  Contact |
bandeau

Accueil > Thèmes généraux > Agriculture > Productions animales > Maintien des troupeaux de vaches allaitantes

Maintien des troupeaux de vaches allaitantes

Ecrit le 26 janvier 2011

 La facture du solde PMTVA : 50 % à la traîne

Une délégation de producteurs de viande bovine de la Confédération Paysanne doit être reçue au ministère de l’agriculture, mardi 25 janvier 2011.

Pour montrer aux pouvoirs publics sa détermination à trouver une issue à la crise que vivent les éleveurs (revenu en baisse de 50 % depuis 3 ans), la Confédération Paysanne poursuit ses actions.

Après avoir bloqué plusieurs abattoirs, elle est allée remettre à l’administration agricole à Nantes, la facture du solde des aides [Ndlr : de la politique agricole commune] destinées aux éleveurs. Des aides devenues vitales pour la trésorerie des exploitations bovines.

Alors que l’intégralité des aides publiques de l’année 2010 destinées aux agriculteurs a été versée en décembre dernier, les éleveurs de viande bovine n’ont perçu que 50 % de la prime au maintien des troupeaux de vaches allaitantes (PMTVA). L’administration annonce un versement du solde en juin prochain (cela représente près de 5 millions d’euros pour l’ensemble des éleveurs de bovins de Loire-Atlantique). Pour bon nombre, ce sera trop tard, ces aides doivent être versées maintenant.


Ecrit le 26 janvier 2011

 Producteurs de porcs

Les producteurs de porcs n’en peuvent plus. Près de 15 % d’éleveurs sont déjà en cessation de paiement. Irons-nous jusqu’à 30 % de cessation d’activité d’ici juin si rien n’est fait ?



Ecrit le 4 avril 2011

 Pas de contrats individuels

Les syndicats Confédération Paysanne du Grand Ouest (Poitou-Charentes, Pays de la Loire, Bretagne et Basse-Normandie) appellent les producteurs laitiers à ne pas signer les contrats individuels qui leurs sont proposés. Ils appellent à la création d’associations de producteurs pluralistes et démocratiques et à la création d’une organisation européenne de la production laitière (volume et prix) où les pouvoirs publics auraient toute leur place dans la gestion de la production.

« Pour maintenir tous les producteurs sur tous les territoires, nous avons besoin de construire tous ensemble une nouvelle organisation de la filière »